Aide ouverte à Fernando Hierro : Quel XI pour la Roja ? Par Jé Pintio

0

Dans n’importe quels pays du monde où l’on joue au football, et encore plus à l’aube d’une Coupe du Monde, chaque observateur devient un sélectionneur. Tous ont un avis sur la sélection de tel ou tel joueur et on aime à faire savoir notre 11 via les réseaux sociaux. En Espagne, il en va de même et on recense près de 45 millions de sélectionneurs. L’imbroglio autour de la signature de Lopetegui au Real Madrid et de son annonce deux jours avant le Mondial, a plongé la Roja dans un marasme intersidéral. Fernando Hierro nouvellement nommé devra prendre en compte les critères de la forme du moment, des blessures, des performances et de l’expérience pour établir son XI face au Portugal, lors du premier match de la compétition. S’il a encore des doutes et pour lui venir en aide, Jé Pintio de Furia Liga s’est amusé à analyser la composition de la Roja en fonction de critères plus ou moins objectifs. Ce qui pourrait afficher une tendance et aider le nouveau sélectionneur dans ses choix…

« O Fernando, mon grand Fernando, toi qui as tout connu! De tes premiers pas en Liga au Real Valladolid en 1987, à tes 601 matchs avec le Real Madrid entre 1989 et 2003, tes 3 Ligues des Champions, tes 5 Ligas! Toi qui as joué aux côtés des plus grands : Emilio Butragueño, Hugo Sanchez, Michael Laudrup, Raul, Davor Suker, Zinédine Zidane, Luis Figo et autre Ronaldo! Toi qui as porté 90 fois le maillot de la Roja! Tu es devenu durant ces dernières heures, le buzz de ce début de Mondial!

Comme ta seule expérience en tant qu’entraîneur se limite à une saison décevante du côté du Real Oviedo en 2016, je t’adresse ce mémo pour t’aider dans ta nouvelle tâche. Je n’attends rien en retour, juste un beau parcours pour que tout cet imbroglio qui ridiculise la Fédération espagnole, Rubiales son président, Florentino Pérez, Julen Lopetegui et le peuple espagnol, puisse s’atténuer et devenir une simple anecdote dans l’histoire de la Roja.

MEMO à destination de Fernando Hierro, nouveau sélectionneur de l’équipe d’Espagne

Le dispositif tactique

Résultat de recherche d'images pour "Busquets"
Crédit : Sofoot

Pour commencer, je me suis basé sur le schéma de jeu mis en place par ton prédécesseur Julen Lopetegui lors des matchs de qualification et des dernières rencontres amicales. Le système privilégié est donc un 4-2-3-1. Mais tu peux aussi jouer en 4-3-3. Toutefois, on a bien vu qu’en l’absence de Busquets, Thiago n’avait pas les épaules assez solides pour endosser seul ce rôle de sentinelle devant la défense.

Conseil :

Pour plus d’assurance, de stabilité et d’équilibre, tu dois opter pour deux milieux récupérateurs!

L’expérience et l’âge

Résultat de recherche d'images pour "sergio ramos roja"
Crédit : Footespagnol

L’Espagne a un effectif qui fait partie des plus âgés de la Coupe du Monde avec une moyenne de 28 ans. Si tu alignes les joueurs qui ont le plus de sélections, ton équipe ressemblerait à cela :

Tu noteras la présence surprenante de Pep Reina et d’Azpilicueta à la place de De Gea et Carvajal. Toutefois, nous savons tous les deux qu’ils seront des seconds couteaux pour le Mondial.

Tes 23 joueurs totalisent 950 sélections, soit une moyenne de 40 sélections par joueur. Cela montre une expérience très importante de la Roja et tu dois t’appuyer sur tes cadres : Ramos, Iniesta, Silva et Busquets qui ont tous plus de cent sélections chacun.

Pour info, voici le classement des nations par moyenne d’âge :

  1. Panama : 29,4 ans
  2. Islande : 29,0 ans
  3. Costa Rica : 29,0 ans
  4. Uruguay : 28,7 ans
  5. Arabie Saoudite : 28,7 ans
  6. Argentine : 28,4 ans
  7. Russie : 28,1 ans
  8. Espagne : 28,0 ans
  9. Pologne : 28,0 ans
  10. Brésil : 27,8 ans
  11. Portugal : 27,7 ans
  12. Serbie : 27,7 ans
  13. Japon : 27,5 ans
  14. Croatie : 27,5 ans
  15. Suède : 27,4 ans
  16. Mexique : 27,4 ans
  17. Colombie : 27,3 ans
  18. Maroc : 27,2 ans
  19. Pérou : 27,0 ans
  20. Belgique : 27,0 ans
  21. Egypte : 27,0 ans
  22. Australie : 26,9 ans
  23. Tunisie : 26,8 ans
  24. Suisse : 26,6 ans
  25. Corée du Sud : 26,5 ans
  26. Iran : 26,5 ans
  27. France : 26,4 ans
  28. Sénégal : 26,4 ans
  29. Danemark : 26,1 ans
  30. Angleterre : 25,9 ans
  31. Allemagne : 25,7 ans
  32. Nigéria : 24,9 ans

S’il te prend de faire une équipe composée de tes plus vieux joueurs, tu t’apercevras qu’elle n’est pas vraiment différente de la précédente. Thiago et Aspas incorporent le XI.

