Une Institution, un Don et un Niño : el once de Furia Liga (J38)

0
69

Des adieux émouvants et un football offensif en 3-4-3 pour dire au revoir à la saison 2017-2018. Voici notre 38e et dernier XI de la temporada.

David Soria (Sevilla) : 4 parades contre Alavés pour réaliser une portería a cero et valider le succès sevillista. Et s’il condamnait Sergio Rico à l’exil ?

Dimitris Siovas (Leganés) : un but pour achever une grande saison. Le défenseur a été un des piliers des Pepineros qui disputeront une 3e saison au sein de l’élite.

David López (Espanyol) : un gros match en défense et un but qui sauve les apparences chez les Pericos qui achèvent la temporada à une très trompeuse 11e place.

Djené Dakonam (Getafe) : encore un match de patron pour le Camerounais. Les Azulones vont avoir beaucoup de mal à le retenir cet été.

Rodri (Villarreal) : deux passes décisives pour remonter le 0-2 infligé par le Real Madrid en début de match. Julen Lopetegui l’a appelé en réserve de la Roja et il est partant très probable à l’Atlético : le meilleur récupérateur de la saison a l’avenir devant lui.

Gonçalo Guedes (Valencia CF) : un golazo pour clôturer la saison à Mestalla. Le Portugais est porteur de grandes promesses dans la capitale du Turia.

Don Andrés Iniesta (FC Barcelona) : merci pour tout.

Institución Xabi Prieto (Real Sociedad) : quelques minutes au Camp Nou pour tirer sa révérence en compagnie de Don Andrés. Un seul maillot, une fidélité à toute épreuve, y compris en Segunda et plus de 500 matches avec les Txuri urdinak. Un grand part, en toute discrétion, fidèle à son image.

Iago Aspas (Celta) : un doublé pour achever la saison avec 22 buts. Meilleur buteur espagnol en Liga et une sélection plus que méritée pour le Mondial.

Maxi Gómez (Celta) : une première année en Europe avec 17 buts au compteur, avec un doublé pour parachever son oeuvre. Comme Aspas, on en reparlera pendant le Mondial.

El Niño Fernando Torres (Atlético de Madrid) : un premier trophée avec l’Atlético mercredi, un dernier doublé dimanche. La fin rêvée.

 

Commentaires