Le VAR, une invention madrilène qui date de 1999 ?

0
54

Avant et même depuis son introduction dans le football d’élite, le VAR (Video Assistant Referee) fait beaucoup parler de lui. Ce vendredi le média espagnol AS a publié un entretien avec un madrilène de 62 ans qui assure avoir inventé cette idée il y a 18 ans.

Francisco López, un Madrilène de 62 ans assure ce matin dans le quodien sportif Diario AS avoir été plagié par les grandes instances footballistiques sur l’invention du fameux VAR. « Le système VAR était un projet appelé ‘Le Football du XXIe siècle’, il a été inscrit dans son ensemble. La seule chose qui a été faite aujourd’hui est d’avoir changé le nom. Le développement du système a été réalisé en se basant sur mon projet » assure López qui a bien inscrit son projet le 12 septembre 1999 au Registro General de la Propiedad Intelectual selon un document apporté tamponné par le Ministère de la Culture espagnol sous le nom ‘Le Football du XXIe siècle (Technologie du futur pour les équipes arbitrales)’. 

Le Madrilène explique avoir parlé de son projet à la FIFA, l’UEFA et à la Fédération Espagnole de Football entre 1999 et 2007, un projet inscrit et valable pour tout l’espace Schengen.

« À toutes les instances. Je dispose de tous les e-mails pour le certifier. La première fois que je leur ai envoyé le projet c’était en 1999 et ensuite tous les ans jusqu’en 2007. J’ai eu une communication régulière pendant longtemps avec l’ancien arbitre José María García Aranda, bras droit de Villar à la FIFA et l’un des chefs des arbitres de la FIFA ». Selon le supposé inventeur de ce système d’aide arbitrale, la FIFA et l’UEFA ne sont jamais revenues vers lui ni Villar d’ailleurs qui est aujourd’hui accusé de corruption par la justice espagnole. L’ancien arbitre Aranda, qui était alors à la FIFA, lui avait dit que pour pouvoir présenter son projet à la grande instance du football il devait d’abord enlever tous les logos de son entreprise des documents. Comme pour le registre, Francisco a montré des copies de lettres envoyées en 1999 à Blatter, en 2006 à Villar et en 2007 à Aranda.

Crédit : Diario Publico

L’idée lui était venue en voyant la communication avec les sportifs dans d’autre sports comme le cyclisme ou la Formule 1. Il a donc décidé de développer un système de communication pour aider l’arbitrage qui n’est cependant pas complètement identique à celui que l’on peut voir aujourd’hui sur les terrains des grands championnats européens, notamment concernant la Goal Line Technology : « C’est la même chose sauf une différence. Aujourd’hui pour détecter si le ballon est bien rentré, ils utilisent une puce dans les ballons et moi j’avais envisagé de mettre des caméras haute résolution pour savoir si le ballon était rentré ou pas dans la cage ». Un projet qu’il avait même testé avec Radomir Antic ou encore José Antonio Camacho.

L’Espagne n’a toujours pas officiellement implanté le VAR en Liga mais ça devrait arriver cette saison, normalement lors des 16e de finale de la Coupe du Roi pour un premier test alors que le fameux Wanda Metropolitano fera partie des stades pour cet essai. Francisco López attend donc les prochaines semaines avec impatience pour analyser les pas de Javier Tebas et compagnie, il a même sa petite idée de pourquoi la Liga est notamment le seul championnat du Top 5 européen à ne pas avoir instaurer de technologie pour aider les arbitres : « S’il ne m’ont toujours pas contacté à ce moment-là, dès que la Fédération Espagnol de Football utilise le système je vais porter plainte. Si en Espagne ça n’est toujours pas implanté c’est que Villar sait que je leur ai envoyé et que je les surveille ».

 

Nicolas Faure

@Nicommentator

Commentaires