Conseil :

Tes cadres les plus expérimentés sont aussi les plus âgés de l’équipe. Lapalissade ? Pas nécessairement! Je te suggère d’injecter de la fougue en attaque (Rodrigo, Asensio…).

La jeunesse et l’argent

Résultat de recherche d'images pour "asensio roja"
Crédit : RMCsport

Tu sais, le Mondial est aussi un révélateur de talents. Les sélections doivent être un mélange d’expérience et de jeunesse, une alchimie parfaite entre calme et folie. Il est bien évident qu’il ne faut pas aligner une équipe dépourvue de cadres. Les jeunes seraient manger par l’enjeu et certains flancheraient sous la pression; même si la plupart évoluent dans des grands clubs.

Si tu veux aligner une équipe de « jeunes », la voici :

Bon d’accord lorsque l’on regarde cette équipe, sa jeunesse est toute relative. Rodrigo, seul en pointe devant un trio offensif qui serait composé de 3 Vikingos (Asensio, Isco et Vasquez) et un milieu défensif composé de 2 Indios (Saul et Koke). En somme, un milieu 100% madrilène. Le pari est osé et tu ne mettras pas Iniesta, Busquets ou Silva sur le banc. Mais, à coups surs, tu donneras du temps de jeu à ces 5 joueurs et on pourrait parier qu’au moins un de ces derniers devrait voir sa côte exploser lors de ce Mondial.

En parlant de côte et donc de valeur sur le marché des transferts, il est judicieux que tu vois le XI le plus cher de ton effectif :

Le total de la valeur de la sélection espagnole est de 1 milliard et 24 millions d’euros (source www.transfermarkt.es) soit 44 millions d’euros par joueur. Busquets (80M€), Isco (75M€) et Asensio (75M€) forment le podium. Tu vas devoir faire face à la pression « économique » de faire jouer les joueurs les mieux côtés. Un jeune joueur ayant une belle côte comme Asensio a d’ailleurs tout à gagner durant cette Coupe du Monde.

Conseil :

On connait tous ton attachement pour le Real Madrid (futur secrétaire technique du club après le Mondial) et si tu veux faire plaisir à ton président Florentino Pérez, tu dois donner du temps de jeu à Asensio pour qu’il puisse briller.

Le jeu proposé

Résultat de recherche d'images pour "iniesta roja"
Crédit : Loophaiti

L’Espagne s’est révélé ces dernières années par son jeu de passes et de possession. On n’envisage rien d’autre pour ce Mondial vu les dernières prestations. Il faut donc que tu tables sur des joueurs ayant un fort potentiel offensif et un gabarit pas nécessairement très athlétique. Pour te donner une idée, on a fait le XI qui marque le plus de buts en sélection :

Cette équipe me semble être assez équilibrée même si ton avant-centre Diego Costa n’est qu’à 7 buts marqués en comparaison à David Silva qui lui en est à 35. Même Jordi Alba a un plus grand rendement que le brésilien naturalisé espagnol.

Si on ne parle que de taille, l’Espagne fait partie des sélections les plus petites du Mondial. La plus petite étant le Pérou; la plus grande, la Serbie. Il te faudra doser entre défenseurs athlétiques et milieux « technico-rapides ».

Pour te donner une vision des petits gabarits, je t’ai fait le XI « petite taille » :

Maintenant, on imagine une configuration de fin de match où on doit marquer coûte que coûte. On est dans les arrêts de jeu, finie la circulation de balle, on balance de grands ballons dans la surface. Il te faut de la consistance devant le but c’est-à-dire des joueurs de grandes tailles et bons de la tête. Au cas où cela se présenterait, voici le XI le plus grand que tu puisses aligner :

Avec son héritage depuis plus d’une décennie, nous savons tous les deux que le jeu de la Roja n’évoluera pas. Les joueurs ont l’habitude de la possession mais il ne faut pas négliger l’efficacité offensive. Tout but est bon à marquer et il faut pouvoir rivaliser dans tous les secteurs du jeu même sur l’aspect physique.

Conseil

Tu ne dois rien révolutionner. Par contre, il est préférable de composer ton attaque de joueurs rapides et techniques. Ta défense doit être solide et elle doit relancer proprement. En fin de match, tu peux faire entrer des joueurs plus physiques à fort impact dans la surface pour déstabiliser l’adversaire fatigué. On pense à Diego Costa.

Voilà, nous avons fait le tour des forces et faiblesses de ton effectif à travers des critères qui nous sont propres et que tu devais de connaitre. Ce petit mémo (je l’espère) te sera d’une grande aide (ou pas) pour réussir le Mondial. Je ne pouvais pas finir mon travail sans te donner le XI que tu devrais aligner contre le Portugal. Pour toutes les raisons précédentes, pour avoir vu la Roja jouer ses derniers matchs, j’opterais pour cette composition équilibrée entre jeunesse et expérience, entre technique et physique, entre aspect défensif et offensif :

Je te remercie pour ton attention, je te souhaite un bon parcours durant cette compétition. Si jamais, au grand jamais, tu arrives à décrocher le Saint-Graal malgré tout ce tumultueux avant-Mondial, car je sais que tu es un homme fidèle et loyal, tu pourras toujours citer Furia Liga, dans les éléments de la réussite de la Roja.

Sportivement,

Jé Pintio (@JePintio) « 

Commentaires