CD Leganés 2018-2019

0

Fondation : 1928

Stade : Butarque (11.500 places)

Hymne 

Leganés en Espagne c’est : 

  • le club qui fait les meilleures affiches de match du pays
  • le club dans lequel Samuel Eto’o a été prêté par le Real Madrid en 1997
  • le seul club de Liga avec Éibar à être dirigé par une présidente

Classement 2017-2018 : 17e

Présidente : María Victoria Pavón

Entraîneur : Mauricio « El Flaco » Pellegrino (46 ans, ARG)

Mauricio Pellegrino, nouvel homme fort de Butarque, connaît bien la Liga. Sa saison 2016-2017 avec Alavés est un petit chef d’oeuvre. Pour le reste de sa carrière d’entraîneur, l’irrégularité a été une compagne fidèle. L’ancien adjoint de Rafa Benítez sort d’une saison ratée à Southampton, au cours de laquelle il a été débarqué avant même sa conclusion. La raison pour laquelle Leganés l’a choisi malgré quelques traces noires sur son CV (son passage à Valencia n’a pas été concluant non plus) a finalement tout à voir avec sa dernière expérience en Liga. Comme à Alavés, il aura la tâche de jouer le maintien avec une équipe totalement recomposée. Et comme à Alavés, la manière adoptée aura sûrement comme ligne directrice une défense à toute épreuve et une transition offensive destructrice. En ce sens, pas de révolution stylistique pour les Pepineros par rapport aux exercices précédents avec Asier Garitano.

L’équipe

Asier Garitano, le grand artificier du meilleur Leganés de l’histoire s’en est allé à la Real Sociedad. La vie doit continuer dans le club du Sud de Madrid, reparti chercher un nouveau miracle appelé maintien. Comme chaque été, toute l’équipe est à reconstruire. Les figures de proue qu’étaient Amrabat, Zaldua, Diego Rico ou Mantovani ont été remplacées par Diego Rolán, Guido Carillo, Mikel Vesga et Juanfrán. Si au niveau des joueurs, le rayon arrivée paraît alléchant, la plus grosse interrogation se situe clairement sur le banc de touche. Leganés, son petit stade, son histoire et ses gens modestes espèrent pouvoir continuer à se frotter aux meilleurs.

Malheureusement, comme pour le Rayo et Getafe, deux autres petits clubs de la région de Madrid, une mauvaise saison peut être rédhibitoire et balayer des années de bon travail. Surtout que Leganés s’est sauvé en finissant deux fois à la 17e place, (dont une avec seulement 35 points), première place de non-relégable, malgré un excellent travail de Garitano. La bonne nouvelle, c’est que cette année, des clubs comme Huesca ou Valladolid partent d’encore plus loin que les Madrilènes.

Le joueur à suivre : Guido Carillo (27 ans, ARG)

Depuis que Leganés milite en Liga, il n’a jamais pu compter de véritable buteur dans ses rangs. La saison passée, c’est un ailier, Amrabat qui a souvent été titularisé à ce poste. Avec la venue de Carillo, les Madrilènes ont enfin trouvé un delantero capable de leur assurer une rente de buts. Du moins, sur le papier… Le problème, c’est que l’Argentin n’a encore jamais eu une saison absolument mirifique devant les cages. Il faut aussi dire qu’au niveau du temps de jeu, il n’a pas été verni durant sa carrière, toujours obligé de se contenter de moins que ce qu’il aurait désiré. Mais à Leganés, difficile de l’imaginer sur le banc car il y retrouvera Pellegrino, un entraîneur cher à son coeur. Ce dernier lui a toujours fait confiance, et c’est de sa main qu’il s’était révélé en Argentine. Après La Plata et Southampton, l’idylle entre les deux hommes se poursuivra-t-elle du côté de Madrid ? C’est une question de survie pour les Pepineros.

Le canterano à suivre : néant

Leganés n’a pas de canterano cette saison. Pour tout de même avoir des joueurs sortant de centres de formation dans ses rangs, les Madrilènes ont une autre technique : se faire prêter les perles des canteras du Real et du Barça. Ainsi, Rodrigo Tarín, José Manuel Arnaíz et Óscar Rodríguez débarquent à Butarque. Une attention spéciale peut être portée au dernier, milieu de terrain offensif à la technique supérieure en provenance du Real Madrid.

Effectif  

Gardiens : Jon Serantes (ESP), Iván Cuéllar (ESP).

Défenseurs : Dimitrios Siovas (GRE), Unai Bustinza (ESP), Ezequiel Muñoz (ARG), Mauro dos Santos (ARG), Rodrigo Tarín (ESP), Jonathan Silva (ESP), Raúl García (ESP), Juanfran Moreno  ESP), Allan Nyom (CAM), Kenneth Omeruo (NIG)

Milieux : Rubén Pérez (ESP), Mikel Vesga (ESP), Gerard Gumbau (ESP), Facundo García (ARG), Gabriel Pires (BRE), Javier Eraso (ESP), Óscar Arnaiz (ESP)

Attaquants : Alexander Szymanowski (ARG), Daniel Ojeda (ESP), Nabil El Zhar (MAR), Guido Carillo (ARG), Diego Rolán (URU), Michael Santos (URU), José Arnáiz (ESP), Youssef En-Nesyri (MAR)

Commentaires