La Previa C1 – FC Barcelone – Olympique Lyonnais : le Barça peut-il faire sauter la banque ?

0
34

A 19h dans un Mini Estadi plein à craquer et à guichets fermés (11.000 personnes), le FC Barcelone doit remonter un petit but pour accéder en demi-finale de la Ligue des Champions féminine. Défaites 2-1 à Lyon au Groupama Stadium, les Blaugranas ne sont qu’à un but d’un exploit retentissant. 

Et si elles terrassaient l’ogresse ? Grâce à un but crucial de Patricia Guijarro et un partidazo gigantesque de la gardienne Sandra Paños, le Barça s’est octroyé le droit de rêver lors du 1/4 de finale aller de Ligue des Champions. Certes, les Catalanes ont perdu sur la pelouse de l’Olympique Lyonnais (2-1) mais avec ce but inscrit à l’extérieur, le premier encaissé par Sarah Bouhaddi cette saison, la qualification pour le dernier carré demeure vivace.

Un 3-5-2 très osé

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’entraîneur Fran Sánchez est ambitieux et n’a pas peur de s’exposer. Alors que la presse locale, Sport en tête, prédisait un 4-4-1-1, la feuille de match annonce un système ultra-offensif en 3-5-2. Un choix éminemment osé qui a pour but de jouer sa carte à fond, d’exercer un fort pressing et d’empêcher les Lyonnaises de Renayld Pedros d’étouffer les Culés.

Pour sa 3e participation consécutive aux 1/4 de la compétition reine, le Barça veut forcer son destin. Pour ses débuts à ce niveau Fran Sánchez, qui a remplacé Xavi Llorens cette saison, prend ses responsabilités avec un schéma modulable en 5-3-2. Cette organisation a deux objectifs. Le premier : très bien défendre pour ne pas encaisser de but. A l’aller, l’OL aurait très bien pu plier l’affaire dès la première période. Le second : tenir le ballon, tenter d’avoir la possession afin de priver les Lyonnaises de possibilités. Patricia Guijarro n’a pas dit le contraire en conférence de presse : “l’idée est de travailler et profiter des occasions que nous aurons. Nous voulons avoir la balle”. Plus facile à dire qu’à faire, tant les Gones sont sur le papier supérieures techniquement et physiquement. Entre espoir et réalisme, Sandra Paños a ajouté : Sandra Paños a rappelé que, pour elle, l’OL est tout simplement la meilleure équipe du monde : “leurs chiffres disent tout. Ce sera un très beau match. Affronter des équipes supérieurs améliorent ton niveau et ton rendement”. Pour la presse catalane, le point faible lyonnais est dans les cages : Sarah Bouhaddi n’a pas vraiment la cote dans les articles consacrés à ce match retour. De leur côté, les Blaugranas ne peuvent pas compter sur les Brésiliennes Andressa Alves et Fabiana, toutes les deux convoquées pour disputer la Copa América au Chili. Ah ! Les choix du calendrier !

Victoire ou défaite, le Barça ne reniera pas l’essence de son jeu développé depuis de nombreuses années. Les actuelles deuxièmes de la Liga Iberdrola veulent véritablement imposer leur football pour se qualifier, comme l’a martelé Élise Bussaglia : “le plus important, c’est de rester fidèle à notre style. Nos rivales ne sont pas des machines, elles peuvent aussi échouer. Nous devons les traiter en égales et croire en nous-mêmes”. Et si le football féminin espagnol prenait son envol ce soir ?

François Miguel Boudet

Commentaires