L’Avent de ¡FuriaLiga! #17 : Le détective privé qui en avait marre de Joaquín

0

Jusqu’au 25 décembre, Furia Liga vous propose de voyager dans l’histoire du football espagnol à travers des anecdotes savoureuses de personnalités qui ont marqué la Liga. Découvrez chaque jour une nouvelle histoire !

Joaquín est probablement l’un des personnages les plus sympathiques du football espagnol, si ce n’est le plus sympathique. Doté d’un talent qui n’est plus à prouver, l’ailier andalou est surtout un bon vivant, et il est fréquent de le voir blaguer ou faire des siennes sur les plateaux TV, les antennes radio ou les réseaux sociaux. Il faut dire que chaque interview du joueur du Betis est savoureuse et remplie d’anecdotes. Un (très très) bon client comme ont l’habitude de dire les journalistes. Parmi les petites histoires les plus drôles racontées par le natif du Puerto de Santa María, on retrouve celle du détective privé embauché par son président pour le surveiller, racontée dans l’émission Mi casa es la tuya sur Telecinco. « J’avais un président compliqué et j’étais heureux au Betis. Il a engagé un détective privé pour me surveiller et un jour il m’a dit : ‘Joaquín, arrête de sortir autant. Le détective m’a demandé une augmentation parce qu’il me disait que ça faisait cinq jours qu’il n’avait pas vu sa famille’. C’est vrai que je sortais plus que le camion poubelles« , avait blagué le numéro 17 du Betis en évoquant ses jeunes années.

Commentaires