Les 10 joueurs à suivre en Segunda !

0
91

Vitolo, Sergio León, Florin Andone ou même Antoine Griezmann. Nombreux sont les joueurs confirmés en Liga ayant d’abord dû faire leurs preuves en deuxième division avant de pouvoir goûter au haut niveau. Cette saison encore, la deuxième division propose une belle fournée de pépites ou de joueurs déjà confirmés qui ont toutes les cartes en main pour se distinguer en Liga dans les années à venir, ou tout simplement pour continuer à régaler en Segunda. Furia Liga fait les présentations.

José Arnáiz (FC Barcelone B) : arrivé en provenance de Valladolid dans les tous derniers jours du mercato estival contre 3,5 millions d’euros, l’ailier de 22 ans s’est très rapidement fait un nom du côté de la Ciudad Condal. Principalement utilisé sur le flanc gauche de l’attaque, ce droitier polyvalent brille grâce à sa qualité technique et sa capacité à venir conclure les actions. Des atouts qui lui permettent également de déborder facilement lorsqu’il est lancé balle au pied, pour conclure les actions par un centre ou un service à un coéquipier. Il se dit même qu’Ernesto Valverde envisage de le faire monter en équipe première…

Juan Camilo ‘Cucho’ Hernández (Huesca) : 18 ans seulement, et déjà une des valeurs sûres du championnat. On vous en a d’ailleurs déjà parlé sur Furia Liga. Le Colombien prêté par Watford est une des principales attractions de la Segunda cette année. Polyvalent, puisqu’il peut jouer sur un côté ou en pointe et parvient à tirer son épingle du jeu dans les deux positions, il possède une qualité technique hors norme, est aussi à l’aise à la conclusion des actions qu’à la dernière passe, et surtout, il ose énormément et affiche une maturité incroyable. Il affole déjà les plus grosses écuries européennes et on pourrait même le voir à l’oeuvre au Mondial.

Aleix Febas (Zaragoza) : pas forcément le plus connu, mais clairement un des plus gros talents de La Fabrica madrilène. Prêté par le Real Madrid, ce joueur au petit gabarit nous fait forcément penser à Isco, notamment dans sa capacité à briser des lignes et la difficulté qu’on les défenseurs à lui ôter le ballon des pieds. En plus d’être un des meilleurs dribbleurs de la ligue, c’est aussi le joueur qui reçoit le plus de fautes (64 au total cette saison). Pas un hasard. Lui aussi démarre souvent sur un côté pour ensuite repiquer dans l’axe.

Santi Comesaña (Rayo Vallecano) : le joueur de 21 ans fait partie de la relève de Vallecas, aux côtés de Fran Beltrán (18 ans, autre joueur à suivre de très près) ou de Sergio Akieme. Cet interior est la rampe de lancement des offensives du Rayo, allant chercher les ballons en défense pour les transmettre rapidement vers l’avant. Il est aussi à l’aise à un rôle plus avancé, plus proche de l’attaquant de pointe. C’est surtout sa qualité de passe et sa vision du jeu qui lui permettent de briller, trouvant très facilement les joueurs plus offensifs avec des passes qui brisent les lignes adverses.

Iñigo Ruiz de Galarreta (FC Barcelone B) : du caractère, une maturité très rare sur le plan tactique à seulement 24 ans, et une polyvalence à toute épreuve. Le Barça B a senti son absence pendant plusieurs semaines en raison d’une blessures. C’est lui qui apporte l’équilibre à l’équipe, récupérant bon nombre de ballons dans l’entrejeu, avant de ressortir proprement vers l’avant, balle au pied ou en servant ses coéquipiers. Autre point fort : ses transversales qui rappellent forcément Xabi Alonso, toutes proportions gardées évidemment. Une sorte de milieu de terrain “tout en un” que certains veulent déjà voir avec l’équipe première alors qu’il est arrivé il y a seulement quatre mois.

Jaime Mata (Valladolid) : le meilleur buteur de ce deuxième échelon du football espagnol pour l’instant avec 14 réalisations. Du haut de ses 29 ans, il vit actuellement la meilleure saison de sa carrière statistiquement parlant. Vrai joueur de surface, il est toujours positionné au bon endroit pour expédier le cuir au fond des filets, mais pas que, puisque sa puissance mêlée à une qualité technique plus qu’honnête lui permettent souvent de briser les défenses rivales avant de conclure. Il n’est ainsi pas rare de le voir repiquer depuis un côté (il était souvent aligné en tant qu’ailier l’an dernier par exemple) pour éliminer un ou deux vis-à-vis et terminer l’action, ou de le voir partir dans le dos de la défense adverse. Et il est en fin de contrat en juin…

José Ángel Pozo (Almería) : à 21 ans, le joueur passé par Manchester City est un des joueurs les plus intéressants du championnat. Si on devrait bientôt le voir en Liga, il est l’une des rares satisfaction de cette saison très compliquée pour l’équipe andalouse. Il stagnait un peu jusqu’ici, mais il a enfin trouvé sa position dans l’entrejeu. Et on sent qu’il a appris en Angleterre, puisqu’il a une facilité à se projeter vers l’avant déconcertante, le tout avec une aisance balle au pied incroyable et surtout, cette faculté à quasiment toujours faire le bon choix, ce qui est très rare chez un joueur aussi jeune.

Oscar Trejo (Rayo Vallecano) : bien connu des fans de Ligue 1 et plus particulièrement des Toulousains, l’Argentin a signé son retour en Espagne cet été. Et c’est plus que réussi puisqu’il est le meilleur joueur du Rayo actuellement, avec Adrián Embarba. Excellent dribbleur, il fait parler toute sa qualité technique dans les derniers mètres adverses, et c’est lui qui emmène le ballon jusqu’à la surface rivale, avant de distribuer le ballon ou même tenter sa chance, lui qui compte déjà 5 réalisations en championnat. Et il faut aussi souligner qu’il ne rechigne pas dans les tâches défensives. Une belle seconde jeunesse pour lui.

Commentaires