Griezmann qui répond sur le terrain, Dembele qui frappe encore et Ramos dans l’histoire : les 5 choses à retenir de la J1 de LDC

0

La plus belle des compétitions européennes (pour certains) a repris ses droits hier. 4 clubs espagnols étaient sur le pont pour commencer du bon pied ce nouvel exercice. Résultat 3 victoires et 1 défaite, un bilan acceptable. Retour sur cette J1 à travers 5 infos à retenir.

Ramos dans l’histoire

Victorieux avec la manière, le Real commence parfaitement cette nouvelle édition de la coupe aux grandes oreilles toujours avec l’objectif d’entrer dans l’histoire. Et c’est ce qu’a déjà réalisé Sergio Ramos hier soir.

Le Sevillan, connu pour ses coups de sang et ses tacles assez rugueux a vu un travail de longue haleine se concrétiser. Celui qui détenait déjà le record de cartons sur une édition de LDC (5) vient de dépasser Paul Scholes au classement général avec 37 avertissements. Le tableau des records de Sergio Ramos commence à être pas mal. Il est l’homme le plus averti : en Liga, avec la Roja, en LDC et du Real Madrid.

Dembele garde le cap

Ousmane Dembele continue son intégration en Catalogne. Pour sa deuxième saison sous le maillot blaugrana et sans pépin physique, le tout jeune champion du monde confirme tout le talent qu’on lui prédisait. Titulaire indiscutable, il a déjà fait trembler les filets 5 fois en 6 titularisations.

Face au PSV, son but n’est pas le plus important mais il est sacrément beau.

Messi toujours plus fort

Leo Messi n’aime pas les belles histoires. Il n’a que faire des petits clubs qui réussissent à mettre en échec le Barca, lui est trop fort et réussi à faire basculer tous les matchs ou presque du côté des Catalans. Sur ce début de saison, le théorème Messi ne change pas. Déjà 5 buts pour lui, dont 2 doublés en Liga et un triplé mardi en LDC face au PSV qui le fait encore plus rentrer dans l’histoire.

Ce triplé, le huitième de sa carrière en LDC, fait de lui l’homme avec le plus de Hat trick en C1. Monumental.

Asensio presque Golazo

Pas titulaire malgré une excellente forme sur ce début saison, l’ancien de l’Espanyol a regardé du banc Isco et la maison blanche écraser la Roma. Son entrée à l’heure de jeu n’a pas arrangé les affaires des italiens. Très remuant, Asensio a été tout proche de marquer un but exceptionnel. Sûrement trop gourmand avec cette frappe à l’aveugle, mais rien que le contrôle vaut le détour.

Griezmann répond sur le terrain

Pris dans une petite polémique après une remise en place un peu musclée de Ramos, Griezmann devait répondre sur le terrain pour montrer que oui, il avait un sacré talent et la capacité de débloquer les rencontres sur une passe ou un dribble. Face à l’ASM, alors que son Atleti était mené, le Français a sorti une passe géniale pour offrir l’égalisation à Diego Costa.

Même Leonardo Jardim, l’entraîneur monégasque s’est incliné, reconnaissant que c’était le talent du Français qui avait fait la différence.

Benjamin Bruchet

@BenjaminB_13

Commentaires