Diego Costa

0

Diego « La Bestia » Costa

Poste : Attaquant Buteur
Âge : 29 ans
Lieu de naissance :  Lagarto (Brésil)
Club 2017-18 : Atlético de Madrid
18 sélections. 1re sélection : 5 mars 2014

Palmarès

Atlético de Madrid : Ligue Europa (2018), SuperCoupe d’Europe (2010, 2012), Liga (2014), Copa del Rey (2013)

Chelsea : Premier League (2015, 2017), Cup (2015)

 

 

 

 

Diego Costa est un joueur particulier. Buteur habité dans le jeu, il est hargneux et a un sens du but incroyable. Son style reste à l’opposé du style habituel pour un attaquant espagnol, surtout depuis les derniers titres. Pro à 16 ans, chez lui au Brésil il rejoint très vite le cousin portugais. En 2006, il rejoint l’Atlético. Durant 5 saisons il va être prêté et même vendu une saison:  à Braga, Penafiel, à Albacete, au Celta, à Valladolid et pour finir au Rayo. C’est une dispute entre Forlan et Quique Sanchez Flores qui lui ouvre le XI départ en 2011. Sauf que son physique le rattrape, une grave blessure l’empêche de confirmer l’année suivante, il sera même prêté au Rayo pour retrouver des sensations. La saison 2013-2014 est celle de l’explosion, vers de 27 buts en Liga et une Liga. C’est l’emballement, malgré une blessure qui l’empêche de disputer plus de 20 minutes de la finale de LDC il devient fortement courtisé. Pour près de 70 millions il rejoint l’Angleterre et Chelsea. Son passage outre manche en termes de but est intéressant sauf que cela ne passe pas avec Conte qui a rejoint Chelsea en 2016. Après une première saison convaincante, Costa a du mal à enchainer et commence à se faire remarquer par des gestes antisportif et est dans l’oeil du cyclone. Lors de sa 3e saison il retrouve de bonnes sensations mais l’appel de l’Atleti ne pouvait pas se refuser. Malgré l’interdiction de recrutement des Colchoneros, Costa les rejoint et passe la première partie de saison à s’entraîner et à garder la forme. Ses débuts en 2018 sont bons, il permet de libérer Griezmann en plus de redonner du souffle et de la hargne au Cholisme. Il a à cœur de briller sous le maillot de la Roja avec un sélectionneur qui lui permet de bien jouer. Son caractère, peut être un vrai plus et un facteur déterminant dans le parcours espagnol en Russie.

Crédits : Idtimes

 

Quand Diego Costa est devenu une monnaie d’échange.

En 2009, Diego Costa quitte pour la première fois l’Atleti. Après une série de prêts, les matelassiers se décident à se séparer du Brésilien pour faciliter l’arrivée d’Asenjo à Calderón. L’attaquant n’est pas encore la figure de proue du Cholisme, c’est un attaquant teigneux, qui ne sait pas se canaliser et fait des dégâts. Il enchaîne les cartons jaunes, jouent plus des coudes que des pieds dans la surface. Il a besoin d’être canalisé, d’être formé. Il le dit lui-même : la rue a été son centre de formation. Il devient donc une monnaie d’échange. Les Indios connaissent cependant le potentiel du garçon et ajoutent une clause de rachat comme il est coutume en Espagne. Rapidement Diego Costa manifeste le souhait de retourner à Madrid, une chose qui sera officiel en novembre de la même année. Il finira tout de même la saison avec les Pucelas et trouvera le chemin des filets 9 fois. La saison de Valladolid en Liga sera très mauvaise. Cependant pour le Brésilien, l’important est ailleurs. Ce passage anecdotique pour les deux parties sur le coup rapportera tout de même plus de 300 000 euros à Valladolid lors du départ de Costa à Chelsea en plus du millier d’euros de la clause de rachat. Sur ses 9 buts en Liga, il en aura marqué 8 à domicile.

Benjamin Bruchet 

@BenjaminB_13

Commentaires