Real Madrid – Mais Pourquoi Gareth Bale se blesse aussi souvent ?

0

De nouveau blessé le 29 novembre, l’ailier gallois ne voit pas le bout du tunnel. Sur les 60 derniers matchs du Real, Gareth Bale en a loupé 40. ¡Furia Liga! tente de décrypter les raisons de ce phénomène et de répondre à la question qui anime la planète football : mais pourquoi Bale se pète aussi souvent ? 

Depuis son arrivée au Real, l’ancien latéral ne cesse d’être sur le flanc, avec des blessures toujours plus rapprochées et une incapacité à enchaîner les matchs depuis un an. C’est simple, depuis son arrivée dans le club merengue, Gareth n’a jamais pu jouer une saison entière sans blessure, une fragilité qui pose question. Essayons d’ouvrir des axes de réflexions et d’hypothèses avec des cas similaires.

Crédits: Eurosport.fr

Une usure physique causée par ses débuts précoces ? 

C’est souvent une chose qui plaît aux réseaux sociaux et aux journalistes, mais la précocité dans le foot engendre une usure physique ou en tous cas peut l’engendrer, en plus de l’usure mentale. Peu de joueurs de champ ayant commencé le foot professionnel très jeune ont eu de longues carrières. L’exemple le plus représentatif est Laurent Paganelli. Car avant d’être le clown de service sur la chaîne cryptée Canal +, Laurent était joueur de foot et détient même le record de précocité en L1, avec 15 ans et des poussières. S’en est suivi une retraite précoce.

bbc.co.uk

Mais revenons à nos moutons et à l’international Gallois, qui a lui aussi débuté très jeune sa carrière de footballeur, à l’âge de 16 ans à Southampton. A 23 ans, Gareth avait déjà plus de 300 matchs en pro, des matchs européens et surtout une solide expérience internationale. Ce qui est bien vu et encensé par la plupart des observateurs du foot mais qui a pu mettre en danger son intégrité physique .

Lors de notre interview de Florian Taulemasse, il nous avait confié que pour lui, n’avoir pas côtoyé un centre de formation et avoir connu le football amateur durant un long moment lui permettait d’avoir une fraîcheur physique encore importante à plus de 30 ans.

Globalement cette hypothèse peut être appliquée à beaucoup de blessés chroniques de notre époque, qui ont eu des entraînements au moins 5 jours par semaine en étant encore adolescent, et qui ont débuté dans le football professionnel très tôt. Dans cette liste, Jack Wilshere avec des débuts à 16 ans, Javier Pastore à 18 ans, Yoann Gourcuff  et Vincent Kompany à 17 ans, ou encore Marco Reus avec des débuts à 16 ans.

Personnellement, je ne pense pas que des débuts précoces soient le seul facteur qui explique les blessures chroniques qui affectent Gareth ou les autres exemples.  Pour Bale un autre élément est important : c’est l’été 2014.

 

Une prise de masse importante et mal gérée ? 

Credits: Melty

Alors que le football se remet à peine du transfert record et pharaonique de CR7 à ce même Real Madrid, Floper refait fumer la carte bleu. Et cette fois c’est un jeune ailier qui a mis l’Angleterre à ses pieds qui a les faveurs du président de la maison blanche. Le transfert du frêle international gallois est le feuilleton de l’été.

Mais voila, stupéfaction lors des photos de son premier entraînement après quelques mois d’arrêt on voit débarquer un colosse aux épaules carrés et aux muscles saillants. Le jeune homme est bien loin, voilà que Gareth le bodybuilder qui a enfilé son plus beau débardeur d’entraînement et fait de la concurrence à CR.

Cependant, lors de cet été où Gareth est transféré il est aussi soigné pour un problème de dos, ce qui ne l’empêchera pas de prendre en masse musculaire. Mais cela pose question : cette prise a-t-elle été bien encadrée ? Car durant cette période c’est un peu le flou. Gareth s’affiche régulièrement en vacances en Espagne mais son transfert n’est pas encore officialisé. Cette petite blessure retardera même ses débuts officiels avec son nouveau club.

Selon Benjamin Illouz, célèbre ostéopathe et bien connu des footballeurs (il a en charge de joueurs comme Diaby), un petit déséquilibre causé par une blessure mal soignée, un retour précoce ou autre peut entraîneur des blessures chroniques qui sans rééquilibrage, continueront de se produire. Ce point est intéressant, car pendant longtemps, le Real a été dépendant de la BBC, et Bale était de loin le joueur le plus dangereux. Très en forme et en réussite, le Real et lui ont pu accélérer quelques fois la récupération et la période de soin du gallois pour le faire revenir plus tôt sur un terrain …

Personne ne saura le vrai du faux dans cette histoire, cependant Bale est encore blessé, des blessures très souvent musculaires, des blessures qui posent questions et qui inquiètent les supportes des Vikingos. Gareth Bale semble aussi très affecté mentalement par ces rechutes régulières. Et plus globalement, dans un football où on lance les jeunes de plus en plus tôt et où les footballeurs jouent de plus en plus de matchs dans une saison, ces physiques fragiles posent question sur la prise en considération de l’intégrité des joueurs … Sommes nous entrain de tuer nos footballeurs ?

Benjamin Bruchet

@BenjaminB_13

Commentaires