La Previa C3 : Villarreal – Olympique Lyonnais

0

Avec 2 buts à remonter après sa défaite 3-1 à Lyon, Villarreal est dos au mur. Entre l’affaire Ruben Semedo qui secoue le club et des chiffres défavorables, les Groguets n’abordent pas ce 1/16 de finale retour de Ligue Europa dans les meilleures conditions. Raison de plus pour croire à un exploit.

Un trou d’air de quelques minutes en 2e période, un derechazo de Memphis Depay qui surprend Sergio Asenjo : Villarreal est reparti de Lyon avec un excédent bagage de 3 buts la semaine dernière. Une sale soirée sauvée en partie par une réalisation de Pablo Fornals qui permet de toujours croire en une remontée et une qualification à l’Estadio de la Cerámica.

Dans son histoire européenne, Villarreal n’a remonté qu’une seule fois un débours de 2 buts. C’était en 2002 contre le Torino, dans la défunte Coupe Intertoto. Autant dire que la référence appartient à une autre époque. Cependant, le Submarino amarillo peut croire en son destin car loin de son formidable outil, l’Olympique Lyonnais n’est guère performant. La saison dernière à la même époque, les hommes de Bruno Genesio avait gagné, sur la pelouse de l’AZ. Pour autant, malgré sa demi-finale, les Gones ont ensuite perdu lors de leurs déplacement à Besiktas, à la Roma et à l’Ajax. Même s’il y a peu de chances que l’ambiance soit aussi bouillante, le Madrigal n’étant pas vraiment réputé pour ses décibels, Villarreal a tout de même des motifs d’espoirs.

Parmi les absents, on dénombre Andrés Fernández, Bruno Soriano, Nicola Sansone et l’inénarrable Ruben Semedo, non seulement blessé mais aussi et surtout en détention préventive après une nouvelle altercation dans Valencia où il vit. Une succession d’affaires qui pollue le club et qui devrait s’acheminer vers une rescision de contrat.

Le XI probable

A l’aller, Javi Calleja a titularisé Denis Cheryshev. Comme annoncé par la presse espagnole, le Russe n’a pas été reconduit dans le XI et c’est l’attaquant turc Enes Ünal qui serait associé à Carlos Bacca. Initialement, on pensait que le Míster. alignerait son équipe-type, dans un 4-4-2 à plat modulable en 4-4-2 diamant. Vraisemblablement, ce sera un diamant d’entrée de jeu. Néanmoins, la composition est surprenante : Samu Castillejo et Victor Ruíz sont sur le banc, remplacés par les deux vétérans Javi Fuego et Daniele Bonera. Si cette alineación surprend, elle laisse pas mal de possibilités à Calleja pour la 2e période. La vitesse d’un Castillejo et la grinta d’un Roberto Soriano, voire l’insouciance d’un Raba pourraient forcer la décision.

 

 

Côté lyonnais, si la défense à 5 a été expérimentée cette semaine à l’entraînement, Bruno Genesio aligne une équipe en 4-2-3-1.

Quelques stats en vrac

  • Sur ses 6 derniers matches à domicile en Liga, Villarreal a perdu 3 fois (Séville, Barça, Alavés), a concédé un match nul (Depor) et gagné 2 fois (Levante, Real Sociedad).
  • Cette saison en Liga, Villarreal a remporté 5 de ses 6 succès à domicile par au moins 2 buts d’écart (Betis, Éibar, Las Palmas, Málaga, Real Sociedad).
  • Cette saison en Liga, Villarreal a toujours marqué à domicile, sauf contre l’Espanyol lors de la 5e journée.
  • Villarreal a marqué au moins une fois lors de ses 9 derniers matches.
  • Villarreal a encaissé au moins 1 but lors de ses 6 derniers matches à domicile.
  • Villarreal encaisse un but à domicile après la 75e minute dans 34% de ses matches.

 

Pour en savoir plus sur Villarreal

Commentaires