Paris sportifs : la quiniela de Furia Liga (J15) !

0

Amis fans de paris sportifs, Furia Liga vole à votre rescousse une semaine encore, et cette fois il y a de gros chocs ! Sur le modèle de la célèbre quiniela espagnole, grille à cocher, la rédaction vous propose ses pronostics pour les rencontres du week-end ! 

Alavés (19e) – Las Palmas (18e) : 1N. Un bien triste duel que vont se livrer ces deux relégables, qui ont tout de même réussi à décrocher une victoire le week-end dernier. Les Basques semblent ceci-dit avoir tous les arguments pour au moins conserver le point du nul, eux qui ont montré un beau visage face à Girona. Il faut aussi signaler que Las Palmas a un bilan catastrophique en déplacement (1V 1N 5D).

Getafe (8e) – Eibar (13e) : N. Une rencontre particulièrement compliquée à pronostiquer. Le club de la banlieue de Madrid flirte toujours avec les positions européennes et a remporté ses 3 derniers matchs à la maison. En face, des Armeros qui revivent avec leurs 3 victoires consécutives en Liga. Le fait que les deux équipes n’aient pas des attaques flamboyantes incite encore plus à miser sur un score de parité.

Real Madrid (4e) – Séville (5) : N. L’affiche du week-end en Espagne, et chez Furia Liga, on voit bien ça se terminer sur un nul. Pourquoi ? Parce que le Real galère contre les gros cette saison, et qu’il sera décimé par les absences dans le secteur défensif notamment. Chez eux, les hommes de Zidane sont bons mais pas forcément impériaux, et ont souvent eu de la réussite même face à des petites équipes. Séville ne brille pas forcément dans le jeu mais arrive sur une dynamique de 3 victoires d’affilée en Liga, et aime ces matchs de gala…

Deportivo (17e) – Leganés (7e) : 2. Après une série de mauvais résultats, notamment en raison de matchs face aux ogres du championnat, Leganés a retrouvé la victoire face à Villarreal et devrait être en mesure d’enchaîner chez le Depor. Les Pepineros sont plutôt bons à l’extérieur (3V 4D mais chez des gros), alors que les Galiciens n’ont pas gagné depuis 3 matchs à Riazor, viennent de voir Fede Cartabia se blesser et restent sur 3 défaites et 1 nul sur les 4 dernières journées.

Valence (2e) – Celta (10e) : 1. Les Chés ont connu leur première défaite le week-end dernier, et auront donc à coeur de se rattraper. A Mestalla, ils sont intouchables : 5 victoires, 2 nuls et aucune défaite. De leur côté, les Galiciens enchaînent le bon, le moins bon et surtout le moyen, et ne gagnent plus en déplacement depuis 3 matchs, avec toujours cette défense catastrophique qui risque de coûter cher vu la facilité des Chés à marquer.

Real Sociedad (9e) – Malaga (20e) : 1. Les Basques ne brillent pas en ce moment, c’est vrai. Pourquoi les donner gagnants ? Parce que leur potentiel offensif reste certain et bien supérieur à celui de Malaga (moyenne de 2 buts par match), là où les Andalous marquent peu, et surtout en déplacement (seulement 3 buts) ! Autre stat : Malaga c’est 7 défaites en 7 rencontres à l’extérieur !

Betis (11e) – Atlético (3e) : 2. La machine colchonera semble relancée, et les hommes de Simeone ont rattrapé leur retard sur Valence et grignoté du terrain sur le Barça. Toujours invaincus, ils sont tout simplement la meilleure équipe de Liga en déplacement (5V 3N 0D). Seul bémol, l’absence de Griezmann. En face, un Betis qui s’engouffre dans la crise après un bon début de saison, et n’a pas remporté le moindre match depuis 5 journées…

Levante (14e) – Athletic (16e) : 1N. Médiocre, c’est le mot qu’on peut utiliser pour définir ces deux équipes. Les Granotas devraient cependant être capables de garder ne serait-ce qu’un point, eux qui n’ont finalement perdu que 3 de leurs 8 matchs à la maison, alors que les Leones eux n’ont gagné qu’une seul fois loin de San Mamés. Une chose est sûre : cette rencontre ne devrait pas puer le foot…

Villarreal (6e) – Barça (1e) : 2. Leader, le FC Barcelone devrait l’emporter au Madrigal. En temps normal, et encore plus vu les dernières confrontations, on pourrait imaginer de grosses difficultés pour les Catalans, qui affichent un très bon bilan de 5 victoires et 2 nuls en 7 matchs à l’extérieur. Mais le Sous-Marin Jaune est sur une mauvaise série, sortant de deux défaites, et si ses attaquants sont au niveau, il affiche beaucoup de limites dans le secteur défensif.

Espanyol (15e) – Girona (12e) : 1N. Un match tout sauf facile à pronostiquer. L’Espanyol a des résultats très moyens, mais est difficile à maneouvrer à Cornella, où les Pericos n’ont perdu que 2 fois. Pour le voisin catalan, ça se corse après une belle série, Girona ayant effectivement du mal à enchaîner, avec une défaite contre le 19e Alavés le week-end dernier.

Granada (6e) – Almeria (15e) : 1. Un derby andalou qui devrait se solder par une victoire locale. Grenade obtient de bons résultats à la maison (5V 2N 1D), et a des individualités comme Joselu que les Almerienses n’ont pas. Ces derniers n’ont remporté qu’un match loin de chez eux, et pire encore, n’ont fait trembler les filets que 3 fois en déplacement !

Cordoba (22e) – Rayo Vallecano (4e) : 2. Bien installé dans le haut du classement après quelques périodes de turbulences, le Rayo devrait être en mesure de faire le boulot sur la pelouse de la lanterne rouge, qui est d’ailleurs de loin la pire défense de Liga (33 buts encaissés en 17 journées). Voilà 9 rencontres que les Andalous n’ont pas gagné en championnat…

Lugo (2e) – Cultural Leonesa (16e) : 1. Quand le deuxième accueille une équipe du bas de tableau, forcément… Si les Galiciens ne sont pas forcément impériaux chez eux, la Cultural reste sur 12 matchs sans gagner, avec principalement des matchs nuls !

Numancia (5e) – Lorca (20e) : 1. Deuxième meilleure équipe de Segunda à la maison avec 6 victoires et 2 défaites, l’équipe de Soria devrait faire le boulot sans soucis majeurs. Le niveau cataclysmique de Lorca en déplacement (1V 1N 6D) l’oblige.

Zaragoza (13e) – Cadiz (3e) : N2. Cadiz est l’équipe la plus en forme du moment en Segunda, avec 6 victoires d’affilée ! Et en déplacement, les Andalous obtiennent facilement des points (4V 1N 3D), avec 2 victoires de suite en ce moment. Saragosse, qui enchaîne les résultats médiocres, n’est même pas spécialement imposant à la maison (2V 5N 1D).

Commentaires