Les idées mercato de Liga #4 : les attaquants

0

Le mercato d’hiver approche à grands pas et beaucoup sont les clubs qui vont le scruter afin de renforcer leurs effectifs pour la deuxième partie de saison. Sur ¡FuriaLiga! nous allons vous proposer une petit liste de joueurs intéressants du championnat espagnol. Pour le 4e et dernier dossier, les attaquants :

Cette fois, ce sont trois attaquants que nous allons proposer aux clubs sur le marché hivernal. En manque de temps de jeu ou indésirables, plusieurs sont les joueurs qui peuvent changer d’air en janvier. Après les gardiens, défenseurs et les milieux place à trois autres idées. D’abord, le bon coup : ce joueur qu’il faut vite aller chercher avant que sa situation ne change. Ensuite, le risque : une bonne idée mais un choix un peu plus audacieux. Et pour finir, la locura : la petite folie du chef.

Le bon coup : John Guidetti (25 ans, Celta de Vigo)

Le bon John n’est pas en fin de contrat mais est clairement indésirable et poussé vers le départ du coté de Vigo. Même si il n’a jamais été vraiment un titulaire indiscutable en Galice, le Suédois était un maillon essentiel de l’équipe coachée par Toto Berizzo jusqu’à la fin de saison dernière. Homme clé du très bon parcours européen du Celta lors de l’exercice passé, John n’est plus en odeur de sainteté chez les Galiciens. Avec à peine 250 minutes jouées sous les ordres d’Unzué, l’international suédois a bien reculé dans la hiérarchie des attaquants. Capable d’évoluer sur tous les fronts de l’attaque, le natif de Stockholm peut rendre service a pas mal d’équipes ambitieuses. Moteur offensif, énorme caractère, plutôt bon finisseur et surtout avec une palette technique importante, le Suédois regorge de qualités. De plus, il a déjà pas mal bourlingué et a toujours eu une adaptation plutôt rapide. Avis aux amateurs, car le Suédois est pisté par plusieurs équipes de Liga… Ça devrait se régler rapidement.

Le pari : Florin Andone (24 ans, Deportivo la Corogne)

Moins connu en France que les deux joueurs précédemment cités, Florin n’est reste pas moins ultra talentueux. Lui qui a pas mal bourlingué dans les divisions inférieures espagnoles n’a découvert la Liga que la saison passée avec le Depor. Une première plutôt très réussie pour lui avec ses 32 titularisations et ses 12 buts. L’international roumain est un vrai buteur, un neuf qui sent très bien les coups et se déplace plutôt bien devant. Pour preuve, les 3 saisons où il a été titulaire en club, il a marqué plus de 10 buts (dont une à 22 avec Cordoba en D2). Mais voilà, avec le retour de Lucas Pérez et d’Adrian cet été au Depor, Florin est mis de côté. Une situation que vit plutôt mal le natif de Botoșani, à qui on attribue des problèmes à l’entraînement, une brouille avec son coach… L’ancien de Villarreal est en souffrance. Malgré son but lors du derbi face au Celta pour la dernière journée de Liga avant la trêve, sa situation reste floue en Galice. Un départ cet hiver est plus que probable, mais il va falloir sortir le chéquier. Florin a une belle cote en Espagne, avis aux amateurs.

La locura : Kevin Gameiro (30 ans, Atlético de Madrid)

Le Français logiquement très connu dans nos frontières a vraiment explosé en Liga. C’est ici en Espagne qu’il a connu l’équipe de France, qu’il a marché sur l’Europe et qu’il a pu découvrir un très grand club avec l’Atleti. Passé par Strasbourg, le PSG ou Lorient en France, Kevin a énormément progressé de l’autre côté des Pyrénées. Le numéro 9 au profil assez véloce a cependant eu du mal sous les ordres du Cholo. Sûrement un poil trop limité pour le très haut niveau, le natif de Senlis peut clairement être le gros coup de ce mercato en Espagne. S’il retrouve une place de titulaire depuis peu, aussi aidé par le manque de niveau devant,, il va être poussé sur le banc par l’arrivée de Diego Costa cet hiver. Le Français a une place à pérenniser en Bleu, et à 30 ans il pourrait être mûr pour un dernier gros projet en Europe. Gameiro a un style assez intéressant, capable de jouer seul devant ou accompagné d’un attaquant plus mobile. Il sait tenir le ballon quand il faut et surtout adorer jouer en profondeur et partir dans le dos des défenses. Même si l’ancien merlu est un poil cyclique niveau buts, ça reste une fine gâchette. Le seul point noir, c’est l’Atleti et ses finances. Le club madrilène n’est pas forcément au mieux et ne bradera pas son international français.

Commentaires