La Previa C1 : Bayern – Séville

0

Il faudra un sacré miracle pour que Séville, mal en point en Liga, parvienne à renverser le Bayern en terres bavaroises. Après avoir réalisé l’exploit à Old Trafford contre Manchester United, les Nervionenses doivent à présent terrasser les champions d’Allemagne.

Les chances de qualification du Sevilla FC pour le dernier carré de la Ligue des Champions sont infimes. Cependant, Vincenzo Montella a embarqué 23 joueurs à Munich. Accompagnés de 2800 supporters, les Palanganas n’ont pas grand-chose à perdre après leur défaite à Sánchez-Pizjuán la semaine dernière (1-2). Rousté à Balaídos par un Celta de feu, Séville doit laver l’affront sur la scène européenne, ne serait-ce que pour partir sur une bonne note face au tout frais champion d’Allemagne. C’est un reproche courant qu’on lui fait : l’Aeroplanino ne prépare à fond que les partidazos.

A l’aller, ses joueurs n’ont pas été ridicules, d’autant qu’ils étaient novices à ce niveau de la compétition. Ils ont même mené au score, ce qui n’est pas donné à tout le monde contre le Bayern. « C’est un club sérieux et il sait que Séville est une équipe puissante, a expliqué le président José Castro avant d’embarquer pour la Bavière. Ils ont magnifiquement parlé de notre équipe après le match aller. Nous devions gagner à l’aller ou, au moins, faire match nul. C’est le football : il y a une possibilité demain et nous allons nous battre(…) ». Il ne faut jamais donner Séville pour mort parce qu’en Champion’s, nous réalisons des choses importante ».

Résolument optimistes tout en restant réalistes, les Andalous savent bien qu’ils n’ont quasiment aucune chance de passer, à moins de rééditer le match d’Old Trafford. Mais, contrairement à José Mourinho, le vétéran Jupp Heynckes (qui connaît bien l’Espagne pour avoir amené Tenerife en 1/2 finale de C3 en 1997 et remporté la Séptima avec le Real Madrid en 1998) est prévenu : « A domicile, le Bayern est logiquement toujours plus fort mais il faut le démontrer. Il faut d’abord jouer les 90 minutes et Séville nous rendra la vie dure. Demain, ils vont attaquer, jouer haut pour marquer. Je connais Séville à la perfection, j’ai vu et analysé le match contre Vigo. Nous savons ce que nous avons à faire ».

Banega de retour

Suspendu au match aller, Éver Banega fait son grand retour dans le XI de Montella. Sa créativité sera l’une des clefs de la rencontre pour les Nervionenses. Même s’il a offert la qualification à Old Trafford, Wissam Ben Yedder devrait être sur le banc au coup d’envoi, Luis Muriel ayant encore les faveurs de l’Aeroplanino. En charnière, Clément Lenglet serait associé à Gabriel Mercado dans la mesure où Simon Kjaer est blessé et forfait. Enfin, dans la continuité de la Liga, David Soria est fortement pressenti pour être dans les cages. Certes, il a connu les joies de la Ligue Europa, mais se passer de Sergio Rico pour un tel partidazo reste pour le moins étrange… mais on n’est plus à ça près avec Montella !

Commentaires