Segunda : Joseba Etxeberria coach prêté par l’Athletic au CD Tenerife ?

2

Joseba Etxeberria Lizardi est depuis le 5 février le nouvel entraîneur du CD Tenerife, il remplace José Luis Martí. Mais ce qui semble n’être qu’un banal changement de coach cache en fait une situation inédite : le technicien basque serait en fait prêté par l’Athletic au club de Santa Cruz. 

Il a beau être la troisième personne à avoir dirigé le plus de matches avec le CD Tenerife, les performances actuelles des hommes de José Luis Martí ont conduit l’exécutif de Miguel Concepción à le licencier. Finaliste des barrages d’accession la saison dernière, les Chicharreros pointent à une piteuse 13e place. Les trois victoires sur les 19 dernières rencontres de Segunda n’ont pas permis aux dirigeants de maintenir leur confiance en lui. La défaite face au Granada CF (2-1) le week-end dernier a conduit Concepción à le remplacer.

Son remplaçant est loin d’être n’importe qui. Encore dans l’ombre en tant qu’entraîneur, Joseba Etxeberria est un monument du football espagnol, et ce en grande partie grâce à sa cinquantaine de matchs avec la Roja, mais aussi et surtout grâce à ses 514 rencontres disputées avec le maillot de l’Athletic Club.

Un joueur au grand coeur

Quinze ans à jouer avec le maillot rojiblanco, ce n’est pas rien. Et cela devient tout de suite plus amusant lorsqu’on sait qu’il a été acheté par l’Athletic quand il avait 17 ans, en provenance de la Real Sociedad, l’historique rival du club. Son transfert avait alors été évalué à 550 millions de pesetas (si vous n’avez pas de calculette, cela correspond à environ 3.3M€).

Etxeberria avec l’Athletic [Crédit : Alchetron]

C’est la dernière fois que ce joueur est transféré d’un club à un autre. En effet, après sa signature en 1995, le natif d’Elgoibar a attendu une retraite bien méritée, en 2010, avant de quitter les Leones.

Extebarria est surnommé ‘El Gallo’ (le coq en espagnol, ndlr) en raison de son tempérament consistant à ne jamais avoir peur de provoquer, très semblable à celui d’Aritz Aduriz ou de Raúl García – pour ne citer que des Basques. Sa centaine de buts inscrits avec le maillot de l’Athletic s’explique par son poste d’ailier droit, pouvant jouer en pointe, mais aussi par son ambidextrie. Cette capacité à être aussi bon du pied gauche que du pied droit lui a permis de marquer des buts acrobatiques tels que son coup du chapeau avec l’Espagne Sub20 contre la Russie.

Mais ce qui fait de lui une personne au grand cœur ne se retrouve pas uniquement sur les terrains. Lors de son dernier renouvellement de contrat, en octobre 2008, Joseba Etxeberria a inclus une clause stipulant qu’il jouera la saison 2009/2010 sans recevoir de rémunération financière. En clair, il demande à jouer la dernière saison de sa carrière de footballeur totalement gratuitement. En réalité, la clause indique qu’El Gallo devra recevoir un salaire mais qu’il le versera en totalité à la Fundazioa des Leones. L’attaquant expliquera en conférence de presse avoir fait ce choix pour remercier l’Athletic Club de lui avoir donné sa chance pendant quinze ans. Le président de l’époque, Fernando Garcia Macua, annoncera quant à lui qu’il s’agit d’un geste très rare dans le monde du football.

Un entraîneur en contrant avec l’Athletic ?

En réalité, peu de monde en parle en dehors des Iles Canaries, et pourtant, certaines personnes affirment que Joseba Etxeberria est prêté par l’Athletic jusqu’au 30 juin 2018. La rumeur provient d’Oscar Herrera, un journaliste sportif de Tenerife, qui explique que l’entraîneur est en contrat avec le club basque jusqu’en 2019 et que ce dernier a accepté de le prêter au CD Tenerife pendant quatre mois.

