Kondogbia, Casemiro, Suárez : el once de ¡Furia Liga! (12e journée)

0

Pour cette 12e journée de championnat, ¡Furia Liga! a bâti un 433 résolument offensif… mais qui sait se faire respecter ! Notre composition mêle à la fois des habitués de notre XI mais aussi des petits nouveaux qui se sont particulièrement illustrés cette semaine. 

 

Ter Stegen (FC Barcelona) : avec 7 parades contre Leganés, le gardien allemand s’est mis en mode taulier contre Leganés. Mention spéciale pour avoir sorti la frappe vicieuse de Nordine Amrabat.

 

Lucas Hernández (Atlético de Madrid) : avec un gros duel contre Dani Carvajal, un coup de latte dans le nez de Sergio Ramos, le latéral gauche colchonero a été plus que le remplaçant de Filipe Luis. Il a été une réminiscence de ce bon vieux Cholismo à l’ancienne, celui qu’on avait encore envie de voir il n’y a pas si longtemps.

 

Paulo Oliveira (Éibar) : affronter l’armada offensive du Betis, ça ne sentait pas forcément très bon pour Éibar qui peinait à lancer sa saison. 5 buts et une cleansheet plus tard, les Armeros ont renvoyé les Verdiblancos à Séville par l’express de 23h08. Et en défense, Oliveira a été le patron. Ça change de David Lombán.

 

Johannes Geis (Sevilla FC) : l’ancien de Schalke a profité des absences conjugués de Nico Pareja, Dani Carriça et Gabriel Mercado pour s’inviter en charnière centrale au côté de Clément Lenglet. Le constat est des plus encourageants pour ce jeune duo. Un vrai motif de satisfaction pour Toto Berizzo qui cherche toujours la meilleure composition pour structurer sa défense.

 

Roberto Rosales (Málaga) : le Vénézuélien a ouvert le score pour les Boquerones, touché 56 ballons et a fait son boulot défensivement. Un match solide pour le latéral droit et une bouffée d’air frais pour Míchel.

 

Casemiro (Real Madrid) : dans un match défensif, qui d’autre pouvait l’écran lors de ce derbi madrileño ? Certes son coéquipier Toni Kroos a aussi réalisé un match plein mais le Brésilien a une nouvelle fois été la clef de voûte de ce Real Madrid besogneux et sans fantaisie.

 

Geoffrey Kondogbia (Valencia CF) : dans un match très compliqué contre l’Espanyol, le Français a sorti les Blanquinegros de leur torpeur grâce à un golazo. Il fallait bien ça pour se sortir des griffes des Pericos, excellents dans le repli et le pressing.

 

Franco Vázquez (Sevilla FC) : même s’il a eu de nombreuses occasions de but qu’il n’a pas su convertir, ça fait sacrément plaisir de retrouver El Mudo a un bon niveau. Rien que pour ça, il mérite sa place dans ce XI.

 

Luis Suárez (FC Barcelona) : depuis plusieurs semaines, El Pistolero inquiétait sévèrement. Contre Leganés, le Charrua a planté un doublé tout en opportunisme et a ajouté la petite provoc’ qui va bien en chambrant Cuéllar. Une excellente nouvelle pour le Barça qui désespérait de retrouver son buteur.

A LIRE : Luis Suárez se remet à croquer

 

Aritz Aduriz (Athletic Club) : faut pas provoquer Aduriz ! Le coup de coude reçu en début de match a bien dû le chauffer et quand Villarreal a cru repartir avec 3 points de San Mamés le vétéran a claqué sa plus belle tête pour égaliser. Eterno Aritz !

 

Ángel (Getafe) : son doublé contre Alavés est un modèle. Talonnade dans le dos pour se remettre sur son pied : et de un ! Contrôle exquis pour catapulter une ogive au fond des filets : et de deux ! L’ancien buteur de Saragosse a régalé, tout simplement.

 

François Miguel Boudet
@fmboudet

Commentaires