Atlético – Real Madrid : ¡El Partidazo! (12e journée)

0

Le derbi des rivaux éternels de Madrid revêt une importante encore plus particulière cette saison. L’Atlético convalescent reçoit pour la première fois le Real au Wanda Metropolitano. En cas de défaite, les Vikingos seraient quasiment hors course pour le titre. Dans le cas inverse, ce serait les Indios qui s’enfonceraient encore un peu plus dans leurs doutes.

« Nous voulons commencer à écrire l’histoire du Wanda », « le derbi signifie toujours plus que 3 points » : El Niño Fernando Torres a beau se morfondre sur le banc de l’Atlético de Madrid depuis de longues semaines, le capitaine de route sait mieux que quiconque que ce premier derbi madrileño est un rendez-vous crucial aussi bien pour les Colchoneros que pour les Merengues. A égalité au classement avec 23 points, un autre résultat qu’une victoire serait problématique pour les deux écuries, avec un risque non négligeable de crise sportive.

Premier point d’importance : Koke est de retour dans le XI du Cholo Simeone, après avoir manqué 6 matches à cause d’un œdème. De l’autre côté, les choses ne sont pas aussi gaies : Luka Modric est incertain. Fort heureusement pour les Vikingos, Isco, leur homme en forme, est lui bien disponible.

 

 

Les XI probables

                            Atlético (cliquez pour agrandir)

 

                                  Real Madrid (cliquez pour agrandir)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les styles de jeu

Comment sera organisé l’Atleti ? 4-4-2, 4-1-4-1 ou 4-4-1-1 ? Si le choix des hommes est quasi certain (hormis Filipe Luis touché à la cuisse il y a 2 semaines et de retour dans le groupe), on ne sait pas encore si Gabi évoluera seul devant la défense pour faire le lien avec une ligne de 4 au milieu, si Ángel Correa se positionnera à côté de Griezmann et pas sur la banda derecha dans le style de Yannick Carrasco (qui est dans le groupe), poste qu’il a déjà occupé, notamment contre Villarreal, match lors duquel il avait marqué ou si Thomas Partey évoluera dans le dernier tiers du terrain comme l’a suggéré Marca dans sa composition.

4-3-1-2, 4-3-3 ou 4-4-2 en losange : des histoires de chiffres pour le XI de Zidane. Si le milieu et l’attaque sont connus, la constitution de la défense autorise quelques doutes, notamment sur le choix du latéral droit (Nacho ou Carvajal de retour dans le groupe ?). Malgré sa prestation remarquée contre Las Palmas, Jesús Vallejo devrait retrouver le banc, au profit de Raphaël Varane. En cas de forfait de Luka Modric, ZZ fera entrer dans son XI Marco Asensio ou Dani Ceballos ?

A LIRE : Dani Ceballos, le nouveau James de Zidane ? 

 

Le duel : Koke – Isco

Koke – Isco : voilà le duel de ce derbi entre les rivaux éternels. En l’absence de son capitaine, l’Atlético a déjoué, perdu son style de jeu caractéristique au point d’être quasiment éliminé de la Ligue des Champions. Koke assure le lien entre les différentes lignes du 4-4-2 de Simeone, propose des solutions à Gabi et Saúl au milieu, accélère le jeu pour servir Griezmann dans les meilleures conditions et peut se libérer des espaces pour perforer. Isco quant à lui à un rôle beaucoup plus central au Real Madrid. Il est réellement dans le coeur du jeu merengue. Sa zone d’influence est le camp adverse. Il peut porter le ballon, orienter sur les côtés, se placer entre les lignes, contrôler le pouls de son équipe dans les 35 derniers mètres. Il sera le danger numéro 1 du Real Madrid. Qu’il est loin le temps où Zidane l’avait sorti du XI après un derbi loupé pour faire entrer Casemiro parmi ses hommes de base !

Quelques stats en vrac

L’Atlético de Madrid est 8e du classement à domicile (8 points en 4 matches, soit une moyenne de 2 points/match).

Le Real Madrid est 3e du classement à l’extérieur (12 points en 5 matches, soit 2.4 points/match).

L’Atlético a inscrit 5 de ses 16 buts à domicile (moyenne de 1.25 but par match au Wanda) et encaissé 0.5 but par match (2 sur 6) à domicile.

Le Real Madrid a inscrit la moitié de ses buts à l’extérieur cette saison (11 sur 22) et encaissé en moyenne 1 but par match hors de ses bases (5 en 5 matches).

L’Atlético n’a pas encore marqué une fois par mi-temps au Wanda Metropolitano.

Le Real Madrid a 20% de portería a cero à l’extérieur depuis le début de saison.

Cristiano Ronaldo n’a pas marqué en Liga depuis le 14 octobre dernier, à Getafe. C’est son seul but de la saison en championnat.

Antoine Griezmann n’a pas marqué avec l’Atlético toutes compétitions confondues depuis le 27 septembre dernier, contre Chelsea.

 

François Miguel Boudet
@fmboudet

Commentaires