Ayoub Abou : l’étincelle du Rayo Majadahonda

0

Segunda B, la troisième division espagnole, regorge de talents qui commencent petit à petit à montrer le bout de leurs nez au sein de l’élite européenne que cela soit en Espagne ou ailleurs. Sur les modestes terrains du pays ibérique, nombreux sont ceux qui brillent avec l’espoir de fouler un jour les rectangles verts des plus hautes divisions en Europe. C’est le cas d’Ayoub Abou qui a atterri cet été au Rayo Majadahonda.

En Liga cette saison on peut voir des joueurs comme Mario Hermoso ou Fede Valverde, tous les deux titulaires avec l’Espanyol et le Deportivo respectivement. Ces deux joueurs ont débarqué de la Segunda B espagnole et du Real Madrid Castilla, même si Hermoso était passé par la deuxième division et Valladolid il y a deux ans. De bons exemples pour ces jeunes joueurs comme Ayoub qui continue son apprentissage et sa formation sous les couleurs du club madrilène du Rayo Majadahonda. Le week end dernier, le Rayo, 3e du groupe 1 recevait Fuenlabrada, leader et équipe phare du moment après son match nul contre le Real Madrid au Bernabéu, pour un derby madrilène au Cerro Del Espino qui s’est finalement soldé sans le moindre but. Nous avons assisté à la rencontre pour en savoir plus sur le parcours de ce natif de Casablanca qui est passé par la Masia et Porto avant de rejoindre la capitale espagnole.

Formation culé avant la claque FIFA

Crédit : Scout Nation

Le jeune marocain est arrivé à Barcelone à 9 ans pour rejoindre son frère Latif déjà installé dans le magnifique quartier gothique de la ville catalane. Encouragé par son frangin, Ayoub passe un test dans la FCB Escola et tape tout de suite dans l’œil du directeur de l’école José Gombau et d’Albert Benaiges, gérant des catégories inférieures, qui l’invite rapidement à intégrer le centre de formation. Des Benjamins jusqu’aux moins de 18 ans, le Marocain va parfaire son football à base de buts et de titres. Cependant quelques mois après la sanction de la FIFA contre le Barça concernant les transferts de joueurs mineurs, le milieu de terrain marocain est interdit de jouer par la Fédération espagnole en novembre 2014 pendant une enquête sur son arrivée au sein du club ainsi que celles de 8 autres mineurs. Deux mois plus tard, Ayoub peut rejouer mais il décidera peu après de quitter la Catalogne et le FC Barcelone malgré ses plus de deux ans de contrat restant.

« J’avais signé un contrat de trois ans en septembre 2014 plus un an en option. Mais en mars 2015 j’ai demandé au club de partir. Je voulais rester au FC Barcelone mais finalement je me suis rendu compte que les choses n’allaient pas comme je le pensais donc j’ai décidé de partir même si ce ne fut vraiment pas facile » avait déclaré Ayoub à SPORT en 2016. Après 8 ans passés au sein de la Masia et à 17 ans, le natif de Casablanca décide donc de faire ses valises et traverser l’Espagne pour rejoindre les jeunes du FC Porto.

La tentative portugaise

Une décision difficile mais importante pour le jeune milieu de terrain prise par consensus avec ses agents dont notamment Pere Guardiola, le frère de Pep. Les discussions avec Pablo Sanz, alors responsable du centre de formation de Porto, et la présence de jeunes talentueux comme Ruben Neves, ont alors conforté le joueur dans son choix. Ce sont les moins de 19 ans du club portugais qui ont accueilli Ayoub à son arrivée pour finalement soulever le titre de champion de sa catégorie avec un petit point de plus que le Sporting. Cependant, alors que lui avait pour objectif principal de rejoindre l’équipe première entrainée par Julen Lopetegui, il manquera finalement à l’appel pour passer dans l’équipe B pour sa deuxième saison. Après une nouvelle année avec les U19, lors de laquelle il affrontera notamment le Barça en quarts de finale de la Youth League (défaite 2-1), Ayoub décide de quitter le Portugal. 58 matches et 8 buts plus tard, Ayoub revient en Espagne.

Crédit : MundoDeportivo

« Après 8 ans passés à la Masia j’ai décidé de partir pour Porto. Je suis resté deux ans au Portugal et avec mes agents nous avons décidé de venir ici à Madrid. Je n’ai jamais vraiment parlé avec Julen Lopetegui mais j’étais en contact avec son assistant actuel à la Roja Pablo Sanz. Tout s’est très bien passé là-bas. Ils ont toujours pris soin de moi » nous a déclaré Ayoub après le derby contre Fuenlabrada.

Carpe Diem…

Depuis cet été, le technique milieu de terrain de la Masia étale son talent sur les terrains du groupe 1 de la Segunda B espagnole où il affronte notamment des anciennes gloires comme le Cata Díaz (ex Getafe) ou Jordi Codina (formé au Real Madrid) tous les deux joueurs du Fuenla. À l’image de son passé, Ayoub a dû attendre quelques journées avant d’intégrer le onze d’Antonio Iriondo mais depuis il ne l’a pas quitté. À quelques mètres des Antoine Griezmann, Kévin Gameiro ou encore Diego Costa souvent présents dans le bâtiment adjacent au Cerro del Espino, le Marocain continue de faire son trou. Ayoub est un milieu tout terrain capable de trouver des espaces dans les défenses adverses mais aussi d’apporter un impact physique important défensivement. Le club madrilène, lié à l’Atlético Madrid depuis 1997, a pour objectif de polir le natif de Casablanca qui reste humble et ne voit pas plus loin que son aventure madrilène.

« Pour le moment je suis ici. Je suis concentré à 100% avec le Rayo Majadahonda. Je ne veux pas penser au reste. J’espère faire une belle saison avec le club et pouvoir l’aider à atteindre ses objectifs. On veut gagner le championnat et monter. C’est possible, sinon je ne vois pas ce que l’on fait ici. En tout cas, on va tout donner jusqu’au dernier match » a lâché Ayoub au micro de ¡FuriaLiga! après le derby. Ses prestations avec le Rayo décideront de son avenir que cela soit en club ou pourquoi pas avec la sélection marocaine. Ayoub compte 1 but en 11 matches depuis son arrivée dans la capitale espagnole mais avec ce genre de but (voir ci-dessus) et la bonne saison du club de la ville madrilène, il va surement attirer les convoitises dès l’été prochain…

 

Nicolas Faure

@Nicommentator

Commentaires