Valencia CF – Betis : ¡El Partidazo! (J4)

0

Sur le papier, ce duel entre Valencia et le Betis constitue l’un des sommets de cette 4e journée de Liga. Or, les deux équipes se cherchent encore en ce début de saison. Vainqueurs du Gran Derbi avant la trêve internationale, les Verdiblancos sont en meilleure forme que les Blanquinegros qui n’ont pris que 2 points sur 9 jusqu’à présent.

Le Valencia CF et le Betis font partie des équipes les plus attendues cette saison. Elles sortent d’un exercice 2017-2018 remarquable, marquant leur retour commun dans le haut de tableau en Liga et dans les compétitions européennes.

Les attentes sont énormes. A Valencia, le 4-4-2 de Marcelino a remis de l’ordre dans la maison che. A Heliópolis, Quique Setién a frôlé le licenciement en décembre avant de proposer un football-cava (c’est comme du football champagne mais en Espagne). Forcément, la Saison 2 doit surpasser la première. Or, pour l’instant, les deux clubs ont du retard à l’allumage. Le VCF a engrangé seulement 2 points sur 9 possibles (Nuls contre l’Atlético et Levante, défaite contre l’Espanyol), tandis que les Andalous en ont engrangé 4 (défaite contre Levante, nul contre Alavés et victoire contre Séville), avec un jeu qui laisse encore à désirer.

La fenêtre internationale a entravé la courbe de progression du Betis qui n’a pas pu bénéficier d’un « effet Gran Derbi ». Une victoire méritée et arrachée grâce à l’éternel Joaquín Sánchez dans une ambiance de feu au Benito-Villamarín (1-0). Un succès à domicile qui a gommé la raclée infligée par Levante lors de la 1re journée (3-0).

Valencia sous pression, le Betis pour confirmer

A quelques jours de ses débuts en Ligue des Champions contre la Juventus, Valencia doit impérativement se rassurer contre le Betis et engranger de la confiance. Bonne nouvelle pour Marcelino : Geoffrey Kondogbia, forfait lors du derbi, est de retour au milieu, ce qui devrait faire du bien au capitaine Dani Parejo, très en-deçà de son niveau lors des deux dernières sorties en championnat. En revanche, Ezequiel Garay est forfait, ce qui ramène une nouvelle fois les Blanquinegros à leurs problèmes en charnière depuis de longs mois. Selon toute vraisemblance, c’est le binôme Gabriel Paulista-Mouctar Diakhaby devrait être reconduit. Hormis le retour du numéro 6 français, ce qui sort Daniel Wass du XI de départ, le coach asturien proposerait donc la même composition que face à Levante avec Denis Cheryshev dont la semaine a été agitée puisqu’il a été accusé de dopage aux hormones de croissance avec la sélection russe, avant que son cas ne soit finalement enterré. En cours de semaine, plusieurs rumeurs ont évoqué une potentielle volonté de Marcelino de faire tourner son effectif mais ce ne sera manifestement pas le cas.

En qui concerne le Betis, Quique Setién devrait lancer un 3-5-2 avec Joaquín ou Takashi Inui d’entrée. Le poste de latéral droit devrait être tenu soit par l’ancien Valencianista Antonio Barragán ou par Cristian Tello. Petite nouveauté : la titularisation de Sidnei à la place de Zou Feddal qui n’est même pas dans la liste. L’ancien défenseur central du Depor, entré en jeu lors du Gran Derbi, fêterait donc sa première titularisation avec le club d’Heliopólis. A noter également l’absence notable de William Carvalho, revenu blessé de sélection. C’est Javi García qui est annoncé dans le XI. Une chose est néanmoins certaine : Setién disposera de nombreuses solutions sur le banc, principalement offensives.

Ce match sera aussi l’occasion de retrouver deux anciens du PSG partis à des conditions très avantageuses pour les deux clubs espagnols : Gonçalo Guedes et Gio Lo Celso. Le Che comme le Verdiblanco sont annoncés sur le banc mais pourrait bien bénéficier de leurs premières minutes en Liga cette saison.

Les XI possibles

Pour SuperDeporte (Valencia)

Pour Estadio Deportivo (Séville)

 

Commentaires