Villarreal – Atletico Madrid : ¡El Partidazo! (29e journée)

0

Alerte choc à l’Estadio de la Cerámica ! Villarreal e6 reçoit l’Atleti 2e. Le match est beaucoup plus important pour Villarreal. Déjà sous pression, le sous-marin jaune peut perdre sa place européenne ce dimanche. A la veille de la trêve européenne, une défaite et une chute au classement pourraient faire beaucoup de mal aux coéquipiers de Bacca. Alors quelles sont les forces en présence ? Compositions probables, absences : ¡FuriaLiga! vous dit tout. 

Il y a 2 mois, Villarreal sortait vainqueur de la confrontation avec les hommes de Zidane au Bernabéu. Une victoire qui avait des allures de coup de semonce pour annoncer la charge du sous-marin sur la Champion’s. Sauf que depuis cette victoire, le capitaine Calleja navigue en eaux agitées . 4 victoires en 9 journées de Liga : un bilan insuffisant pour suivre le rythme européen. De plus, le sous-marin jaune s’est fait torpiller en Europa League par l’OL avec une élimination sans gloire en 16e de finale. Le plus inquiétant côté Villarreal, ce sont surtout les défaites face à des concurrents directs en Liga. Sur les 9 dernières journées, Villarreal a perdu face à Eibar, à Girona et au Betis. Des défaites qui ont permis à tous ces clubs de faire un rapproché très important. Les derniers espoirs de Top 4 des Groguets se sont envolés. 

De l’autre côté, la forme est totalement inversée. Villarreal toussote tandis que l’Atleti déroule et se libère offensivement. Beaucoup de suiveurs étaient inquiets en regardant les partitions livrées par les hommes du Cholo. Sauf que depuis 2 mois tout va pour le mieux. Une qualification pour les quarts de finale de l’Europa League sans forcer, des démonstrations en championnats (5-2 face à Séville, 3-0 face au Celta, 4-0 face à Leganes) : l’Atleti est en feu et ne fait plus de quartiers. Il n’y a que cette défaite par un petit but face au Barça qui fait tache. Cependant comment reprocher à la bande à Girizi de perdre sur une inspiration de Messi ? Vous l’aurez compris, l’Atleti se présente en pleine confiance pour ce match quand Villarreal doute et est dans une spirale négative.

Villarreal à la recherche d’une attaque

Depuis l’annonce du départ de Bakambu pour la Chine, Calleja essaye beaucoup sans trouver la formule adéquate pour continuer à être performant. Les chiffres ne mentent pas : depuis le départ de Bakambu, Villarreal marque 1,3 but par match alors qu’il tournant à 1,6 but par match avec lui. Une différence qui, sans être énorme, est inquiétante. Surtout que Bacca, qui devait récupérer le leadership offensif subit une baisse de forme préoccupante. Ne prenant que très rarement la profondeur et n’étant que trop peu utile à la construction et pour tenir le cuir, le Colombien devient plus un poids qu’un renfort pour Villarreal. De plus il n’est plus aussi tueur qu’avant devant les bois, restant sur 4 buts sur les 12 derniers matchs, un bilan bien trop faible pour LA star offensive du sous marin. La torpille Bacca ne fait que trop peu souvent mouche.

De plus, Calleja peine à trouver l’autre protagoniste pour former son duo offensif. Unal, Roger et Raba sont régulièrement essayé. Unal est celui qui se montre le plus intéressant balle au pied, celui qui semble être le plus Bacca compatible. Bon avec ses pieds, très bon techniquement, le Turc est un attaquant moderne capable de participer au jeu et de prendre la profondeur. Il sait tout faire, sauf marquer depuis son arrivée à Villarreal. Un vrai problème pour un avant-centre, surtout que globalement il réussit à se créer de très bonnes situations en cours de match. Raba ne pèse que trop peu à ce poste pour être intéressant, (avec l’excuse d’être davantage un milieu offensif de formation). Roger semble encore en phase d’acclimatation, et enchaîne les partitions moyennes.

