Éibar : Ander Capa, gros plan sur la comète

0

Ander Capa est l’un des latéraux les plus en vue de Liga. Formé à l’Athletic, le joueur de 25 ans a fait ses armes à Éibar où il s’est révélé et a gravi tous les échelons, du filial à la Liga. La saison prochaine, il sera de retour chez les Leones, 7 ans après son départ chez les Armeros. Un rêve qui se réalise pour le socio des Zuri-gorriak.

Mikel Balenziaga a beau être l’un des piliers de l’Athletic Club, on se fait un peu de souci pour lui en vue de la saison prochaine. Les Leones ont déjà préparé sa succession sur le côté droit de la défense. Ander Capa (25 ans) évolue depuis 2011 à Éibar mais d’ores et déjà il sait qu’il portera la tunique des Zuri-gorriak l’été prochain. Un retour en terre connue pour le natif de Biscaye qui a éclaté en Gipuzkoa.

Crédits : noticiasdedipuzkoa.com

Royal à Éibar

Ander Capa était fait pour devenir un joueur de l’Athletic un jour ou l’autre. A 9 ans, il intègre les rangs du Danok Bat (« tous unis » en basque), club créé en 1972 pourvoyeur de talents pour les Leones. Dans l’effectif actuel, ils sont 5 à y avoir fait leurs classes : Iago Herrerín, Íñigo Lekue, Sabin Merino, Yeraÿ Álvarez et Unai Nuñez, né comme Capa à Portugalete. Capa ne reste qu’un an dans ce club satellite. Dès 2002, il entre à Lezama, le centre de formation de l’Athletic. Trois ans plus tard, il retourne au Danok Bat. Il quitte le cocon relativement tard, à 19 ans, et prend la direction d’Éibar, à l’époque en Segunda B. Le début d’une grande aventure qu’il partage avec Dani García qui, lui aussi, fait toujours partie de l’effectif armero. Sous les ordres de Gaizka Garitano, Capa s’installe durablement dans le XI, positionné soit ailier soit en mediapunta.

Le Pays basque a été une sorte de fil conducteur pour le joueur. Il débute avec les Armeros contre le Bilbao Athletic dirigé à l’époque par Kuko Ziganda, l’actuel coach des Leones. La saison suivante, il est dans l’équipe qui élimine l’Athletic en Copa del Rey. La montée en Liga se fait contre le Deportivo Alavés. Son premier match au sein de l’élite est face à la Real Sociedad. « Je ne m’imaginais pas être avec Éibar en Primera aussi vite, disait-il en février 2016 C’est ma 4e saison en azulgrana. J’ai commencé avec Gaizka Garitano avec le filial en Tercera (la 4e division, ndlr). Il m’a pris à Éibar quand j’étais avec la juvenil de Danok Bat. Il a cru en moi. A chaque bond de catégorie, il m’a fait confiance ».

Reculer pour mieux avancer

C’est José Luis Mendilibar qui décide, au début de la saison 2015-2016, de faire reculer Ander Capa de manière durable. Jusqu’alors, Gaizka Garitano le mettait épisodiquement au poste de latéral quand il utilisait une défense à 5. Pour sa 2e année au sein de la Liga, Capa change de rôle. Capable de bien défendre et de contre-attaquer, il devient une référence à ce poste et un pilier du club d’Ipurua. A mi-saison, il est le joueur de champ qui a accumulé le plus de minutes avec les Armeros (1294 minutes, juste dépassé par le gardien Marko Dmitrovic). Il a déjà plus de 100 matches de Liga dans les jambes, seuil franchi en mai 2017.

Crédits : elgoldigital.com

Titulaire inamovible depuis 2013, Ander Capa a été approché par le Barça et le Valencia CF mais il était acquis qu’il poursuivrait sa carrière dans sa région. « Je suis de Bilbao et j’ai toujours été de l’Athletic Club, disait-il en avril 2017. Je le porte dans mon coeur, parce que mes parents me l’ont inculqué depuis petit ». Socio de l’institution, c’est naturellement qu’il a décidé de rejoindre « son » club, plusieurs années après avoir hésité à revenir. Son arrivée est enregistrée depuis… le mercato d’été 2017. Sous contrat jusqu’en 2019, il s’est engagé à faire une dernière saison avec Éibar qui a baissé sa clause de départ en échange. Pour services rendus et pour le remercier de son humilité et son implication, Éibar a consenti un effort financier avant que le joueur ne paraphe un contrat de 4 ans assorti d’une clause de rescision de 50M€. L’Athletic n’a déboursé que 3M€ pour un tel joueur. A ce prix-là, c’est donné. « Capa est un footballeur qui a voulu venir à l’Athletic mais il n’a pas voulu porter préjudice à Éibar, expliquait le président Josu Urrutia lors de l’officialisation du transfert. Ça a été un accord en trois bandes. Il progresse énormément. Il a eu des propositions mais quand il a su que l’Athletic le voulait, il a repoussé toutes les offres ». A bientôt 26 ans, Ander Capa est un joueur confirmé qui s’apprête à réaliser le rêve de sa vie. Et il y a fort à parier que, la saison prochaine, le côté droit Ander Capa-Iñaki Williams sera une autoroute sans limitation de vitesse.

François Miguel Boudet
@fmboudet

 

 

Commentaires