Un ancien de l’OM, le gardien qui a écœuré l’Atleti, l’attaquant qui a achevé Seville et un ancien du PSG : El Once de FuriaLiga (J4)

0

Dans cette journée de reprise après la trêve européenne, les matchs de Liga ont été pauvre en buts mais riche en surprises. Pour ce XI, pas de Barça ni de Real, mais des joueurs qui sont en train de devenir des valeurs sûres de la Liga, disposé en 4-3-3 (mais avec deux vrais attaquants).

Dmitrovic (Eibar) : Il a rayonné dans les bois des Armeros. Arrivé sur la pointe des pieds pour palier à une blessure, le Serbe n’est plus jamais sorti de son poste de titulaire. Face à l’Atleti pas moins de 7 arrêts et un but encaissé sur le gong, Eibar était tout proche d’une victoire historique et même dans ce nul frustrant pour les Basques, il a été déterminant.

Yuri (Athletic Bilbao) : Le prix de son transfert a fait enragé beaucoup de monde, le jugeant pas en adéquation avec son niveau. Sauf que même si le montant de cette indemnité est indexé sur autre chose, le niveau affiché par Yuri est excellent depuis le début de saison. Solide dans son couloir, intéressant offensivement, face au Real il a confirmé encore une fois. Berrizo dispose d’un vrai soldat et en profite pleinement.

Cabrera (Getafe) : Il a palier numériquement au positionnement de Djene au pilier. Dans cette défense avec Bruno il a été solide et serein pourtant face à Seville porté par le Pizjuan. Si Seville n’a cadré qu’un seul tir et si peu mis en difficulté Getafe, il en est une des principales raisons.

Hermoso (Espanyol) : L’Espanyol est une des attractions en Liga et son défenseur centrale en est le symbole. Solide, froid voir même cynique l’Espanyol de Rubi empile les résultats avec une facilité déconcertante. Face à Levante, Hermoso a tenu son rang et a été le phare défensifs des Pericos, il ne devrait plus faire long feu à Cornella.

Piccini (Valence) : Enfin le déclic pour le nouvel arrivant ? Titulaire depuis le début de saison, celui qui a pris la place de Montoya n’était pas au mieux. Très souvent en difficulté, l’ancien du Betis a été très rassurant face à son ancienne équipe et a enfin réussi faire un bon match à Valence, de quoi lui donner la confiance nécessaire pour enchaîner ? On lui souhaite.

Roca (Espanyol) : Il est la deuxième attraction du deuxième club de Barcelone. En tant que sentinelle, Marc est excellent et rassure tout le monde. Parfait pour casser les contre attaques et lancer les offensives, il donne toujours l’impulsion à ses comparses du milieu pour le pressing. Un garçon excellent qui devient match après matchs une valeur sûre.

Imbula (Rayo Vallecano) : Arrivé en tout fin de mercato, l’ancien de l’OM cherche un nouveau souffle pour refaire décoller sa carrière. Pour sa première dans la peau d’un titulaire avec son nouveau club, il a montré de quel bois il était fait. Un Golazo monumental face à Huesca et une prestation solide au milieu. La première fut encourageante, que les suivantes soient du même acabit.

Wakaso (Alaves) : Avec l’absence de Manu Garcia, c’était lui qui devait être le leader au milieu. Associé à Brasanac il a tenu son rang et a fait beaucoup de mal au bloc très solide de Valladolid. Wakaso n’est pas le milieu le plus académique mais quand il est dans cette forme il est irrésistible.

Sergio Garcia (Espanyol) : Il est le dernier étage du missile qui a détruit Levante. Celui qui est devenu le meilleur but du nouveau El Prat a marqué un Golazo à la suite d’un superbe enchaînement pour marquer le seul but de ce Espanyol-Levante. Garcia est de retour chez lui après quelques errements et il revient bien en forme.

Angel (Getafe) : Il sort d’un exercice 17-18 où il a alterné le rôle de supersub et celui de titulaire. Aligné en pointe avec Molina, l’ancien d’Elche a étalé au grand jour les errements défensif de Seville. Sur le premier son appel est tout aussi beau que l’alignement de Seville scandaleux. Sur le deuxième il sent super bien le coup pour marquer un super but de renard. Angel a 31 ans mais continue d’avoir la forme d’un jeune, et c’est tant mieux pour Getafe qui signe une performance monumentale dans la lignée de la saison passée.

Stuani (Girona) : L’ancien de l’Espanyol continue dans la lignée de la saison passée avec ce doublé face au Celta qui permet à Girona d’enchaîner une deuxième victoire consécutive. L’Uruguayen est un tueur dans la surface et c’est tant mieux pour Girona.

Commentaires