Thomas Partey, quel rôle à jouer cette saison ?

0

Pièce importante pour Diego Simeone la saison passée, le ghanéen Thomas Partey entame sa quatrième saison de suite dans la première équipe de l’Atlético. Cette nouvelle étape risque d’être déterminante pour le joueur au vu des nouvelles arrivées et des départs du club.

Après deux prêts à Mallorque et Almería, Thomas Partey est revenu en 2015 à l’Atlético de Madrid pour intégrer cette fois la première équipe. En effet, l’international ghanéen avait joué dans les catégories inférieures du club et été remarqué par Simeone pour ses qualités techniques et physiques. Les supporters de l’Atlético ont découvert un joueur polyvalent qui pouvait être aligné en attaque comme en latéral droit. Le jeune joueur africain a démontré durant les trois dernières saisons qu’il pouvait jouer très haut pour recevoir de longues passes et les filtrer vers l’attaquant de pointe, sur le couloir droit où il pouvait mettre sa qualité de centre au service de l’équipe et il a prouvé l’année passée qu’il était aussi un milieu relayeur très intéressant. Mais où apporte-t-il le plus à l’équipe ?

Crédits : Soccerghananet.com

La saison 2017/2018 semblait être celle de la fin du rôle de “bouche-trou” pour Thomas Partey. Avant, le ghanéen était surtout apparu pour pallier des absences et des blessures, jouant où l’entraîneur avait besoin de lui. Ce genre de joueur est extrêmement utile pour un entraîneur, mais le problème reste que le joueur est bon partout, excellent nulle part. Au long terme, le joueur ne progresse pas dans une position ou même une zone donnée. Mais l’année passée nous avons vu un Thomas placé en milieu défensif droit avec la mission de sortir proprement la balle et s’orienter rapidement vers l’attaque.

Thomas Partey enfin stabilisé

Il faut dire que le ghanéen a les qualités pour accélérer les transitions offensives, un atout important pour le style du Cholo, il vient chercher le ballon très bas et maîtrise à la perfection le jeu corporel pour protéger son ballon en cas de pression adverse. Il s’est retrouvé de nombreuses fois en infériorité numérique sur une zone et a réussi à s’extirper de ces situations difficiles avec un calme impressionnant grâce à ses qualités techniques. Après s’être retourner, il jette toujours un coup d’oeil vers l’avant et fait parler sa fantastique capacité à casser les lignes adverses avec des passes puissantes et précises.

Nous parlons d’un joueur élégant, avec un joli toucher de balle hérité de son passé de “numéro 10” dans les catégories inférieures du club. A cela il faut ajouter un physique relatif aux joueurs ghanéens, le milieu possède des qualités corporelles qui lui permettent de s’imposer dans des matchs à forte intensité. Mais le football d’aujourd’hui est en évolution constante et les joueurs ne peuvent pas se reposer sur leurs points forts, ils doivent s’adapter à tous les changements que subissent les équipes pour rester au top niveau. L’Atlético n’est pas une exception, cet été a été mouvementé: le club a vécu le départ de son capitaine, Gabi Fernández, et l’arrivée (ou le retour) de Rodri Hernández. Deux mouvements qui ont un impact direct sur Thomas Partey.

Quelle place pour Partey avec l’arrivée de Rodri ?

Comme nous l’avons souligné, Thomas a été placé en milieu défensif droit la saison passée, mais cela aurait été plus compliqué sans la présence de Gabi. Simeone a opté le plus souvent d’accompagner Thomas par le capitaine pour des questions d’équilibre, l’international des Black Stars est certes un milieu très propre mais ses nombreuses apparitions l’année passée ont mis en lumière des lacunes au niveau du placement défensif. Il est moins rigoureux que ses coéquipiers du milieu et n’est pas une garantie sur tout un match pour tenir l’alignement qui caractérise l’équipe de Simeone en phase défensive. Gabi stabilisait et corrigeait ses éventuelles erreurs de placement.

Crédits : Pulse.com

Avec le départ du “14” colchonero, Thomas perd une sécurité qui lui permettait de prendre de l’expérience à ce poste du milieu. Mais les complications ne s’arrêtent pas là parce que le départ de Gabi a été compensé par l’arrivée de Rodri. Le jeune joueur en provenance de Villarreal a aussi des qualités techniques indéniables, une capacité à ressortir proprement la balle et casser les lignes. En plus de ça, Rodri maîtrise à la perfection le placement au milieu du terrain, point faible de Thomas. Il est vrai que le ghanéen s’est amélioré peu à peu au fil de la saison passée sur cet aspect du jeu, mais le risque est que cette progression soit coupée par un manque de temps de jeu. De plus, les arrivées de Gelson Martins et Thomas Lemar ont aussi un impact sur Partey, car Saúl et Koke devraient jouer de plus en plus souvent au milieu, comme en finale de Supercoupe et contre Valence, et la titularisation dans l’axe du milieu devient complexe pour Thomas. Cependant, n’oublions pas que l’Atlético peut aspirer à gagner la Champions et la Liga cette année et le banc sera tout aussi important que les onze titulaires, mais au niveau personnel, ce sera une saison pleine de défis pour Thomas Partey.

Un simple joueur de rotation maintenant ?

Il est difficile de prédire exactement quelle fonction donnera Diego Simeone à Thomas cette saison, le football reste assez aléatoire sur plusieurs aspects. Entre les suspensions et les blessures, les effectifs changent même pendant la saison et l’avenir d’aucun joueur n’est sûr. Ce qui l’est, c’est que le ghanéen devra travailler encore plus dur pour prouver qu’il est capable de tenir sa place au milieu et lutter contre la magnifique concurrence du centre du terrain rojiblanco. Si le rôle de “bouche-trou” refait surface de manière permanente, le joueur devrait peut-être songer à un changement d’air afin de se spécialiser au milieu, car à 25 ans il est temps de s’installer dans un poste et maîtriser tous ses aspects. Il manque peu à Thomas pour devenir une garantie au milieu, mais la variable temps de jeu à ce poste est indispensable.

Aythami 

@pablosanch19

Commentaires