Ter Stegen, Savic, Portu : El Once de ¡Furia Liga! (10e journée)

0

Cette semaine, ¡Furia Liga! vous propose un XI aux forts accents catalans dans un 4-5-1. Et cette fois, il y a 9 petits nouveaux dans notre composition !

Ter Stegen (Barça) : à San Mamés, il fallait avoir l’oeil pour ne pas confondre le gardien allemand avec Goldorak. 5 parades décisives pour repartir avec 3 points de Bilbao. Aritz Aduriz doit encore se demander comment le Blaugrana a pu sauver autant de buts tout faits.

Maffeo (Girona) : un habitué de notre XI chaque semaine. Quel match ! Contre le Real Madrid, le latéral a une nouvelle fois démontré qu’il avait un grand avenir. Avant ce “Gironazo”, c’était le secret le mieux gardé de Catalogne. Désormais, toute l’Espagne le sait.

Savic (Atlético) : son tacle parfait sur Cédric Bakambu vaut 3 points pour l’Atleti. L’intervention était loin d’être facile, un vrai quitte ou double. Irréprochable dans le jeu, l’ex de la Fiorentina a livré une prestation pleine, une de ses meilleures sous le maillot colchonero.

Hermoso (Espanyol) : le joueur formé au Real Madrid a failli inscrire l’un des buts de l’année, un lob de plus de 50m, claqué in extremis par Antonio Adán.

Jordi Alba (Barça) : parmi les Blaugrana qui ne déçoivent jamais, le latéral gauche est facilement dans le Top 3. Depuis quelques semaines, on retrouve la mobylette catalane, inoxydable et râleur, multipliant les allers-retours sur son aile.

Sarabia (Sevilla) : un golazo qui vaut cher pour les Palanganas et un bis repetita pour le Madrilène qui avait déjà sorti ses coéquipiers de l’ornière contre Leganés la saison dernière. Certainement l’une des plus belles frappes de Liga. Il fallait bien ça pour surprendre l’une des meilleures défenses de Liga.

Recio (Málaga) : la première victoire de la saison des Boquerones ne pouvait venir que de son pied. Le capitaine a pris ses responsabilités pour inscrire sur penalty le but de la victoire contre le Celta.

Inui (Éibar) : le Japonais a été partout contre Levante, dans un match très mal engagé pour les Armeros. Avec son maître à jouer à son meilleur niveau, les Basques peuvent espérer sortir de leur mauvaise passe.

Borges (Deportivo) : souverain dans les airs, il a trouvé la faille à deux reprises sur la pelouse de Las Palmas. Un doublé qui fait énormément de bien au Depor, désormais entraîné par l’ancien Parisien Cristóbal. La zone rouge s’éloigne, qui plus est contre un adversaire direct.

Correa (Atlético) : placé sur le côté droit du 4-4-2 du Cholo Simeone, l’Argentin a été décisif, tant dans le jeu que par son but, un modèle de technique. Son contrôle dans la course pour prendre le meilleur sur Jaume Costa est un bijou.

Portu (Girona) : outre son incessante activité à la fois sur le plan offensif mais aussi défensif, le joueur formé à Valencia a inscrit le but de la victoire contre le Real Madrid. Son mouvement pour ne pas être hors-jeu est un modèle d’intelligence pour piéger une défense.

Commentaires