Finale de la Copa Sevilla FC – Barcelona: Les notes

0

Démonstration totale d’un Barça intraitable. Victorieux de leur quatrième Copa consécutive, les Catalans atomisent un Seville qui n’a jamais existé dans cette rencontre. Alors qui a cartonné, qui a décu? Voici les notes de FuriaLiga!

 Sevilla:

David Soria (2): Il a été fusillé 5 fois. Abandonné par un milieu de terrain qui n’a pas fait le travail comme il le fallait. Sa défense n’a pas su le protéger. Il ne peut rien faire sur les buts tant les joueurs catalans sont seuls.

Lenglet (2): Il a essayé de tenir la défense tout seul, mais quand les vagues sont aussi régulières et efficaces il ne peut rien faire. Il provoque un penalty en laissant traîner la main. Un match compliqué pour le Français.

Mercado (1): Lourd, en retard, violent, aujourd’hui c’était le mauvais Mercado. Bien trop souvent dépassé.

Escudero (1): Le capitaine n’a rien pu faire. Face à un Coutinho en feu, il n’a jamais pu l’enfermer et a été abandonné par son ailier et son milieu. Un long chemin de croix pour lui.

Jesus Navas (2):  Comme toute la défense il a joué énormément de 1 contre 1 et a pris souvent des courants d’air. Il a essayé de peser offensivement mais trop peu souvent.

Nzonzi (2): Le Français a été mis en face des ses lacunes. Sous pression il devait claquer des passes laser pour permettre à Seville de ressortir le ballon. Hors de sa zone de confort il n’a jamais pu exister.

Banega (3): Face au pressing catalan et les écarts entre les lignes il lui fallait se sortir tout seul de l’emprise des joueurs du Barça. Sans génie aujourd’hui il est passé à côté et a perdu un nombre incalculable de ballon.

Vazquez (1): Il n’a jamais mis en difficulté Busi , ni la relance du Barça. N’a jamais pu recevoir des ballons convenables non plus. Fantôme!

Sarabia (2): Séville a été coupé en deux, il n’a pas vraiment eu des bons ballons à exploiter et surtout il n’a jamais pu mettre en difficulté Sergi Roberto.

Correa (1): L’Argentin n’a rien pu faire face à un Iniesta en feu. Remplacé par Sandro à la MT qui a manqué un but tout fait. L’ancien du Barça n’a pas pu se montrer face à son ancien club.

Muriel (1): Pas de bon ballon, dépassé par les solutions trouvées par la défense du Barça pour se sortir du pressing de Seville. Il n’a rien eu a faire.

Montella (1): On attendait un coup de l’Italien pour tenter de sauver la saison de son club. Il a été naïf et son Seville a pris la foudre sans jamais être en mesure de peser sur la rencontre. Mauvais dans la profondeur, dans le pressing, dépassé au milieu, son Séville a été une victime parfaite pour permettre au Barça de se défouler.

 

Barça:

Cillessen (7): Finale très calme pour le gardien néerlandais. Peu mis en difficulté par les attaques de Seville, il en a profité pour s’illustrer offensivement en offrant le premier but de son équipe grâce à sa relance magistrale au pied.

Sergi Roberto (6): Il n’a pas été aussi présent offensivement qu’il aurait pu l’être, mais a fait le job magnifiquement défensivement sur son côté.

Piqué (7): Calme et serein comme un président!

Umtiti (7): On a retrouvé le Big Sam sur ce match. La tête quand il le faut, le petit tacle au bon moment. Peu mis sous pression, mais présent quand il le fallait

Jordi Alba (8): Pas d’aller-retour incessant ce soir pour la mobylette. Libéré par le peu d’offensives adverses, il a pu réciter ses gammes devant, avec ses deux partenaires de crimes Messi et Andres. Passeur décisif sur le second but avec un superbe taconazo.

Busquets (8): Tout en classe et en maîtrise. Régulateur, relanceur, gratteur (de ballons) tout ça avec bien-sûr la touche de fantaisie qui le caractérise. La meilleure version du GRAND Sergio Busquets.

Rakitic (7): Toujours efficace dans son rôle de l’ombre. Il a participé au pressing tout terrain du Barça en première période.

Iniesta: (10): NE NOUS QUITTE PAS! Andrès va peut-être s’envoler en Chine mais son football lui restera à jamais gravé dans nos mémoires. L’homme du match, l’homme de nos coeurs!

Coutinho (8): Quelle facilité. Il s’adapte de plus en plus au jeu du Barça. Son entente avec ses coéquipiers est excellente. La meilleure recrue du Barça pour la Ligue des Champions 2018/2019

Messi (9): Il a commencé son match timidement avec quelques pertes de balles puis il a actionné le bouton marche. 1 but, 2 passes décisives, des caviars, un penalty laissé à son pote Coutinho, un câlin émouvant avec Andrés. Une soirée pleine pour la Pulga.

Suarez (8): El Pistolero is back! Plus frais et plus en jambe que ces dernières semaines, il n’a pas déçu devant le but et c’es bien là l’essentiel.

Commentaires