Filipe Luis, Aspas, Nolito : el once de ¡Furia Liga! (14e journée)

0

La 14e journée de Liga a été riche en surprises et, forcément, notre XI fait la place belle à quelques petits nouveaux qui se sont particulièrement mis en valeur. 

 

Guaita (Getafe) : il faut toujours se méfier de ses ex, c’est une règle de base. Contre Valencia, Guaita a tout sorti. Mention spéciale pour avoir touché du bout des gants le coup franc de Dani Parejo, ancien de… Getafe et qui aurait été dans ce XI si le poteau n’avait pas suppléé le gardien sur cette occasion.

Rosales (Málaga) : bon, Málaga est dernier mais l’espoir demeure. Avec Recio, Rosales est sûrement le joueur le plus régulier chez les Boquerones cette saison. Grosse activité sur son côté droit contre Levante mais l’attaque malagueña ne suit pas son exemple.

Núñez (Athletic) : sans Aymeric Laporte, suspendu, le nouveau joyau de la cantera de l’Athletic a été en mode patron contre le Real Madrid. Quand Yeray Álvarez retrouvera toutes ses capacités, ce n’est pas le jeune Unai qui sautera du XI des Leones…

Bigas (Las Palmas) : pour une fois que Las Palmas ne prend pas une avoine et finit avec une portería a cero, il fallait marquer le coup en mettant à l’honneur le meilleur défenseur de l’UDLP. Malheureusement pour les Pio Pio, il vient de se blesser pour 1 mois. Le karma.

Filipe Luis (Atlético) : à l’image de l’Atlético, sans faire de bruit, le Brésilien retrouve son meilleur niveau. Outre son boulot défensif, il a aussi retiré une sacrée épine du pied des Colchoneros en égalisant contre la Real Sociedad qui ne demandait que ça depuis un moment.

Bergara (Getafe) : tout réussit au milieu de Getafe en ce moment. Avec 3 buts inscrits lors des 4 derniers matches de Liga (4 en tout), le Basque fait gagner des points aux Azulones. Et c’est grâce à sa frappe déviée par Gabriel Paulista que le Geta est devenu le premier tombeur de Valencia cette saison.

Pizarro (Séville) : depuis 2 semaines, il ne fait plus la paire avec N’Zonzi qui a décidé de quitter Séville après une brouille avec Toto Berizzo qui voulait pourtant les associer dans son doble pivote. Pour l’instant, l’Argentin se débrouille très bien sans le Français. Pizarro- Vázquez-Banega : si Jorge Sampaoli regarde son ex Séville, ça pourrait lui donner quelques idées pour juin prochain…

Alejo (Éibar) : il a une tête à faire le cake dans une émission de télé réalité espagnole mais il est sacrément efficace. Contre l’Espanyol, il a expédié une ogive imparable dans les filets de Pau López. Avec Inui, Alejo est le fer de lance de retour en grâce des Armeros depuis 5 journées.

Ibai (Alavés) : un triplé descendu du ciel pour offrir à son nouveau coach Abelardo une remontada et une première victoire à l’extérieur pour Alavés cette saison.

Aspas (Celta) : sur la retenue en début de saison, Aspas a retrouvé la confiance depuis quelques semaines et son duo avec Maxi Gómez s’aiguise. Encore un but pour l’homonyme de l’oiseau de Jafar dans Aladdin, celui de l’ouverture du score au Camp Nou contre le Barça.

Nolito (Séville) : irrégulier depuis son arrivée chez les Palanganas, Nolito a réalisé un joli match contre le Depor. Mention spéciale pour sa passe décisive pour Ben Yedder. L’alchimie est plus évidente qu’avec Luis Muriel et ça se traduit au tableau d’affichage.

Commentaires