Real Madrid : Le renouveau de Karim Benzema

0
Crédits : rds.ca

Alors qu’il a réalisé l’année dernière la pire saison de sa carrière au Real Madrid, le Français semble désormais libéré face aux buts depuis le départ de Cristiano Ronaldo à la Juventus. Après trois journées, il est même en tête du classement des buteurs en Liga.

Karim Benzema a toujours été un joueur atypique. Le genre d’attaquant qui peut porter un numéro 9 chargé d’histoire au Real Madrid sans se soucier de ses statistiques face au but. La saison dernière en est le symbole le plus frappant. Depuis son arrivée au Real Madrid, KB9 a été à de nombreuses reprises copieusement sifflé par les tribunes du Santiago-Bernabéu en raison de son manque de réalisme criant devant le but. Une situation poussée à son paroxysme l’année dernière où il fut énormément critiqué au vu de son faible rendement. Et pour cause, en Liga, il n’a inscrit que cinq buts en 32 matches. Cette saison, il est déjà en passe de battre ce chiffre puisqu’il reste sur deux doublés, un contre Girona (4-1) et un autre face à Leganés (4-1). Pourtant, on aurait pu craindre le pire pour cette édition 2018-2019 de la Liga pour les Merengues qui ont perdu coup sur coup Zinedine Zidane, et leur star Cristiano Ronaldo, partie à la Juventus.

Trois mois plus tard, c’est une toute autre histoire. Comme délesté du poids du Portugais, Benzema retrouve le chemin des filets et se place comme le danger numéro 1 de l’attaque de Julen Lopetegui. Pour le moment, avec quatre réalisations, il est bien le meilleur buteur de la Liga (ex æquo avec Messi) devant Bale, André Silva (Sevilla FC) et José Luis Morales (Levante), tous trois avec trois réalisations à leur actif en quatre rencontres disputées. C’est aussi ça Karim Benzema. Un joueur sous le feu des critiques et attendu au tournant avec une pression incroyable sur les épaules et qui est pourtant capable de donner le meilleur de lui-même au meilleur moment. Le Français a attendu sa dixième saison au Real Madrid pour réaliser son meilleur début de saison. Il faut remonter à la saison 2015-2016 sous Rafael Benitez puis Zinedine Zidane pour retrouver un Benzema si buteur (il avait fini avec 24 buts en 27 matches de Liga, son meilleur total jusqu’à présent).

Crédits : squawka.com

Un nouveau rôle

Depuis 2009, on a souvent loué la capacité de Benzema à être le « neuf idéal » pour Cristiano Ronaldo. Du temps de CR7, il était son meilleur acolyte et ce duo a marqué l’histoire du Real Madrid. L’un portait le numéro 9 et jouait comme un 10, et l’autre portait le 7, mais transperçait les filets comme un 9. L’altruisme de Benzema, son sens du jeu et ses décrochages ont contribué à mettre la star portugaise dans les conditions parfaites pour alimenter ses stats comme personne. Ainsi, même lorsqu’il a connu des périodes moins prolifiques et qu’il a été pointé du doigt pour son faible rendement, KB9 a conservé la confiance de tous ses entraîneurs, et notamment de Zidane, bien conscients de sa complémentarité avec Ronaldo et de son utilité dans le jeu. Sur les neuf dernières années, c’est le quintuple ballon d’or qui matérialisait les nombreuses occasions que pouvaient lui créer, Modric, Kroos, Isco et cie. Le Français, lui, était celui qui facilitait tout cela. Mais cette saison les rôles ont changé. Celui qui a souvent joué le rôle de « facilitateur » de CR7 ces dernières années se devait d’être un plus finisseur cette saison pour compenser les 50 buts par saison qu’apportait le Portugais.

Plot twist pour la Saison 10 ?

Pour sa dixième saison à Madrid, KB9 était donc très attendu. D’une part parce qu’il connaît sa première saison dans la capitale espagnole sans CR7, et d’autre part, il est monté d’un échelon dans la hiérarchie de l’équipe, puisqu’il est désormais le troisième capitaine derrière Sergio Ramos et Marcelo. Un rôle et un poids dans le vestiaire totalement nouveau pour lui. Alors que l’on craignait le pire avec le départ de Cristiano Ronaldo, Benzema a rapidement balayé d’un revers de la main tous les doutes sur son rendement.

Largement critiqué la saison passée, le Français renaît de ses cendres cette année avec le Real Madrid. Une statistique démontre l’état de forme impressionnant de Benzema. Il a marqué cinq buts en quatre matchs officiels cette saison en ne tirant que 11 fois. C’est-à-dire que le Français marque un but tous les 2,2 tirs tandis que l’année passée il mettait un but tous les 7,5 tirs. Mais le bon moment de KB9 s’appuie plus sur son efficacité que sur ses opportunités. On aurait pu penser que CR7 parti, il tirerait plus au but. Il n’en est rien. Cette saison il réalise un tir toutes les 35 minutes alors que la saison passée il tirait une fois toutes les 34 minutes et depuis qu’il est au Real toutes les 27 minutes.

Crédits : foottheball.com

La grande différence cette saison c’est donc sa redoutable efficacité. Autre point intéressant, c’est qu’en plus de faire trembler les filets, Benzema continue à être aussi associatif et à faire du bien au jeu offensif de son équipe par des remises et des décrochages qui créent des mouvements chez ses partenaires. Le jeu de possession qu’essaye d’instaurer Lopetegui est plus favorable au Français que le style que l’équipe avait lorsqu’elle était entraînée par Zidane. En effet, le jeu plus collectif que produit le Real en ce début de saison sied mieux à un Benzema qui a plus de coéquipiers avec qui jouer et pas seulement Cristiano Ronaldo.

En ce début de saison, Benzema a réussi a troqué les sifflets et les huées pour des applaudissements et les supporters profitent pleinement de son côté buteur qu’ils ont tant attendu. Il faut tout de même signaler que si le Français a toujours été critiqué pour son manque de réalisme devant le but il demeure malgré tout le sixième meilleur buteur de l’histoire du club. Devant lui ne restent que Hugo Sánchez, Puskas, Santillana, Di Stéfano et Cristiano Ronaldo. Si cette facette de goleador venait à se confirmer, KB9 franchirait à coup sûr un palier supplémentaire dans l’histoire du club. Pour le moment, il a réussi à ce que le Real Madrid ne regrette pas le départ du meilleur buteur de l’histoire du club. Le chat Benzema serait-il devenu une panthère ?

Miguel Hernandez
@Mig19Hernandez

Commentaires