Manchester 1 – 2 Sevilla FC : les notes

0

Allons enfants de la patrie ! Clément Lenglet, Steven N’Zonzi et Wissam Ben Yedder ont été les grands acteurs de la qualifications historiques du Sevilla FC en 1/4 de finale de Ligue des Champions sur la pelouse d’Old Trafford. Manchester United a cru réaliser une remontada sans y parvenir : José Mourinho s’est pris les pieds dans son propre piège. Avec les amigos de God Save The Foot, voici nos notes.

Manchester United (God Save The Foot)


David De Gea (6) : Il n’a pas eu grande chose à faire jusqu’à l’ouverture du score et sa bourde sur le deuxième but de Ben Yedder.
Antonio Valencia (6) : On ne l’a pas assez vu dans les phases offensives, il a bien contenu Correa jusqu’à sa sortie. Remplacé par Juan Mata.
Éric Bailly (7) : un excellent match avec ce sauvetage miraculeux, il est cependant fautif sur l’ouverture du score en laissant trop d’espace à Ben Yedder.
Chris Smalling (4) : il a montré ses limites, lui qui est destiné à devenir le futur grand dans la défense mancunienne n’a rien montré ce soir.
Ashley Young (6) : tout comme son compère de l’autre côté, il a bien défendu sans peser en attaque.
Marouane Fellaini (5) : revenu de blessure, il avait du mal à retrouver ses sensations en étant un peu en-dessous au niveau physique et étant rarement bien placé. Remplacé par Paul Pogba.
Nemanja Matic (7) : celui qui a tenu Man Utd au milieu de terrain, c’est lui qui a ralenti les offensives andalouses, un vrai mur comme à son habitude.
Marcus Rashford (7) : de très bonnes choses, il continue sur sa lancée mais n’a pas encore l’étoffe du joueur qui peut faire basculer tous ls matchs en faveur de son équipe.
Jesse Lingard (4) : il n’a jamais réussi à s’imposer en attaque pourtant bien placé dans les demi-espaces, le joueur de flûte a cassé sa flûte. Remplacé par Anthony Martial.
Alexis Sánchez (3) : invisible, la vigueur d’un vieillard promenant son chien au parc municipal de Digoin.
Romelu Lukaku (7) : Pas aidé par ses coéquipiers, son but il l’a fait tout seul, mais ce n’est toujours pas assez par rapport à ce qu’on attend de lui.

Sevilla FC (¡Furia Liga!)


Sergio Rico (7) : au jeu du meilleur gardien international espagnol, c’est lui le grand gagnant du soir.
Sergio Escudero (7) : après son match compliqué contre Valencia en championnat, on se demandait quel serait son niveau. Match de capitaine de la première et à la dernière seconde.
Clément Lenglet (9) : le patron, le taulier, le super-héros. Un visage d’étudiant Erasmus à Séville, le mental d’un vétéran. Sa statue sera posée au sommet de la Giralda dès demain matin.
Simon Kjaer (6) : dès les premiers instants, on s’est dit que pour son retour à la compétition, le duel face à Lukaku allait le laisser sur le carreau. Lenglet l’a tenu à bout de bras et le Danois n’a pas été submergé. Qualifié en Kjaer de finale.
Gabriel Mercado (6) : de retour au poste de latéral par contrainte, on pensait que l’Argentin allait cracher ses tripes face aux flèches mancuniennes. Mais en vrai amateur de fernet, il n’a pas vomi et tout gardé à l’intérieur. Un vrai.
Steven N’Zonzi (9) : en difficulté face à Kondogbia samedi, il a été impérial pour son retour sur les prés anglais. Récupération, première passe, jeu vers l’avant, point d’équilibre. Parfait.
Éver Banega (7) : en prenant un carton jaune au bout de 5 minutes qui le privera du 1/4 de finale aller, on s’est demandé si on n’allait pas avoir la pire version du fantasque argentin. La fin de match a rappelé qu’il avait ce sens de la passe en étant sur les deux buts de Ben Yedder. En même temps, c’est plus facile avec un buteur pour conclure.
Joaquín « El Tucu » Correa (6) : du Tucu pur jus avec de la volonté, de la grinta et du déchet. Un poison brouillon. Remplacé par Johannes Geis.
Franco « El Mudo » Vázquez (6) : la patte gauche joue un peu trop en chaussons, ce qui a limité son influence. Remplacé Guido Pizarro.
Pablo Sarabia (6) : comme Correa, de la volonté mais pas assez de tranchant à ce niveau de la compétition.
Luis Muriel (4) : LOL. Remplacé par Wissam Ben Yedder (10) : deux ballons, deux buts, merci zizi, formation du lézard. Accompagnera Lenglet en haut de la Giralda.

Commentaires