Valverde, Ziganda, Etxeberria [Crédit : AS]

Aucun autre média n’a rapporté cette même information. Joseba Etxeberria est pourtant resté en contacts étroits avec le club de Bilbao. De 2015 à 2016, il était au côté d’Ernesto Valverde, l’actuel entraîneur du FC Barcelona. La saison suivante, il a pris les rênes du CD Basconia, l’une des équipes filiales de l’Athletic. Il s’éloigne ensuite doucement de son club de cœur, en devenant le nouveau coach du SD Amorebieta pour la saison 2017/2018. Il semblerait donc qu’Etxeberria ne soit plus en contrat avec l’Athletic. Car bien que ce club soit parfois en contact avec les rojiblancos, il n’est pas une filiale de celui-ci.

Autre élément qui laisse penser que le Coq n’a qu’un seul poulailler et n’a plus de contrat avec l’Athletic : les Basques n’ont communiqué aucun message parlant du prêt d’un de leur technicien. Une telle décision, par sa rareté, aurait fait le tour de la péninsule ibérique.

Le directeur sportif du CD Tenerife, Alfonso Serrano, a d’ailleurs expliqué aux journalistes que son nouvel entraineur n’a aucun lien avec l’Athletic, mettant donc fin, pour un temps, aux rumeurs.

Etxeberria et le président du CD Tenerife [Crédit : Diaro de Avisos]

Les projets de Joseba Etxeberria

Le lendemain de son officialisation, Joseba Etxeberria a donné une conférence de presse pour expliquer son projet avec Tenerife. Il a de suite brisé quelques préjugés, en expliquant que, selon ce qu’il a appris en jouant au football, le mieux est de ne pas se fixer d’objectifs à long terme mais de se concentrer sur le prochain match.

Celui-ci ne va pas tarder à arriver puisque ce dimanche 11 février, sa nouvelle équipe accueillera le Córdoba CF, antépénultième : “Je crois en cette équipe. Je veux que Tenerife soit une équipe compétitive avec une attaque intense et rapide. Je veux que nous jouions avec un haut rythme”. Pour l’instant, le club de Santa Cruz a marqué autant qu’il a encaissé : 30 buts pour, 30 buts contre. De plus, il doit apprendre aux insulaires à s’exporter. Battu seulement une fois à l’Heliodrómo en 12 matches (5 victoires, 6 nuls, 1 défaite), Tenerife n’a pris que 9 points en 13 matches hors de ses bases. Beaucoup trop peu pour envisager un retour au sein de l’élite.

Novice à ce niveau, Etxeberria ne cache pas sa courte expérience, expliquant telle une nouvelle recrue qu’il souhaite s’améliorer en tant qu’entraîneur : “Nous avons un objectif commun, je connais l’ambiance au stade, nous devons nous serrer les coudes”. Le directeur sportif a ensuite pris la parole en certifiant que le Basque est prêt, que ce n’est pas nécessaire d’avoir de l’expérience et qu’il lui souhaite bonne chance. Au passage, il a rajouté qu’Extebarria n’a pas de contrat avec l’Athletic. A force de se justifier, ça risque de se voir ?

Joseba Etxeberria obtient une chance de se lancer réellement dans une carrière d’entraîneur professionnel, alors qu’il était habitué aux matchs déjà tendus de la troisième division espagnole. C’est désormais à lui de prouver à de nombreux supporters douteux que l’expérience ne peut pas tout faire et qu’il est digne de la mission qui lui a été confiée, c’est-à-dire faire revenir Tenerife dans le haut du tableau. Mais pas question pour lui de faire table rase. En effet, Etxeberria a d’ores et déjà annoncé qu’il souhaitait parler avec son prédécesseur José Luis Martí pour en apprendre plus sur le club. Déjà un gage de sagesse et d’intelligence.

Jérémy L-G
@Euskarade

Commentaires

2 Commentaires

  1. […] Grand joueur de l’Athletic, Joseba Etxeberria est devenu le coach du CD Tenerife en Segunda. Mais une question demeure en suspens : est-il le premier entraîneur prêté de l’histoire ? Publié le 11 février, par Jérémy Lequatre-Garat. -> http://www.furialiga.fr/2018/02/11/segunda-joseba-etxeberria-coach-prete-par-lathletic-au-cd-tenerif… […]

Comments are closed.