Atlético – Villarreal : ¡El Partidazo! (10e journée)

Parmi les grosses affiches que propose la 10e journée de Liga, le duel Atlético de Madrid-Villarreal promet énormément, entre des Colchoneros balbutiant leur football et un Sous-marin jaune en bien meilleure forme depuis l’arrivée de Javi Calleja sur le banc. Tour d’horizon de cette confrontation.

Dans l’enceinte du Wanda Metropolitano, sa nouvelle demeure, l’Atlético de Madrid doit se ressaisir. Même si les Colchoneros pointent à la 4e place du classement et qu’ils sont invaincus, ils sont perclus de doutes. Le match nul obtenu en Copa del Rey contre Elche (1-1), même si l’équipe a été largement remaniée, témoigne des difficultés aperçues depuis le début de saison. De son côté, Villarreal s’est bien repris depuis le départ de Fran Escribà et la promotion de Javi Calleja, jusqu’alors coach de la B qui vise une montée en Segunda.

Cela fait plus de 3 ans que Villarreal n’a pas perdu chez les Colchoneros. Il faut remonter au 5 avril 2014 pour retrouver la trace d’un succès de l’Atleti contre le Submarino amarillo (1-0). Lors de ses 3 dernières visites au Calderón, Villarreal l’a emporté deux fois et fait match nul. La saison dernière, Roberto Soriano avait inscrit le seul but de la rencontre.

Les XI probables

                                                                            Atlético Club de Madrid

Depuis le mois d’août, Diego Simeone a fait évoluer son 4-4-2 à plat. Il s’est notamment essayé au 3-5-2, sans que la tentative ne soit probante. Au milieu, Thomas Partey prend de plus en plus d’influence, au détriment de Gabi, capitaine exemplaire mais qui commence à faire son âge. Il devrait néanmoins être titulaire en raison de l’absence de Koke. Ángel Correa serait aussi titularisé pour compenser le forfait de Yannick Carrasco. Devant, Antoine Griezmann enchaîne les prestations irrégulières. Comme face au Celta la semaine dernière, il devrait être associé à Kevin Gameiro, buteur décisif à Balaídos. Jusqu’à présent, l’édifice tient, notamment grâce aux interventions de Jan Oblak, mais l’ensemble a peu de relief, bien loin de ce que à quoi l’Atleti a pu habituer.

                                                                                    Villarreal CF

 

Villarreal est reparti de l’avant depuis la fin du mandat de Fran Escribà. Plus de verticalité, plus de rapidité dans les transitions et un collectif rasséréné avec Javi Calleja. S’il ne fallait citer qu’un seul joueur pour symboliser ce renouveau, c’est bien évidemment Cédric Bakambu. En pleine confiance, l’ancien Sochalien aligne les buts, 6 lors des trois derniers matches (triplé contre Éibar, doublé contre Girona et l’ouverture du score contre Las Palmas).

Les styles de jeu

A l’heure actuelle, on ne peut pas vraiment considérer que l’Atlético a lancé effectivement sa saison. Diego Simeone n’a pas toujours pu aligner sa meilleure défense et c’est avec un grand soulagement qu’il pourra aligner ses 4 joueurs préférentiels Juanfran-Savic-Godín-Filipe Luis. Un bon début pour gagner en régularité. Malheureusement pour lui, une blessure éloigne momentanément Koke des terrains. A la fois récupérateur et créateur, Koke est le colchonero avec le plus gros volume de jeu. Quand il est associé à Saúl au milieu, le visage des Indios change radicalement. Le double pivot Thomas-Gabi est moins flamboyant quoique solide. Suffisant pour alimenter les 2G en attaque ? Enfin, quel rôle pour Ángel Correa sur le côté droit, lui qui est capable de prestations remarquées mais encore irrégulières ?

Pour Villarreal, le jeu sera forcément très vertical. Depuis l’arrivée de Javi Calleja, le milieu de terrain qui était la grande force du sous-marin jaune reprend des couleurs. Pablo Fornals prend peu à peu sa place, Manu Trigueros émerge, lui qui sort d’une saison 2016-2017 remarquable. Rodri se comporte déjà comme un taulier tandis que Samu Castillejo, toujours aussi fantasque, peut débloquer la situation d’une inspiration géniale. On regardera avec une acuité particulière le match de Carlos Bacca, placé derrière Cédric Bakambu.

Quelques stats en vrac

Cette saison à domicile, l’Atlético prend 2.33 points par match (2 victoires, 1 nul). Son pourcentage de cleansheet est de 67%.

Cette saison à l’extérieur, Villarreal prend 1,2 point par match (2 victoires, 3 défaites).

Lors des 3 derniers matches de Liga, l’Atlético n’a inscrit que 2 buts et encaissé 1 seul (67% de cleansheet)

Lors des 3 derniers matches de Liga, Villarreal a inscrit 9 buts et encaissé 1 seul.

Les 2 meilleurs buteurs colchoneros cette saison sont Ángel Correa et Yannick Carrasco (absent cet après-midi) avec 3 buts.

Le meilleur buteur amarillo cette saison est Cédric Bakambu avec 8 buts.

 

François Miguel Boudet

Commentaires