Previa C1: Séville contraint à l’exploit contre Manchester United

0

Ce soir (20h45), Séville est face à un destin majuscule. Les Nervionenses peuvent frapper un très grand coup en éliminant le Manchester United de José Mourinho et se qualifier pour la première fois depuis 1958 pour les 1/4 de finale de la compétition reine. Mais les Palanganas sont-ils de taille pour réaliser l’exploit ?

Un match aller à oublier pour Séville ?

La première manche de cette double confrontation a été gagnée par Manchester United. La tactique de José Mourinho ? Refuser le jeu et gérer le 0-0. Mission accomplie : le « Special One » a réussi à ramener ce qu’il voulait de ce déplacement à Séville. Un score vierge qui laisse présager un match très ouvert au retour. Les Nervionenses ont eu la possession du cuir à l’aller mais beaucoup de mal à concrétiser leurs occasions.

Pour ne rien arranger, les attaquants sévillans (et surtout Luis Muriel) sont tombée sur un David De Gea en feu. Le gardien espagnol a été une nouvelle fois impérial dans ses bois. De quoi compenser avec un ManU qui n’a pas été fabuleux. La charnière centrale des Red Devils a joué à se faire peur tout le match mais ce 0-0 les arrange plus que les Andalous, même si Séville n’a pas l’obligation de gagner pour se qualifier.

Séville et les grands matchs

Vincenzo Montalla est arrivé en décembre en Espagne. En 3 mois, il a déjà préparé de très chocs. Des oppositions qui n’ont que très rarement tourné en la faveur du peuple de Nervión.

A l’actif de l’Aeroplanino, l’élimination de l’Atlético de Madrid en Copa dans un format aller/retour, comme en Ligue des Champions. Au passage, Séville est devenu la première équipe espagnole à faire tomber l’Atleti au Wanda Metropolitano. Cependant, c’est le seul coup d’éclat du Montella à Seville dans un partidazo. En Liga, les Palanganas ont pris quelques raclées : à domicile, ils ont perdu le GranDerbi 3-5, contre l’Atlético 2-5 et contre Valencia 0-2 le weekend dernier. Trois revers notoires auxquels il faut ajouter la manita reçue à Éibar (5-1).

Ces résultats montrent bien le problème de Séville. Incapable de hausser son niveau dans les gros matchs, c’est tout un effectif qui sombre quand le niveau s’élève. Réellement problématique quand on sait comment le Mou prépare au millimètre son équipe au combat qui l’attend. En plus, le coach portugais semble sur une bonne passe puisque Manchester United a battu Liverpool samedi dernier (2-1).

Alerte rouge : Mercado latéral droit !

Il y a une constante depuis l’arrivée de Montella à Séville : dès qu’un joueur de son XI-type est absent son équipe est tout de suite plus fébrile, comme s’il était incapable de trouver une réponse collective et se reposant beaucoup trop sur les exploits individuels pour exister. Bref : on ne voit pas encore de « patte Montella ». Ce soir, c’est un maillon très important qui est absent : Jesús Navas. L’ancien de Manchester City avait trouvé une seconde jeunesse sous les ordres de l’italien dans un poste assez nouveau pour lui : latéral droit. Une innovation sans en être une puisque que Pep Guardiola l’avait essayé plusieurs fois à cette position la saison dernière.

Ce Jesús Navas latéral droit  fait beaucoup de bien à Séville pour deux raisons car :

  • il comble parfaitement l’absence de Sébastien Corchia, blessé. Très utile offensivement, Navas se montre très discipliné défensivement, ce qui stabilise la défense andalouse.
  • il permet de replacer Gabriel Mercado dans l’axe de la défense. L’Argentin n’est vraiment pas à l’aise en latéral droit, doux euphémisme. Inutile offensivement, il est aussi dangereux défensivement. Son association avec Clément Lenglet  en charnière fait un bien fou aux Sevillistas. Solide, rugueuse et bonne avec le ballon, elle marche plutôt bien, en tous cas mieux qu’avec Simon Kjaer.

Le problème, c’est que Navas est absent et ses deux remplaçants, Sébastien Corchia (blessé) et Miguel Layún (pas qualifié) sont indisponibles pour ce match retour. C’est donc Mercado qui devrait tenir le couloir et Kjaer reprendrait donc sa place au côté de Lenglet. L’ancien de la Roma et de Lille a vécu une première partie de saison compliquée. Hors du coup, il a semblé toujours dépassé et n’a pas du tout rassuré. Le Danois n’a été titulaire qu’une fois sur les 14 derniers matchs de Séville. Ce soir, il va devoir gérer le colosse Romelu Lukaku… Ça peut sombrer assez facilement s’il n’est pas dans son match d’entrée.

Selon quelques indiscrétions de la presse andalouse, Vincenzo Montella aurait essayé Sergio Escudero à droite et Guilherme Arana à gauche, c’est-à-dire bouger le capitaine (quoique loin de sa meilleure forme) et faire débuter un novice à Old Trafford. Peu probable mais la probabilité demeure.

Le reste devrait être classique : Luis Muriel en pointe, El Mudo Vazquez en 10 avec Éver Banega et Steven N’Zonzi en double pivot derrière, Tucu Correa et Pablo Sarabia sur les côtés.

XI Probable

Benjamin Bruchet
@BenjaminB_13

Commentaires