Segunda : le XI de la saison de ¡Furia Liga!

0
60

Une fois encore, la saison de Segunda a été mouvementée et rocambolesque. Voici notre XI de la saison 2017-2018 avec notamment 2 Français, le Oblak de Segunda, une pépite de 19 ans et un duo de buteurs en feu ! 

Alberto Cifuentes (Cádiz) : le Trophée Zamora de la division avec le meilleur ratio de buts encaissés par match. Pas le plus beau gardien à voir mais l’un des plus efficaces du championnat. Si Cádiz est la meilleure défense du championnat, il en est pour beaucoup.

Samuel Camille (Tenerife) : Le latéral français du CD Tenerife, formé au Racing Club de Lens, a réussi une saison pleine. Il a apporté toute sa grinta en défense comme en attaque dans son couloir gauche. Il est devenu un pilier du club canarien tant est si bien que lorsqu’il est absent, Tenerife ne gagne plus.

Jair Amador (Huesca) : Le défenseur central portugais a été impressionnant tout au long de la saison. Sa deuxième année au sein du club d’Aragon est celle de la confirmation. Athlétique et dur sur l’homme, il ira se jauger l’an prochain face à des attaquants du calibre de Messi ou de Griezmann. Il a été un des grands artisans de la montée historique de Huesca cette année.

Matthieu Saunier (Granada) : Depuis deux ans, l’ex-troyen fait parti de la colonne vertébrale de Grenade. Cette saison, il a été d’une régularité impressionnante et le club andalou a réalisé une première moitié de saison presque (trop) parfaite. Même si au final, le club ne montera pas, le français a été très bon.

Roberto Canella (Sporting de Gijón) : Le trentenaire latéral droit du Sporting est toujours aussi fringuant. On ne compte plus ses aller-retours sur son côté pour apporter le surnombre et les centres millimétrés. Un des piliers de la bonne saison du Sporting sur le terrain et dans le vestiaire.

David Ferreiro (Huesca) : 1m70 mais une vraie mobylette. Il cavale, il fait le boulot défensif, très à l’aise techniquement et vivace. Le couteau suisse du milieu de terrain de Huesca. Il a 30 ans, l’âge de la maturité.

Fran Beltrán (Rayo Vallecano) : Petit gabarit, du haut de ses 19 ans et de son premier contrat pro, il a bluffé tous les observateurs par sa technique et sa récupération de balle. L’avenir de la Roja au poste de milieu défensif/relayeur? C’est un pari à tenir. En tous cas, il fait penser toute proportion gardée à un Marco Verratti… C’est dire, affaire à suivre!

Kunde (Granada) : Prété par l’Atlético, le jeune Camerounais a été étincelant cette saison. Omniprésent dans le milieu, gagnant énormément de duel. Cette pige d’une saison dans la dureté de la Segunda ne pourra que lui être bénéfique pour la suite de sa carrière. Il devrait faire parti de l’effectif madrilène la saison prochaine.

Saúl Berjón (Real Oviedo) : Revenu d’une année au Mexique, Saul s’est très vite remis dans le bain du championnat espagnol. La classe à l’état pur! Dommage qu’autour de lui, l’effectif d’Oviedo s’est montré un peu frêle. Une bien belle saison pour le milieu droit.

Jaime Mata (Real Valladolid) : Pichichi du championnat avec plus de 30 unités au compteur. Il a permis de tenir à flot le Real Valladolid jusqu’à la course aux playoffs. Même s’il est connu pour être un bon buteur, il a réalisé une très grande saison! L’unique de sa carrière?

Raul De Tomás (Rayo Vallecano) : 23 ans, en constante progression depuis son départ du Real Madrid, De Tomas a su devenir le finisseur de la mécanique bien huilée du Rayo Vallecano. Grand artisan de la montée du club de Vallecas, il ira confirmé tout son potentiel à l’échelon supérieur.

Entraîneur : Rubén De la Barrera (Cultural Leonesa) : Le fait de choisir un coach qui joue le maintien est surprenant, me diriez-vous. Toutefois, quand on voit évoluer la Cultural Leonesa, on ne peut qu’aimer son style de jeu. Une projection perpétuelle vers l’avant avec possession et au jeu collectif inspiré du Barça. Il faut oser ce choix lorsqu’on est promu surtout quand on connait le défi physique de la Segunda. Ce choix s’avère payant, car en cette fin de saison, le club de Leon est sorti de la zone rouge et ce, en gardant ses principes de jeu. Rien que pour cela, félicitations Señor De la Barrera!

Commentaires

Amoureux des Canaries et de son football, passionné de Primera, Segunda, Segunda B et Tercera. Il a la classe de Redondo, la puissance d'Ayoze Pérez, la tête de Rommel et la vista de Felipe Miñambres. Il adore vous raconter des histoires mais ce ne sont pas des bobards.