La previa Roja : Espagne-Argentine

0

Ce mardi soir à Madrid, l’Espagne affronte l’Argentine. Un nouveau match de gala pour la bande à Lopetegui qui va donc affronter l’Albiceste de Sampaoli. Le nouveau sélectionneur argentin proposera une lutte de tous les instants à la Roja. Un match qui ne respire pas vraiment la confrontation amicale mais qui peut être salutaire pour les deux équipes à quelques semaines du Mondial.

Le match face à l’Allemagne était le match amical par définition. Une confrontation de gala entre deux très belles équipes favorites pour le Mondial. Ce soir, la Roja va disputer un match d’un tout autre acabit. Sampaoli n’a pas le temps d’amuser la galerie dans des matchs sans réel intérêt : il doit créer une équipe, un fond de jeu, faire adhérer ses joueurs à ses idées pour faire rêver l’Argentine et surtout offrir à Messi une couronne mondiale. Problème : le Sabio de Casilda a très peu de temps à disposition. En réalité, cette confrontation peut faire beaucoup de bien à l’Espagne. La Roja va jouer à fond pour ce tout premier match international au Wanda Metropolitano. Mais le danger subsiste, l’occasion de tester son organisation défensive.

L’Argentine de Sampaoli faite pour faire déjouer la Roja ?

L’Espagne est une formidable équipe de ballon, qui existe en le possédant et surtout défend à travers lui. Cette Roja est encore remplie de formidables joueurs qui sont capables de créer des circuits de passes d’une qualité folle. Par séquence, le jeu proposé face à l’Allemagne a été d’une consistance rare, proche de la perfection. Emmenée par un Isco qui s’était paré de ses plus beaux atouts et d’un Rodrigo Moreno sur sa lancée avec Valencia, l’Espagne a déroulé son football et s’est rassurée.

Ce soir, l’Argentine ne va pas laisser l’Espagne construire en trottinant. Même privé de Leo Messi, la volonté de Sampa est claire : presser très haut et surtout exploser rapidement à la récupération pour créer de la supériorité en phase offensive. Face à l’Italie, l’Argentine a régulièrement coupé l’équipe en deux et a surtout mis à mal un milieu de terrain très souvent sans solutions. Un style qui va pousser la Roja dans ses retranchements. L’Espagne va être bousculée, va devoir gérer une pression de tous les instants parfois très haut sur le terrain. De plus, les hommes de Lopetegui vont devoir faire attention à leur gestion de la profondeur et des errements défensifs. Trop souvent, à force de vouloir trop jouer l’Espagne oublie de défendre et laisse des espaces. Ce soir, l’Argentine va appuyer la dessus, la Roja est prévenue.

Qui en pointe ?

Pour le premier match international dans le tout nouveau Wanda Metropolitano, cela devrait être la fête des Colchoneros. Koke et Saúl se disputent une place de titulaire au milieu, à moins que le binôme soit aligné d’entrée par Lopetegui, ce qui n’est pas improbable. Quid de Diego Costa ? L’ancien de Chelsea, en grande forme à l’Atleti, est en train de se faire chiper sa place par un Rodrigo qui colle plus au jeu de la Roja. A l’aise loin des buts, capable de jouer avec les autres tout en étant redoutable dans la surface, le fer de lance de Valence est en train de chambouler la hiérarchie des numéros 9 en Selección. Diego Costa n’a jamais réussi à être indiscutable avec Lopetegui mais la baisse de forme de Morata devait lui offrir un boulevard jusqu’en Russie. Ce soir, Costa pourrait débuter et aura la lourde de charge de montrer que lui aussi peut-être performant sous la tunique espagnole. La bestia a faim et elle connaît les lieux mieux qui quiconque.

XI probable

Benjamin Bruchet
@BenjaminB_13

Commentaires