Girona FC 2018-2019

0

Fondation : 1930

Stade : Montilivi (9.200 places)

Hymne

En Espagne, Girona c’est :

  • Un club dont est actionnaire Pere Guardiola, frère de Pep
  • Un club présidé par un joueur qui a marqué en finale de coupe de l’UEFA. C’était contre son camp mais ça compte quand même
  • Une afición élue numéro 1 par LaLiga la saison dernière

Président : Delfi Geli

Classement 2017-2018 : 10e

Entraîneur : Eusebio Sacristán (54 ans, ESP)

Pour remplacer Pablo Machín, il fallait un entraîneur porté sur l’offensive et connaisseur de la Liga. C’est chose faite avec Eusebio et a priori ce choix est pertinent. Si la saison 2017-2018 n’a pas été du tonneau de la précédente et que le mandat de l’ancien coach du Barça B a pris fin en cours de saison, le Catalan jouit toujours d’une belle cote en Liga. A la Real Sociedad, il a été capable de proposer un football alléchant, direct et parfois irrésistible. Jusqu’à présent, Girona a conservé son ossature et grâce à la confiance emmagasinée lors de sa première saison au sein de l’élite, Eusebio a toutes les raisons d’y croire.

L’équipe

Pour un coup d’essai ce fut un coup de maître. Novices à ce niveau de la compétition, Pablo Machín et Girona ont réalisé des miracles et ont failli accroché l’Europe. Et même si les Catalans ont cédé dans les derniers instants de la saison 2017-2018, ils ont été la sensation de la Liga. Jeu chatoyant, révélations et public exceptionnel récompensé par LaLiga : Girona a enchanté les amoureux du beau jeu avec un 3-5-2 du tonnerre.
L’exercice 2018-2019 doit donc être celui de la confirmation. Cependant, elle se fera sans Pablo Machín, parti à Séville. Pour remplacer l’idole de Montilivi, le président Delfi Geli a fait un choix judicieux en la personne d’Eusebio Sacristán. L’ancien joueur du Barça a réalisé de belles choses à la Real Sociedad, même si son mandat s’est terminé plus tôt que prévu à Anoeta. Réputé pour proposer un jeu offensif et léché, Eusebio arrive pour d’abord jouer le maintien. Mais comme la saison dernière, l’appétit vient en mangeant alors pourquoi ne pas espérer mieux ? Au niveau de l’effectif, Girona n’a pas pu conserver Pablo Maffeo parti en Bundesliga mais a arraché la signature de Johan Mojica, auteur d’une belle Coupe du Monde avec la Colombie.

Le joueur à suivre : Johan Mojica (26 ans)

Arrivé en provenance du Rayo Vallecano la saison dernière, le Colombien a ambiancé le côté gauche des Catalans. Rapide et bon centreur, il s’est révélé sous les ordres de Pablo Machín, au point d’être titulaire avec les Cafeteros lors du dernier Mondial. 2018-2019 doit donc être l’exercice de la confirmation au vu des attentes suscitées du côté de Montilivi.

Le canterano à suivre : Pere Pons (25 ans)

Formé à Girona, prêté à Olot avant de revenir au bercail en 2014, Pere Pons a découvert la Liga la saison dernière et il a rayonné en compagnie d’Álex Granell et Borja García. Dans le 3-5-2 de Pablo Machín, Pons s’est avéré être l’un des meilleurs milieux de terrain de Liga. Sous les ordres d’Eusebio Sacristán, on espère retrouver cette même conduite de balle et ce même sens de la passe.

L’effectif

Gardiens : Gorka Iraizoz (ESP), José Suarez (ESP), Yassine Bounou (MAR).

Défenseurs : Bernardo Espinoza (COL), Marc Muniesa (ESP), Carles Planas (ESP), Jonás Ramalho (ESP), Pedro Alcalá (ESP), Juanpe (ESP), Johan Mojica (COL), Pedro Alcalá (ESP), Aday Benítez (ESP), Bambo Diaby (SEN),Maximiliano Villa (URU)

Milieux : Aleix García (ESP), Pere Pons (ESP), Álex Granell (ESP), David Timor (ESP), Borja García (ESP), Patrick Roberts (ANG)

Attaquants : Cristhian Stuani (URU), Anthony Lozano (HON), Cristian Portu (ESP)

 

Commentaires