Juventus 0 – 3 Real Madrid : les notes

0

Cristiano Ronaldo au-dessus des étoiles, la Juventus six pieds sous terre : le 1/4 de finale aller restera dans les mémoires, notamment grâce à ce but stratosphérique, cette chilena fabuleuse, du Portugais. Les Vikingos sont d’ores et déjà dans le dernier carré après une démonstration d’efficacité en Italie. Voici nos notes, avec Nicolas Basse de l’excellent site Serie A Mon Amour pour évoluer les malheureux Bianconeri. 

Juventus (Serie A Mon Amour)

Gianluigi Buffon (4) : Deux fois victime de sa défense, une sortie moyenne devant, et puis plus rien. Peut-être son dernier match européen au Juventus Stadium…

Mattia Di Sciglio (5) : Solide face à Marcelo alors qu’on aurait pu craindre une soirée cauchemar mais n’a pas assez pesé dans la moitié de terrain madrilène.

Giorgio Chiellini (4) : Des raids solitaires, un extérieur du gauche, plusieurs interventions de grande classe… jusqu’à cette erreur incompréhensible qui amène le deuxième but.

Andrea Barzagli (4) : Que fait-il avec Benzema sur l’ouverture du score de Ronaldo ? Trop cramé pour les rencontres de haut niveau.

Kwadwo Asamoah (7) : Sûrement le meilleur turinois sur la pelouse. Ce qui pourrait paraître inquiétant. Mais le Ghanéen a autant apporté défensivement que devant, avec des remontées de balle d’une propreté inespérée et une folle activité.

Alex Sandro (4) : À des années lumière de son niveau de jeu de 2016/2017. Et ça dure depuis des mois.Totalement transparent.

Rodrigo Bentancur (6) : Il a bataillé au milieu de terrain, récupérant de nombreux ballons et se coltinant les basses besognes. Rien à lui reprocher.

Sami Khedira (5) : Jouer contre son ex lui aurait donné envie de briller ? En tout cas, il a laissé au garage la charrette qu’il tirait depuis le début de saison pour livrer une très bonne première période. Avant de s’atteler à nouveau sa carriole au retour des vestiaires et de sortir dans l’indifférence.

Douglas Costa (5) : Le joueur frustrant par excellence. Trois ballons de suite perdus sur le même mouvement accélération le long de la ligne/repiquer dans l’axe sur son pied gauche, l’envie de l’insulter qui monte et une passe lumineuse de trente mètres à ras de terre…

Paulo Dybala (4) : Si son carton rouge est sévère, l’Argentin aura été trop nerveux durant la rencontre. Deux coups-francs mal négociés, un plongeon inexplicable dans la surface et de la précipitation. Tellement dommage quand on voit les quelques mouvements initiés par son talent…

Gonzalo Higuaín (6) : Il en aura touché, des ballons bien sales, dos au but et à quarante mètres des cages. L’ancien Napolitain s’est démené : pressing de chien, appels dans tous les sens, et cette reprise dans la surface miraculeusement sauvée par Navas…

Real Madrid (¡Furia Liga!)

Keylor Navas (8) : on passera sur sa coupe de cheveux quelque part entre la vendeuse de brochettes et l’acteur de pornac sur le retour. Il n’avait qu’un seul ballon à sortir et il l’a fait dans un superbe réflexe.

Dani Carvajal (7) : rugueux, râleur, percutant, exaspérant. Un match comme un autre.

Sergio Ramos (7) : le capitaine a marqué son territoire dans les premières minutes du match. Ça se passait beaucoup trop bien alors l’Andalou a pris un carton jaune qui le prive du retour. A ce moment-là, il y avait encore 0-1. Finalement, sans conséquence.

Raphaël Varane (8) : manifestement c’était son cousin maléfique qui jouait avec l’Equipe de France pendant la trêve. Il a conjugué au presque parfait.

Marcelo (8) : il trouve le décalage pour Isco sur l’ouverture du score, il marque le 3e but en glissant un petit piqué du droit par-dessus Buffon. Il a toujours ce surplus d’énergie pour faire la différence, surtout dans le dernier tiers du match.

Casemiro (8) : le taulier tout simplement. Un remake d’Affreux, sale et méchant

Luka Modric (6)  : souvent mis en difficulté par la vivacité de Dybala à qui il a offert un coup franc plein axe, le Croate a tout de même été l’un des régulateurs du jeu merengue. Remplacé par Matteo Kovacic (82′).

Toni Kroos (7) : une chouquette qui s’écrase sur la transversale de Buffon, toujours souverain (rin rin) au milieu avec ses compères Modric et Casemiro, l’Allemand a connu un match classique de Champion’s.

Isco (8) : à la 65e minute, l’Andalou avait réussi 100% de ses passes dont une décisive d’entrée de jeu pour Ronaldo. Décidément, la Juve lui réussit bien. S’il est lancé comme ça jusqu’au Mondial, ça peut faire très mal. Remplacé par Marco Asensio (75′).

Karim Benzema (6) : toujours plus dans le collectif que dans l’individualisme, le Français est précieux pour gêner Chiellini et Barzagli sur le but de Ronaldo et n’est pas loin d’être passeur décisif pour Kroos. 
Remplacé par Lucas Vázquez (58′)

Cristiano Ronaldo (10) : son job c’est d’être décisif et le moins qu’on puisse dire, c’est que le Portugais a encore rempli son contrat. Un but d’entrée avec un jaillissement devant Barzagli histoire de calmer le Juventus Stadium et un chilena parfaite pour que ce match reste dans la légende de la Ligue des Champions. Et accessoirement, une passé décisive pour Marcelo sur le 3e pion des Vikingos.

Commentaires