Messi, Aspas, Inui : el once de ¡Furia Liga! (17e journée)

0

Le dernier XI de 2017 de ¡Furia Liga! met à l’honneur le Barça et le Celta, deux clubs qui ont marqué le 23 décembre, mais aussi un maître à jouer japonais, un vétéran perico et un international chilien. Une composition éclectique comme on les aime ! 

 

Iago Herrerín (Athletic Club) : Kepa est annoncé sur le départ mais les Leones peuvent compter sur son remplaçant. 7 parades, une cage inviolée et une victoire au Benito-Villamarín contre un Betis toujours aussi lunatique.

Hugo Mallo (Celta de Vigo) : 54 passes, 73 ballons touchés soit plus qu’aucun autre Celtista lors du derbi pour le latéral droit qui, avec Aspas et Wass, a été l’un des grands artisans de la victoire du Celta contre le rival du Riazor.

Juan Cala (Getafe) : Djené a été la révélation en défense du Getafe de Pepe Bordalás. Cette fois-ci, c’est son binôme qui s’est mis en valeur en inscrivant le 1er but des Azulones qui ont immédiatement mis Las Palmas sous l’eau. Le promu conclut l’année 2017 avec un nouveau succès. Le retour de l’EuroGeta ?

Guillermo Maripán (Deportivo Alavés) : depuis l’arrivée d’Abelardo, Alavés a retrouvé ses vertus défensives. 5 interceptions, 16 interventions, 4 duels aériens et seulement 1 faute et 1 perte de balle : l’international chilien a été presque parfait contre Málaga, un rival dans la lutte pour le maintien.

Íñigo Martínez (Real Sociedad) : Rodrigues et De la Bella absents, Eusebio Sacristán a dû décaler le défenseur international sur le côté gauche. Latéral de fortune au début du match, Martínez a été impeccable, en plus d’avoir ouvert le score contre Séville.

Sergio Busquets (FC Barcelona) : s’extirpant d’une forêt de Vikingos, Busquets envoya Rakitic et le Barça sur orbite…

Pablo Fornals (Villarreal) : petit à petit on retrouver le Pablito qui avait éclos à Málaga. Hors-jeu ou pas hors-jeu Carlos Bacca sur le seul but de Valencia-Villarreal ? Après tout peu importe, ne serait-ce que pour cet amour d’exter du droit du milieu groguet, ce qui porte à 6 son nombre d’offrandes.

Takashi Inui (SD Éibar) : Éibar a retrouvé son Japonais et les Armeros ont étrillé Girona pourtant en pleine confiance. En l’espace de quelques semaines, les Basques sont passés de relégables à candidat à l’Europe. C’est Inui !

Lionel Messi (FC Barcelona) : en 45 minutes, l’Argentin a décidé du sort d’un Clásico qui penchait pour le Real Madrid en première période. Deux passes décisives dont une en chaussettes, un penalty imparable et une célébration bras ouverts devant les RMFC Fans : la Pulga a effacé la SuperCoupe d’Espagne de la plus belle des manières.

Sergio García (RCD Espanyol) : jusqu’à présent, aucune équipe n’était venue à bout de l’Atlético de Madrid cette saison. Au terme du meilleur match de l’Espanyol depuis un bon moment, le vétéran perico (34 ans) a enfin pu battre Jan Oblak. Le déclic dont avait besoin le club de Cornellà ? Réponse en janvier.

Iago Aspas (Celta de Vigo) : le meilleur joueur de Liga du mois de novembre a marqué O Noso Derbi de son sceau avec un doublé contre le Deportivo de La Coruña. Après un début de saison poussif, le Mago de Moaña est termine l’année civile à la 2e place du classement des buteurs avec 11 réalisations (sur 38 tirs) depuis août.

Commentaires