La bête noire du Real Madrid, le CD Tenerife

Nous parlons d’un temps où les moins de 20 ans n’ont pas pu connaître. Furia Liga vous fait voyager dans le temps et à travers l’océan, pour découvrir ou redécouvrir la bête noire du Real Madrid des années 90 : le CD Tenerife. Cette équipe issue des Canaries est devenue célèbre dans le monde du football pour avoir fait perdre deux saisons de suite, le titre au club de la Maison Blanche.

Malgré sa fondation en 1912, l’histoire de Tenerife dans la première division est relativement rare si l’on considère que le club n’a joué que treize saisons dans l’élite du football espagnol. Cependant, dans ce court laps de temps, les blanquiazules ont réussi à laisser des souvenirs inoubliables pour tous les fans de football en Espagne et en Europe.

Valdano, sauveur du Tenerife et fossoyeur du Real Madrid

Résultat de recherche d'images pour "jorge valdano cd tenerife"

On peut dire que l’âge d’or de Tenerife commence avec l’arrivée sur le banc de Jorge Valdano durant  la saison 1991/92. L’équipe est alors dans la zone de relégation et le tandem Valdano-Cappa à huit matchs pour sauver le club de la descente. L’ancienne légende du Real Madrid est dos au mur .Cependant le duo ne déçoit pas et parvient à maintenir l’équipe de Tenerife dans l’élite du football espagnol et ce,à une journée avant la fin de la saison. Cet ultime match va d’ailleurs propulser le club canarien à la Une de toutes les couvertures des journaux sportifs. En effet, le 7 juin 1992, Tenerife reçoit le Real Madrid pour la dernière journée, qui, ce dernier, en cas de victoire, remportera le titre de champion d’Espagne. L’équipe de la Maison Blanche coachée par Leo Beenhakker avec des joueurs tels que Hierro, Hagi, Milla, Michel et Butragueño s’inclinera 3 à 2 après avoir mené de deux buts et ce soir-là et perdra la Liga. En face, on retrouve de jeunes talents qui se font connaître aux yeux de tous : Redondo, Miñambres et autre Pizzi. Valdano, idole des vikingos vient surtout de priver le Real d’une Liga et lancer une formidable série pour le club insulaire.

Après le Real, la dream team du Barça au palmarès de Tenerife

La saison 1992/93 va être la plus aboutie de l’histoire du CD Tenerife. Avec Jorge Valdano sur le banc, l’argentin est à la baguette d’une excellente équipe qui va terminer cinquième et pour la première fois de son histoire, dans les places pour jouer la coupe d’Europe (feu UEFA). Des joueurs comme Chemo del Solar, Fernando Redondo, Chano, Conte, Ezequiel Castillo, Pier, Quique Estebaranz, Dertycia ou Pizzi ont conduit à de grandes soirées de football sur l’île. Notamment en ce dimanche 19 juin 1993, alors que le FC Barcelone bat la Real Sociedad 1-0 au Nou Camp, le hasard du calendrier veut que le Real finisse la saison par un déplacement aux Canaries pour encore jouer le titre. Cette fois, il n’y aura aucun suspens. Tenerife, emmené par son métronome argentin, Redondo, s’impose sur le score sans appel de 2-0. Cette nouvelle victoire face au Real Madrid a provoqué un élan d’amitié du FC Barcelone (le grand bénéficiaire deux années de suite), dans la mesure où le club catalan a invité Tenerife au Trophée Joan Gamper durant l’été. Les insulaires ont d’ailleurs battu la Dream Team de Johan Cruyff sur le score de 3 à 1, en finale. Valdano a donc privé le Real de deux Liga consécutive et fait ami-ami avec le Barça, le football est taquin par moment.

La dernière année de Jorge Valdano sur le banc, sera marquée par deux épopées marquantes. Malgré une saison plus que discrète en Liga (où l’équipe a terminé dixième), Tenerife échoue en demi-finale de la Copa del Rey face au Celta Vigo après avoir sorti en quarts … le Real Madrid (encore), sur une victoire encore étincelante de 3 buts à 0. Pour ses débuts européens, l’équipe va même atteindre le troisième tour de la Coupe UEFA après avoir sorti l’AJ Auxerre et l’Olympiakos. Seule, la Juventus de Turin sera en mesure d’éliminer les blanquiazules en 8ème de finale.

 

Jupp Heynckes, repéré au Tenerife avant de s’envoler pour le Real

Résultat de recherche d'images pour "jupp heynckes cd tenerife"

credit Todocoleccion

Le départ du technicien Jorge Valdano au Real Madrid, apportera une période de transition d’un an. Cependant, l’arrivée de l’entraîneur allemand Jupp Heynckes l’année suivante, apportera un nouveau souffle et de la joie sur l’île. L’équipe pratique un jeu rapide et audacieux qui lui permet de finir à nouveau européen. Cette année-là,  Juan Antonio Pizzi, l’attaquant hispano-argentin, termine meilleur buteur de la Liga avec 31 buts et partage le Soulier d’or européen avec Alan Shearer.Le deuxième mandat d’Heynckes sur le banc est marqué par le magnifique parcours en Coupe de l’UEFA. Tenerife réussit à atteindre les demi-finales après avoir éliminé le Maccabi Tel-Aviv, la Lazio de Rome (après un match spectaculaire à rebondissements), le Feyenoord Rotterdam et en quarts de finale les Danois de Brondy. Cependant, Schalke 04 sera le bourreau des blanquiazules, qui se qualifie en prolongations grâce au belge Marc Wilmots à la 107e minute, lors du match retour, en Allemagne. Cette élimination et cette grande désillusion sera le dernier grand soir sous les projecteurs du club canarien qui n’aura connu ensuite qu’une période marquée par des montées et descentes successives. Jupp quitte lui aussi le club insulaire pour rejoindre le Real Madrid. Comme Valdano avant lui, avec la maison blanche, il remporte notamment la LDC 98.

Aujourd’hui et ce depuis plusieurs années, Tenerife stagne en Segunda et tout un peuple, que dis-je toute une île, espère reconnaitre, un jour, son lustre d’antan.

Jé Pintio

@JéPintio

 

Commentaires