Real Valladolid CF 2018/2019

0

Fondation : 1928

Stade : José Zorrilla (26.500 places)

Hymne 

En Espagne, le Real Valladolid c’est : 

  • le club du duo de potes René Higuita et Carlos Valderrama, et de Cuauthémoc Blanco, l’inventeur du coup du crapaud.
  • côté entraîneurs, deux illustres noms comme Rafa Benítez et Helenio Herrera ont occupé le poste.
  • une afición qui vaut le détour.

Président : Carlos Suárez Sureda

Classement 2017-2018 : 5e de Liga 123. Promu au terme des play-offs.

Entraîneur : Sergio González (41 ans, ESP)

Le 11 avril, alors qu’il reste huit journées à jouer, Valladolid vire son entraîneur, Luis César Sampedro. Onzièmes, le classement des Pucelas ne satisfait pas les dirigeants, bien que trois points seulement séparent l’équipe de la zone des barrages pour la promotion. Sergio González arrive pour une mission express. Très lié à l’Espanyol, seul club qu’il a entraîné jusque-là (autant l’équipe A que la B), le Catalan réussit à emmener les siens à l’étage supérieur. L’ancien joueur du Deportivo et de l’Espanyol, évidemment (un peu de Levante aussi) doit désormais changer l’approche qui a été la sienne lors de son entrée en fonction. Après s’être concentré sur le court terme, il doit faire en sorte que son équipe soit vraiment sienne, afin de lui imprimer une vision pour l’heure inconnue.

L’équipe

Il aura fallu 46 matches au Real Valladolid pour prendre l’ascenseur, direction l’étage supérieur. 5e de la saison régulière, les hommes de Sergio González ont remporté les play-offs, disposant du Sporting de Gijón puis de Numancia. Quatre ans après, les Pucelas retrouvent l’élite. Leur objectif pour cette nouvelle saison sera le maintien. Pour ce faire, il leur faudra trouver un moyen de compenser le vide que laisse Jaime Mata, parti à Getafe. Le natif de Madrid a marqué 33 buts lors de la saison régulière, s’érigeant meilleur buteur de la compétition. Le défi est d’autant plus cossu, que la moitié de l’équipe s’en est allé à l’inter-saison. C’est à coup de prêts et de mise en avant de jeunes joueurs que Valladolid constitue son effectif, comme c’est habituel pour les équipes de bas de classement.

Le mercato peu mouvementé permettra au moins de garder l’ossature qui a fait de Valladolid une équipe de Liga. Attention tout de même ! Les équipes passées par les play-offs ne sont pas forcément les meilleures sur la durée d’un championnat. De fait, pour remporter les play-off, il faut surtout être en forme au bon moment, comme l’ont été Córdoba ou Osasuna ces dernières années, qui ont sombré en Liga la saison d’après sans ménagement.

Le joueur à suivre : Keko Gontán (26 ans, ESP)

Révélé par Garitano à Eibar en 2015-2016, Keko a ensuite perdu du temps lors de son passage à Málaga. Une blessure et une équipe en délicatesse ne lui ont pas permis de faire parler sa qualité d’antan. Formé à l’Atlético, il est un joueur qui s’adonne au débordement d’adversaires comme activité première. Sur son côté droit, il participe à faire vivre le jeu d’attaque de son équipe. Parfois, il se retrouve un peu plus à l’intérieur du jeu – souvent proche des 16m -, ce qui lui permet de marquer quelques buts. À Valladolid, Keko pourraient bien relancer sa carrière, lui dont le potentiel semble n’avoir pas encore été pleinement exploré. Il retrouvera là un club qu’il a connu le temps d’une saison en 2009/2010.

Le canterano : Moises Delgado (24 ans, ESP)

Des trois canteranos à avoir rejoint l’équipe A cet été, Moises Delgado est celui qui a le plus de chances de jouer. Ne nous enflammons pas cependant. Comme les deux autres, il a très peu ou pas joué en deuxième division dans sa carrière. Mais pourquoi ne pas rêver ? Ce latéral gauche aura comme concurrent à son poste Nacho Martínez, un homme d’expérience qui a déjà connu la Liga. Passé par le Barça B, qu’il a quitté en 2018 et Séville, celui qu’on appelle Moi a une chance à inédite à saisir : celle de rejouer en Liga (il a joué deux matches il y a bien longtemps) sans même avoir foulé la Segunda

Effectif 

Gardiens  : Masip (ESP), Olivas (ESP).

Défenseurs : Guitián (ESP), Calero (ESP), N. Martínez (ESP), Delgado (ESP), Antoñito (ESP), Moyano (ESP).

Milieux : Luismi (ESP), B. Fernández (ESP), Alcaraz (ESP), Cotán (ESP), Anuar (ESP), T. Villa (ESP), Míchel (ESP)

Attaquants : Plano (ESP), A. Domínguez (ESP), Verde (ITA), Keko (ESP), Ivi (ESP), D. Mayoral (ESP), C. Ramos (ESP).

Commentaires