Villarreal CF – Valencia CF : ¡El Partidazo! (J5)

0

La rivalité entre Villarreal et Valencia est récente mais elle demeure vivace. Au stade de la Cerámica, les deux équipes se disputent plus qu’un derbi régional de la Communauté Valencienne. Les deux équipes veulent lancer leur saison après des débuts décevants comparés aux attentes suscitées. Etats de forme, joueurs à suivre et XI probables : c’est le ¡Partidazo! de ¡Furia Liga!

Une fois n’est pas coutume, ce « derbi » de la Communauté Valencienne est un duel de bas de tableau. Villarreal et Valencia ont mal commencé la saison et les résultats tardent un peu à venir. Le sous-marin jaune a connu de nombreux changements à l’intersaison. Quant à Valencia, l’équipe patauge terriblement, handicapée par l’absence de Geoffrey Kondogbia qui n’a disputé que 2 matches jusqu’à présent.

Un sous-marin jaune en chantier

Villarreal a beaucoup évolué cet été. L’équipe de Javi Calleja a du potentiel et s’est renforcée par rapport à la saison dernière. Ramiro Funes Mori, Miguel Layún, Alfonso Pedraza, Santiago Cáseres, Santiago Cazorla, Manuel Iturra, Gerard Moreno et Karl Toko-Ekambi, sans oublier le canterano Manuel Morlandes : le sous-marin a fait dans la qualité. Or pour le moment, malgré de belles séquences, Villarreal prend peu de points, à peine 4 en 4 matches. Très insuffisant. De plus, l’attaque est en berne avec 2 petits buts inscrits. La victoire la semaine passée à Leganés a été très bien payée grâce à un but de Carlos Bacca. A plusieurs égards, on dirait le copier-coller de la saison dernière. Cela s’était achevé par le licenciement de Fran Escribà. Si Javi Calleja est loin de la porte, Villarreal doit faire un résultat à domicile.

Valencia à court de souffle

Et que dire de Valencia ! Après 4 journées de championnat, c’est LA grosse déception en Liga. Une défense fébrile, un capitaine aux abonnés absents, une attaque encore en rodage et les absences de Geoffrey Kondogbia, blessé, et de Simone Zaza, envoyé au Torino par Marcelino García Toral alors qu’il paraissait être le meilleur complément de Rodrigo Moreno. Manque d’intensité, d’implication, d’impact et d’imagination : les Blanquinegros débuteront ce derbi en position de relégable, en quête d’un premier succès. Dans la mesure où l’entraîneur asturien ne bougera pas son 4-4-2 à plat, il doit d’ores et déjà effectuer des changements dans son XI. Osera-t-il les faire ?

Gerard Moreno à la recherche de son duo

Auteur d’un superbe but contre la Real Sociedad lors de la 1re journée, Gerard Moreno est resté muet lors des 3 derniers matches de Villarreal. Initialement, c’est Karl Toko Ekambi arrivé d’Angers qui devait l’épauler. Or, Carlos Bacca a semble-t-il repris la main et postule plus que jamais à une place de titulaire. Par conséquent : quelle continuité pour l’ancien homme à tout faire de l’Espanyol ? S’il s’avère qu’il est plus complémentaire avec le Colombien, la 1re saison de Toko Ekambi peut devenir assez longue.

Carlos Soler au centre de toutes les attentions

Pour son 1er match en Ligue des Champions de sa carrière, Carlos Soler a été étincelant contre la Juventus. Sur le côté droit puis dans l’axe, c’est lui qui a pris en main le Valencia CF pendant que son capitaine Dani Parejo se liquéfiait face au Bianconeri. Marcelino l’a fait jouer à gauche en début de saison dernière, avant de le fixer à droite. A présent, une chose est certaine : le canterano de 21 ans doit évoluer dans l’axe. En raison de l’absence de Geoffrey Kondogbia, il devrait être propulsé au poste de numéro 6. Mais que se passera-t-il quand le patron de l’équipe reviendra ? La place de Parejo est en grand danger, d’autant que l’ancien meneur de Getafe a grand besoin de repos. Soler poursuit son apprentissage express et il brûle les étapes de façon inattendue.

Les XI possibles

Pour SuperDeporte

François Miguel Boudet @fmboudet

Commentaires