Arsenal – Atlético, le choc : la previa C3

0
22
Crédit : Ghanasoccernet

La page Champions se referme pendant un court laps de temps, et c’est le livre de la C3 qui s’ouvre. Toujours en course pour un titre, l’Atleti ne rêve que de ça mais se dresse devant sa route un autre géant, Arsenal. Pour sa dernière saison sur le banc des Gunners, Arsène voudra ramener ce beau trophée et Cholo veut retrouver le goût d’un sacre européen. Présentation de ce choc :

L’Atleti est mieux en 2018, c’est un fait. Sauf que l’effectif est toujours aussi étroit et les blessures et incertitudes se succèdent. La confiance n’est pas au mieux pour les hommes du Cholo qui restent sur 2 matchs sans victoire en Liga dont une gifle assez violente face à la Real Sociedad. L’Atleti reste une équipe solide, qui peut si elle le décide ne pas encaisser de but. On l’a vu face au Betis le week-end dernier. Sauf que cette fin de saison est haletante et la fraîcheur n’est plus trop au rendez-vous pour les Colchoneros. Cependant ils pourront compter sur les cadres du vestiaire pour insuffler la rage et leurs sciences de la gagne dans ce sprint final. L’objectif est clair, après que la place pour la prochaine LdC assurée, il faut soulever l’Europa League à Lyon. Cependant ce déplacement peut être un traquenard. Arsenal est fort chez lui et l’Atleti n’a plus gagné à l’extérieur depuis 4 matchs. Cependant les hommes du Cholo avaient réussi à plier le résultat dès l’aller en déplacement face à Copenhague et Lokomotiv, de quoi donner des idées ce soir ?

Il est clair que l’équation semble être à l’avantage de l’Atleti. Ne pas encaisser de but, ça ils savent le faire et en plus ce n’est pas l’obligation première quand tu te déplaces. Enflammer les matchs et marquer ils savent aussi le faire. Attention Arsenal, la moindre erreur sera punie et face à un effectif pas vraiment connu pour sa sérénité ça peut faire mal.

Le mirage Costa

Deux joueurs manquent à l’appel côté Atleti, Juanfran et Filipe Luis. N’étant plus vraiment des hommes clés c’est la présence ou non de Costa qui reste la seule réelle interrogation. Avec lui l’Atleti est libéré en plus d’être habité par sa rage, Griezmann est en confiance, déchargé du poids d’être le référant offensif des rouges et blancs. L’ancien de Chelsea est dans le groupe mais semble court pour être titulaire. Son remplaçant fait débat, Gameiro est devant  dans la hiérarchie mais il ne pèse pas assez sur les matchs. Torres est lui plus en forme alors qu’il a annoncé son départ à la fin de la saison. Face au Betis la légende du club a été tout simplement excellente. De quoi forcer la porte du XI titulaire et reléguer l’ancien joueur du PSG sur le banc ?

XI probables

Benjamin Bruchet

@BenjaminB_13

Commentaires