Aujourd’hui encore on ne sait pas vraiment ce que va proposer Calleja. Il a plusieurs possibilités : rester en 4-4-2 avec Unal et Bacca devant ou passer en 4-2-3-1 ? Là encore le choix des hommes va être important, Bacca n’avait que trop peu pesé par exemple face au Real. Pour ce match, Roger Martinez est laissé en tribune, tout comme Salem (toujours pas essayé) et Cheryshev.

XI probables : 

En 4-2-3-1 (faible probabilité)

En 4-4-2 (plus probable)

Atleti, attentions aux blessures ?

Année de Coupe du Monde oblige, tous les joueurs veulent éviter une grosse blessure pour ne pas manquer cette grande compétition. A l’Atleti plus qu’ailleurs c’est une obligation d’éviter les blessures. La raison ? Un effectif très très serré. En vendant 3 joueurs cet hiver (Augusto, Carrasco et Gaíta), les Colchoneros ont encore plus réduit un effectif déjà bien maigre pour une équipe en course sur 2 tableaux (3 au début de saison). C’est simple, Simeone ressemble plus à un caporal à la tête d’une escouade d’élite qu’à un entraîneur de football. Bon, ça colle avec son style de management mais l’Atleti est sur un fil et manque de solution de rechange sur le banc. Cela dit, il n’a que… 14 joueurs disponibles pour finir la saison.

Cholo à trouvé la formule

Le retour en forme de l’Atleti s’explique par deux choses. Un Griezmann littéralement on fire, limite indécent tellement il est bon et en réussite en ce moment. Mais surtout par un milieu de terrain retrouvé. Avec 4 milieux de terrains de métier, l’Atleti dispose maintenant d’un rouleau compresseur dans le coeur du jeu. Gabi et Thomas, sont là pour couper les actions et sécuriser la ligne défensive. Sur les ailes, Saúl et Koke doivent mettre le feu et créer des décalages par le passe ou en servant un latéral lancé. Cette formule un peu nouvelle marche vraiment bien, permet à l’Atleti de ne plus douter et de tuer les matchs. Même si Vitolo et Correa ne sont pas des titulaires indiscutables, les deux reviennent quelque peu en forme et permettent au Cholo d’avoir quelques armes en plus sur le banc. Ce sont les seuls avec ce profil dans l’effectif rojiblanco, à pouvoir provoquer balle au pied.

L’ancien de Las Palmas pourrait débuter aujourd’hui, pour permettre de replacer Saúl dans le coeur du jeu. Ce choix aurait deux conséquences :

-Avoir un profil provocateur sur le côté de Lucas. Le central français est bon sur un côté mais n’a pas le poids offensif d’un latéral de métier.

– Avoir un profil plus créateur au milieu associé à un profil plus destructeur ou défensif et donc d’équilibrer un peu plus le milieu de terrain.

XI probable 

 

Stats en vracs :

  • Le meilleur buteur de Villarreal est Bacca avec 9 buts, à égalité avec … Bakambu !
  • Le meilleur buteur de l’Atleti est Griezmann avec 16 buts.
  • Villarreal est invaincu depuis 5 matchs face à l’Atleti et reste même sur 2 victoires à domicile face aux Colchoneros.
  • Depuis 1998, l’Atleti n’a gagné que 3 fois sur le terrain de Villarreal.
  • Villarreal est la 13e équipe à domicile avec 23 points pris en 13 matchs, l’Atleti l’a 2e avec 30 points pris en 14 matchs.
  • 23 des 38 buts marqués par Villarreal l’ont été à domicile.
  • 50% des buts de l’Atleti ont été marqué en déplacement.
  • 8 des 12 buts concédé par l’Atleti l’ont été loin du Wanda.

Benjamin Bruchet
@BenjaminB_13

 

Commentaires