La Previa C1 : Real Madrid – Juventus

0
6

Avec 3 buts d’avance, qui plus est inscrits à l’extérieur, le Real Madrid est pour ainsi dire en demi-finale de la Ligue des Champions. Les Vikingos veulent une nouvelle fois battre la Juventus et restent méfiants, même si les Bianconeri seront privés de Paulo Dybala en attaque.

Rarement dans son histoire européenne la Juventus n’avait été humiliée de la sorte. 0-3 dans son antre, sa forteresse quasi-infranchissable, ça fait désordre. Une nouvelle fois, le Real Madrid a montré pourquoi la Ligue des Champions était “sa” compétition. Réalisant une nouvelle fois une prestation 5 étoiles, la Maison Blanche frappe du poing sur la table. Alors que tout le monde, même la presse espagnole, n’était pas confiante avant le huitième de finale face au PSG, les 3 derniers matches de C1 ont été des démonstrations. Plus que jamais, les Vikingos sont candidats à leur propre succession.

4-4-2 ou 4-3-1-2… voire 4-3-3 ?

A l’aller, Zidane avait reconduit le même XI que lors de la finale de Cardiff en mai dernier. Au retour, il pourra changer ou reconduire le même schéma. Logiquement le Marseillais s’est étoffé tactiquement. Avant, son Real avait du mal à changer de plan. Depuis, c’est devenu beaucoup plus fluide et adaptable. C’est la question qui revient à chaque match : Isco va-t-il animer l’attaque ou le double Z préférera-t-il les ailiers plus travailleurs que sont Lucas et Asensio ?

Vu le style de match qui se prépare, le Real Madrid n’a plus besoin de faire le jeu. Pour quelles raisons les Vikingos devraient-ils tenir le ballon vu que la Juve est dans l’obligation de remonter 3 buts ? La Casa Blanca va donc faire ce qu’elle fait de mieux : attendre les erreurs adverses pour punir. Comme au Parc des Princes, Lucas et Asensio peuvent largement prétendre à être titulaires. Devant, Benzema ne semble pas assuré d’être titulaire et Bale pourrait démarrer, même si ses performances et son comportement récent font grincer des dents en Espagne. Zidane a donc l’embarras du choix : 4-3-3, 4-3-1-2 ou 4-4-2 ? L’organisation est encore un mystère, le choix des hommes beaucoup moins.

L’intox Vallejo ?

Maintenant que les postes offensifs sont quasiment tous attribués, les strapontins défensifs et surtout la charnière est plus incertaine. L hiérarchie n’est pas remise en question mais les blessures (Nacho) et les suspensions (Ramos) font qu’il ne reste plus grand monde. Alors qu’on se dirigeait tranquillement vers une charnière Varane-Vallejo, l’ancien de l’Eintracht Frankfurt n’était pas dans le groupe pour le derbi du weekend dernier. Aucun communiqué médical n’est paru, mais la rumeur a pris de l’ampleur quant à une éventuelle blessure. En cas de forfait, Casemiro reculerait d’un cran. Des journalistes bien informés à Madrid ont cependant calmé tout le monde en assurant que Vallejo était apte et qu’il devrait tenir sa place sur la pelouse de Santiago-Bernabéu.

XI probables

Selon Diario AS

Selon Marca

Commentaires