Gareth Bale: Une ultime opportunité de briller

0

Avec le départ de Cristiano Ronaldo à la Juventus, et l’inactivité du Real sur le marché des transferts, le gallois dispose d’une ultime possibilité de prouver qu’il peut être la superstar du Real Madrid, mais est-il taillé pour ? 

Annoncé sur le départ cet été, la situation de Gareth Bale a orchestré un virage à 180 degrés. Pour rappel, le soir de la troisième victoire de suite du Real en Ligue des Champions, mécontent de son rôle de joker, Bale avait déclaré avoir besoin de jouer chaque semaine et qu’il devait discuter de son avenir avec son agent. Alors qu’il n’était pas en odeur de sainteté auprès des dirigeants, ces déclarations n’avaient fait qu’accentuer leur volonté de se débarrasser du Gallois. Depuis, les choses ont drastiquement changés. Avec le départ de Cristiano Ronaldo, Bale a décidé de rester chez les merengues afin de prouver qu’il avait l’étoffe pour être la superstar du club. Celle pour laquelle le Real a payé 100 millions d’euros lors du mercato estival 2013. Sans l’ombre de la star portugaise, Bale pense pouvoir briller comme il l’a fait à Tottenham. De plus, en l’absence d’un gros transferts de la part des merengues, c’est le Gallois qui sera la figure de proue du vaisseau madrilène cette saison.

Plus de liberté

Ce changement de statut passe peut-être par une plus grande liberté sur le terrain qui pourrait lui permettre de mieux exploiter ses qualités. Lors de son arrivée à Concha Espina, le Gallois a été forcé de jouer à droite, le côté gauche étant réservé à Cristiano Ronaldo. Exilé, l’ex de Tottenham perd ses qualités premières que sont sa vitesse et sa percussion pour tirer ou adresser des centres. Le portugais parti, Bale n’est plus forcé de ne jouer qu’à droite. Il peut donc se déplacer sur tout le front de l’attaque et surgir là où on l’attend le moins pour faire parler sa puissance de frappe ou son bon jeu de tête, comme il le faisait jadis avec les Spurs.

C’est en jouant avec une grande liberté sur le plan offensif que le natif de Cardiff s’est converti par deux fois meilleur joueur de Premier League. Cette liberté qu’il réclamait était accordée à CR7 car il était la star de l’équipe. Mais Lopetegui semble avoir compris que Bale veut s’inscrire dans une nouvelle dimension et semble disposé à tout faire pour le mettre dans les meilleures conditions. Le basque n’a pas hésité à encenser sa star en conférence de presse. « On est ravis qu’il soit avec nous, il s’entraîne bien, il est motivé, enthousiaste et c’est très important pour l’équipe. Je ne vais pas évoquer le passé mais ce que j’ai sous les yeux, j’ai trouvé un super professionnel qui a travaillé avec l’illusion d’un petit garçon. (…) Nous sommes convaincus qu’avec son expérience et sa mentalité, il réalisera une grande saison », avait déclaré le coach la veille de la Supercoupe d’Europe perdue face à l’Atletico Madrid.

Autre point positif pour le numéro 11 madrilène, le quintuple ballon d’or parti, le Gallois ne sera plus le préposé aux efforts défensifs. En effet, du temps de Ronaldo, ce dernier et Benzema étaient dispensés de travail défensif et c’est Bale qui devait revenir défendre. Une tâche qu’il n’appréciait guère et qu’il n’appliquait pas assidûment. Sans ce carcan tactique et avec la liberté que semble vouloir lui donner Lopetegui, on devrait retrouver du côté de Bernabeu le Gareth Bale de Tottenham qui avait mis la Premier League à ses pieds.

Plus décisif sans Cristiano ?

Autre élément en sa faveur: lorsque CR7 n’est pas là, sa moyenne de buts est sensiblement plus élevée. En présence du quintuple ballon d’or, le Gallois a une moyenne de 0.46 buts par match. Elle est presque doublée en absence de Cristiano Ronaldo. En effet, sur les 27 matchs que le natif de Cardiff a joué sans la star portugaise, il a transpercé 22 fois les filets pour une moyenne de 0.81 buts par match. Une statistique non négligeable quand on sait que l’équipe devra compenser la cinquantaine de buts annuelle du Portugais. L’absence de CR7 semble donc être en tout point bénéfique pour le rendement offensif de Bale. Lorsqu’il peut jouer pour lui, il ose plus, tente plus et donc… marque plus. Et ses statistiques récentes le prouvent.

Crédits :Football.fr

En pré-saison Bale à marquer 4 buts et il a également transpercé les filets lors des trois premiers matchs de Liga du Real face à Getafe (2-0), Girona (1-4) et Leganes (4-1). Sur ses 10 dernières rencontres officielles sous le maillot blanc il a marqué 10 buts. Soit une moyenne d’un but par match. Et pour atteindre ce chiffre il n’a eu besoin que de 28 tirs, soir un but tout les 2.8 tirs. Quand il est libéré et en pleine confiance Bale est d’une efficacité redoutable. S’il arrive à maintenir cet incroyable ratio, le Gallois pourrait bien dépasser les 30 buts marqués cette saison.

Tous ces éléments réunis laissent à penser que, cette saison, et si les blessures le respectent (il ne s’est plus blessé depuis le 13 décembre 2017), Gareth Bale à toutes les cartes en mains pour devenir le joueur phare que tout le monde attend chez les merengues. Après cinq années laborieuses sous le maillot blanc, s’il veut finalement triompher au Real, c’est maintenant ou jamais.

Miguel Hernandez

@Mig19Hernandez

Commentaires