Iago Aspas

0

Iago « El Mago de Moaña » Aspas

Poste : Attaquant
Âge . 30 ans
Lieu de naissance : Moaña (Galice)
Club 2017-18 : Celta de Vigo
10 sélections, 5 buts. 1re sélection : 15 novembre 2016

Palmarès

Sevilla FC : Ligue Europa 2015

 

 

 

 

Iago Aspas n’a pas le plus gros palmarès du football espagnol, ses expériences ailleurs qu’au Celta de Vigo (Liverpool, Sevilla) n’ont pas été couronnées de succès mais c’est sans doute le premier nom que Julen Lopetegui a couché dans la colonne des attaquants. Les deux dernières saisons du Mago de Moaña ont été exceptionnelles et l’exercice 2017-2018 a été celle des records puisqu’il a inscrit 22 buts en Liga et composé avec l’Uruguayen Maxi Gómez un duo implacable. Avec un entraîneur un peu plus certain de ses principes de jeu que n’a pu l’être Juan Carlos Unzué, les Galiciens auraient vraisemblablement pu se mêler à la lutte pour la qualification européenne. Meilleur sur un côté mais capable de prendre l’axe, Aspas a le sens du but et aussi de la passe. Ce n’est pas un buteur exclusif : il sait se placer, comprendre les mouvements de ses coéquipiers et son jeu sans ballon est intelligent. Toujours décisif avec la Roja comme titulaire ou en sortie de banc, le Galicien de 30 ans est dans la forme de sa vie et son temps de jeu semble d’ores et déjà garanti.

Crédits : elespanol.com

Iago Aspas est le joueur typique espagnol qui a besoin de « sus padres, sus amigos, su gente » pour être pleinement performant. Arrivé à 25 ans à Liverpool pour 9M€, le Mago de Moaña a privilégié la Premier League et la possibilité d’un duo avec Luis Suárez plutôt que de rejoindre le Valencia CF. Au niveau du climat, notamment par rapport à la pluie (la Galice est la région la plus pluvieuse d’Espagne), l’Angleterre faisait sens. Mais en terme de football, Aspas n’a jamais pu s’adapter. Après une seule saison et seulement un but inscrit en amical, le buteur est prêté à Séville où les choses ne se passent guère mieux (16 matches en Liga pour 2 buts), même s’il soulève la Ligue Europa, seul trophée de sa carrière. Dès 2015, il rentre chez lui à Vigo et redevient cet attaquant redouté en Espagne. Symbole du Celta de Toto Berizzo, il retrouve le chemin des filets : 18 buts en 40 matches en 2015-16, 26 buts en 49 matches en 2016-17, 23 buts en 37 matches cette saison. Cette courbe de progression ascendante lui a ouvert les portes de la Selección en novembre 2016. Le Mondial en Russie, ce serait le moment parfait pour lui d’exporter son talent hors des frontières espagnoles non ?

François Miguel Boudet

Commentaires