Villarreal CF 2018-2019

0

Fondation : 1923

Stade : La Cerámica (23.500 places)

Hymne

En Espagne, Villarreal c’est :

  • Une place de vice-champion d’Espagne en 2007
  • Un club à un penalty d’une finale de Ligue des Champions
  • Un Giuseppe Rossi meilleure buteur de l’Histoire du club avec 82 buts

Président : Fernando Roig

Classement 2017-2018 : 5e

Entraîneur : Javier Calleja (40 ans, ESP)

Nommé en cours de saison dernière pour suppléer Fran Escribà, Javi Calleja a réalisé une année convaincante pour un novice à ce niveau de la compétition. Fin connaisseur du club et de sa cantera performante, le jeune technicien a sauvé le sous-marin jaune en faisant évoluer le 4-4-2 à plat hérité de Marcelino García Toral. Villarreal aurait certainement pu mieux faire en Ligue Europa mais l’essentiel a été assuré avec une qualification en C3 et un statut de club qui compte en Espagne.

L’équipe

Villarreal a encore connu un début d’exercice 17-18 compliqué, avec le limogeage précoce de Fran Escribà, remplacé par un habitué de la maison Javi Calleja. Sous la main de son ancien joueur, Villarreal a pu accrocher bon an mal an une très honorable 5e place (à 12 points de Valencia, 4e). Résultat: le sous-marin jaune a dégagé un petit noyau de joueurs et a de nouveaux mis la main à la poche pour se renforcer.

Après les 45M€ d’euros de l’an passé, ce sont plus de 51M€ d’euros qui ont été dépensés cet été. Auteur d’une pige correcte (17 buts), Carlos Bacca a convaincu (il fait partie du transfert de Samu Castillejo au Milan) mais il sera mis en concurrence par un talent qui connait bien la maison, Gerard Moreno (20M€). L’ex Perico sera accompagné de Toko Ekambi (18M€) qui arrive en provenance d’Angers. Par son profil, l’attaquant camerounais vient combler le départ de Cédric Bakambu, exilé en Chine pendant le mercato hivernal et faire oublier le flop Roger Martánez pour animer ce 4-4-2 (modulable en 4-3-1-2). Acté depuis un moment, le départ de la perle Rodri à l’Atlético (20M€) est compensé -dans le baromètre jugones– par le retour de Santi Cazorla (33 ans, 7 saisons au club). Libre, le double champion d’Europe avec l’Espagne revient d’abord pour prendre du plaisir, lui qui a été très sérieusement blessé depuis deux ans, et accompagner la curiosité du marché de Villarreal, le milieu argentin Santiago Cáseres (21 ans, 10M€). Défensivement, Villarreal renforce son arrière-garde, souvent bousculée l’an passé (50 buts concédés en Liga) et sabotée par le fiasco Rubén Semedo, avec les venues de l’expérimenté et latéral polyvalent mexicain Miguel Layún (3.5M€), mais aussi de Funes Mori (8.5M€ bonus compris), sorti d’une saison quasi blanche avec Everton à cause d’un genou douloureux. Le retour de prêt de Pedraza, très en vu avec Alavés, devrait apporter des jambes dans le couloir gauche.

Pour conclure, Villarreal pourrait compter sur une recrue un peu spéciale : Bruno Soriano. Le capitaine, tenu éloigné des terrains pendant près de 14 mois, va enfin reprendre l’entrainement avec le groupe. Avec ou sans lui, ce n’est plus la même machine. Malgré cet effectif largement remanié et des hiérarchies à établir à certains postes, l’Europe reste un objectif affiché par un club à la santé financière plutôt saine.

Le joueur à suivre : Santiago Cáseres (21 ans, ARG)

La passion voudrait que Santi Cazorla vienne animer cette rubrique, tant le garçon -talentueux et très aimé à Villarreal- revient de loin. Mais on va citer Santiago Cáseres, recrue dont on parle peu en France. Cet Argentin de 21 ans n’est pas forcément un esthète comme ses compères Pablo Fornals ou Manu Trigueros mais se présente comme un travailleur régulier, précieux dans l’entrejeu et bon gratteur de ballons. Doté d’un petit gabarit, il sort de deux exercices aboutis en Argentine, à Vélez. Recruté pour 10 millions d’euros, il entre dans la catégorie des paris récents -plus ou moins onéreux- tentés par Villarreal (Roberto Soriano, Nicola Sansone, Rubén Semedo). Il vient apporter des jambes dans un secteur ou son profil n’existe peu ou plus. Rodri est parti, Javi Fuego n’a pas convaincu dans son rôle de complément et Trigueros ne peut assurer l’intérim sur la durée. On se souvient même que Calleja avait tenté de placer Rubén Semedo en sentinelle, face au Barça… Il était temps de recruter un vrai spécialiste du poste.

Le canterano à suivre : Manu Morlanes (19 ans, ESP)

Evidemment, Dani Raba devait figurer dans ces colonnes. Mais ce solide gaucher, auteur de prestations encourageantes en Liga et en Ligue Europa, est déjà connu de nos services. Cependant, nous allons nous intéresser au cas de Manu Morlanes. Ce milieu de terrain de 19 ans, capitaine des sections jeunes de la Roja, est ni plus ni moins présenté comme un remplaçant potentiel d’un Manu Trigueros parfois embêté par une pubalgie. Javi Calleja n’a jamais hésité à piocher dans ces jeunes pour pallier une blessure. En invitant Morlanes a faire toute la préparation avec l’équipe A, le coach fait tremper les crampons à ce milieu habile, ultime buteur lors du match face au Werder (2-3) et déjà aperçu en décembre dernier en Ligue Europa contre le Maccabi Tel Aviv. Une incorporation qui symbolise le rajeunissement du banc du sous-marin, laissant partir plusieurs recrue défectueuses (Cheryshev, N’Diaye…) pour faire place aux jeunes (Leo, Morlanes, Pedraza, Samuel Chuckwueze, Ramiro…).

L’effectif 

Gardiens : Andrés Fernández (ESP), Sergio Asenjo (ESP), Mariano Barbosa (ARG).

Défenseurs :  Mario Gaspar (ESP), Víctor Ruiz (ESP), Jaume Costa (ESP), Álvaro González (ESP), Miguel Layún (MEX), Daniele Bonera (ITA), Ramiro Funes Mori (ARG), Alfonso Pedraza (ESP).

Milieux : Pablo Fornals (ESP), Manu Trigueros (ESP), Bruno Soriano (ESP), Roberto Soriano (ITA), Santi Cazorla (ESP), Santiago Cáseres (ARG), Dani Raba (ESP), Manu Morlanes (ESP), Javi Fuego (ESP), Leo Suárez (ARG), Ramiro Guerra (URU), Sergio Lozano (ESP)

Attaquants :  Enes Ünal (TUR), Nicola Sansone (ITA), Gerard Moreno (ESP), Karl Toko Ekambi (CAM), Carlos Bacca (COL)

Pour suivre Villarreal : site officiel / @VillarrealCF 

En français : @VillarrealCFfr

Commentaires