Athletic : Qui pour remplacer Aduriz le temps de sa blessure ?

0

Touché à la cuisse droite lors du match contre Leganés (2-1 pour l’Athletic, ndlr), Aduriz devrait être absent trois à quatre semaines. Soit environ un mois sans El Zorro dans les onzes de Berizzo. Une question se pose donc, qui pour remplacer Aritz ? 

Depuis plusieurs années, la véritable faiblesse de l’Athletic se trouve en attaque. Et plus particulièrement sur le poste de buteur. La question de l’ « Aduriz-dépendance » se pose à chaque indisponibilité du natif de Donostia (Saint Sébastien, ndlr).

Aduriz avant de sortir, lundi dernier [Crédits : LaLiga]

La succession d’Aduriz, l’interrogation commence en 2016

Ernesto Valverde est le premier à se poser réellement cette question. Qui va remplacer Aduriz lorsque celui-ci ne sera plus en forme ? Nous sommes en 2016 et l’attaquant a 35 ans.

Trois options viennent alors à lui. Iñaki Williams, Sabin Merino et Asier Villalibre. Contrairement aux deux premiers, ce dernier ne fréquente qu’occasionnellement l’équipe première. Mais cela n’empêche pas Valverde d’envisager Villalibre pour remplacer Aduriz. C’est ce qu’il explique dans une conférence de presse en octobre 2016.

La chronologie est un détail important dans cette affaire. En effet, l’entraineur avait déclaré en mars de la même année ne pas savoir comment remplacer Aduriz. Avant d’ajouter qu’il verra cela au moment venu.
Cela semble donc clair. La question est devenue de plus en plus cruciale en fin d’année 2016.

Les faits ont finalement montré que Valverde comptait davantage sur Williams et Sabin Merino lors des blessures d’Aduriz. Villalibre avait aussi une place, mais rarement ailleurs que sur le banc. C’est finalement Williams qui s’est imposé en 9.

Aduriz avec Valverde, en 2015 [Crédits : Pulse]

Les tentatives ratées de Ziganda pour remplacer Aduriz

Lors de son unique saison aux commandes de l’Athletic, Kuko Ziganda a pris l’ « Aduriz-dépendance » très au sérieux. Alors que Valverde profitait des matchs à moindre enjeu pour tester Kike Sola – un triste échec – et ses trois réelles options, Ziganda a été plus brut.

À partir d’avril 2018, il change radicalement de tactique et laisse El Zorro sur le banc. Il semble qu’il soit privé de titularisation. Ziganda s’explique en affirmant vouloir travailler sur l’après-Aduriz. C’est Iñaki Williams qui le remplace. Mais les buts se rarifissent.

Valverde expliquait en 2017 que Williams peut prétendre remplacer Aduriz, mais qu’il n’a pas les qualités aériennes de celui-ci. Lors de cette sombre période offensive, Williams montra aussi des difficultés face aux cages, même balle au pied.

À vouloir remplacer Aduriz a tout prix, Ziganda gagna surtout la haine croissante des fans. Le slogan “No Aduriz, no party” s’entendait partout. Le manque de résultat le conduit à rendre sa place à Aritz.

Ziganda et Aduriz [Crédits : ElCorreo]

Août – septembre 2018, un problème sérieux

Eduardo Berizzo, entraineur de l’Athletic depuis deux mois, se retrouve précocement face à ce problème. Comment remplacer Aduriz, lorsqu’il est blessé ?

Dans ce cas, il ne s’agit pas de réfléchir au nom du joueur qui pourra le remplacer lorsqu’il prendra sa retraite. La question est de savoir comment le remplacer pendant son mois d’absence. Ce qui pourra par ailleurs donner une idée de son futur remlaçant.

Contrairement à ce que certains pensent, Berizzo dispose d’un large choix de candidats.

Aduriz contre Leganés [Crédits : Mundo Deportivo]

Fouiller dans le Lezama ?

Le centre de formation de l’Athletic a toujours été la solution en cas de blessure. C’est par exemple ainsi que le défenseur central de 19 ans, Peru Nolaskoain, se retrouve à remplacer l’expérimenté Iñigo Martinez. Et dans ce cas, cette solutin est des plus productives.

Mais si piocher dans l’équipe réserve était toujours une réussite, cela se saurait. Pourtant, certains attaquants du Bilbao Athletic se font remarquer. C’est le cas d’Asier Villalibre, auteur d’un but lors du premier match de la saison 2018/19 de la réserve. Ses bonnes performances en Segunda B ne se sont pourtant jamais réellement réitérées avec l’équipe première.

Asier Villalibre en 2016 [Crédits : DEIA]

Mais Berizzo semble davantage intéressé par Gorka Guruzeta, âgé de 21 ans, soit un an de plus que Villalibre. Ce joueur a participé à cinq matchs de la pré-saison, en inscrivant un unique but. Plus grand mais aussi plus agile que Villalibre, Gorka semble être l’une des solutions envisagées par ‘Toto’.

Un autre nom peut être envisagé. Celui d’Iñigo Vicente, un pur produit du Lezama, passé par toutes les catégories. Aujourd’hui âgé de 20 ans, il souhaite s’imposer dans l’équipe réserve, et attirer l’œil de Berizzo. Avec 10 buts la saison dernière, il devra rivaliser avec Villalibre. Lors de la première journée, face au CD Tudelano (2-0 pour le Bilbao Athletic), les deux joueurs ont été titulaires. Vicente sur le côté gauche, Villalibre en pointe.

Entre les trois, Berizzo semblerait préférer Gorka Guruzeta. Ce qui se prouve par sa présence dans l’effectif présenté par Berizzo avant la reprise du championnat. Le natif de Saint Sébastien portera le numéro 30.

Aduriz sortant sur blessure lundi dernier [Crédits : Mundo Deportivo]

Composer avec l’effectif A ?

Bien entendu, des solutions se trouver aussi dans l’effectif de la première équipe. N’ayant convaincu ni les supporters, ni Berizzo, Sabin Merino ne devrait pas être une solution. L’entraineur lui aurait d’ailleurs fait part de son envie de le faire prêter. Fin juillet, c’est Granada CF qui paraissait le plus intéressé. À ce jour, l’attaquant n’a pas trouvé preneur.

Les trois possibilités en équipe première portent des noms bien plus connus. Iker Muniain, Raúl García ainsi que Williams sont les réels candidats. La pré-saison a aussi permis à Berizzo de mettre Raúl García en point de l’attaque. Un poste qui pourrait avoir convaincu autant le Navarrais que le coach.

Williams contre Leganés [Crédits : El Progreso]

Pour Muniain, jouer au même poste qu’Aduriz n’a jamais été tenté. Iker a d’ailleurs montré des vélléités à garder son poste de milieu de terrain, qu’Eduardo a testé tout au long de l’été. La performance de Muniain, lors du premier match de Liga, en tant de milieu, a convaincu les derniers douteux.

Muniain contre Leganés [Crédits : El Desmarque]

La logique sportive voudrait que Williams soit le digne remplaçant d’Aduriz pendant son mois d’absence. Avec Iñigo Córdoba en ailier gauche. C’est d’ailleurs l’une des possibilités évoquées par Berizzo lors de la conférence de presse précédant le match face à Huesca (27 août 2018, 22h00).

Jérémy Lequatre – Garat
@Euskarade

Commentaires