Depor : Un Sidnei olympique a ravivé la flamme

0
Crédit : El Desmarque

La Liga, c’est aussi l’histoire d’un championnat et de sa vivace population de joueurs moyens. Dans cette immensité, le défenseur brésilien Sidnei est venu rappeler à l’occasion du déplacement à Villarreal (1-1) qu’il était un élément important dans la liaison qu’il entretient avec le Deportivo de la Corogne.Il reste une petite dizaine de minutes à jouer sur la pelouse du stade de la Ceramica. Sidnei, solide gaillard d’1.88m, prend le cuir depuis son camp pour effectuer une course de 40 mètres, fixer la passive défense de Villarreal et déposer un amour de ballon -du gauche- sur la tête de l’attaquant Florian Andone. Une envolée technique remarquable qui permet au Depor de ramener un point émérite et de se maintenir hors de la zone de relégation (16e, un point devant Alavés). Une conclusion toujours positive pour une troupe dédiée au combat du maintien.

Crédit : El Desmarque

Plus loin que cette belle opération qui vient récompenser un match sérieux et bagarreur de la part des hommes de Cristóbal, l’inspiration de Sidnei interpelle. Dans un sport où l’anodin et la conviction se croisent, ce qu’a fait Sidnei -tant sur le plan mental que technique étant donné le timing de l’action- est à saluer. D’ailleurs, les médias espagnols ne se sont pas trompés en élisant majoritairement l’Auriverde comme le joueur décisif de la rencontre. Bien connu des observateurs européens, Sidnei n’est pourtant pas une référence au poste. À 28 ans, il avance un CV des plus honorables, avec un passage contrasté au Benfica (malgré un titre de Champion), un échec à Besiktas, puis un passage éclair à l’Espanyol. Le voilà depuis 2014 au Depor, un club qu’il apprécie et où il est apprécié, comme l’attestent les plus de 100 matches disputés en Galice, accompagnant Albentosa, Fernando Navarro ou encore Alberto Lopo pour former la charnière.

« Sidnei sobrevive al naufragio » El Desmarque

S’il est un joueur plutôt lent et pas très l’aise dans le placement, Sidnei est un homme qui ne triche pas. Pourtant, en début de saison, et malgré son statut de titulaire, il a été écarté à plusieurs reprises pour « décisions techniques » par l’entraîneur d’alors, Pepe Mel. Avec un contrat qui se termine en 2018, le garçon est courtisé et le Depor ne peut dire non au moment de récupérer quelques pièces, surtout que le club a dépensé comme rarement cet été (5 millions d »euros). Au Mexique, son nom circule pour venir gonfler les rangs des Pumas (le club où était passé Luis Garcia). La presse espagnole explique que le joueur est d’accord pour tenter une nouvelle aventure. En restant sur le plan purement sportif, le départ de Sidnei affaiblirait évidemment le Depor tant il forme avec Fabian Schär une paire plutôt complémentaire bien que perméable (35 buts encaissés). Si le chéquier a été de sortie en juillet dernier, avec un gros effort réalisé pour le milieu Guilherme (4.5M€), le Depor doit continuer de bricoler et a prouvé cet été que les idées ne manquaient pas. En plus des retours d’anciens comme Adrián López et Lucas Pérez et la capacité qu’a eu le club à conserver Florian Andone et Emre Çolak, le Depor garde une ossature très correcte pour se maintenir en Liga. L’équilibre demeure fragile malgré tout. Depuis l’intronisation de Cristóbal, le club a pris 8 points en 9 journées de Liga.

Si l’information du départ possible de Sidnei est avérée, alors la performance du joueur face à Villarreal est d’autant plus remarquable. Il a fait fi de sa situation pour donner un gros coup de collier et aider sa formation. Cela peut apparaître comme une évidence, mais à l’heure où des joueurs ont très récemment voulu éviter de jouer pour ne pas se blesser et annuler un possible transfert, Sidnei donne tout ce qu’il a, sans penser à demain. Ça ne vaut parfois qu’un point mais quand c’est un point qui vous place au dessus de la zone rouge, selon le calendrier, ça peut valoir bien plus.

 

Bruno De La Cruz

Commentaires