L’Avent de ¡FuriaLiga! #14: Cruyff plus fort que la loi

0

Jusqu’au 25 décembre, Furia Liga vous propose de voyager dans l’histoire du football espagnol à travers des anecdotes savoureuses de personnalités qui ont marqué la Liga. Découvrez chaque jour une nouvelle histoire !

En 1974, à Amsterdam, naît Jordi Cruyff, fils de Johan Cruyff. Ce dernier se rend à la mairie de Barcelone, ville où il réside, pour déclarer la naissance de son fils. Quand Johan Cruyff arrive en face du fonctionnaire barcelonais, il se heurte à un problème. Il doit changer le nom de son fils, ou alors il ne pourra pas l’inscrire. En pleine Espagne franquiste, les noms catalans étaient interdits. Jorge d’accord, mais Jordi, c’est hors de question ! Johan Cruyff se met en colère. Il rétorque au fonctionnaire : « Si tu ne veux pas le faire, ne le fais pas, mais ne viens pas te plaindre ensuite« . Le poids de cette menace est de taille.

Cruyff et le Barça viennent de battre le Real 5-0, ce qui a provoqué une sensation inédite en Catalogne (d’ailleurs, l’entraîneur du Barça, Michels, a appris la tactique qu’utiliserait le Real par la bouche d’un joueur du Real qui connaissait quelqu’un qui connaissait quelqu’un d’autre). Le fonctionnaire ne veut pas s’attirer d’ennuis, et finit par accepter l’inscription. Et c’est comme ça qu’en plein franquisme, Jordi Cruyff put être appelé Jordi. Le seul nouveau-né avec un nom catalan de toute la Catalogne.

Commentaires