Fabián, Mula, Núñez : Place à la cantera ! (1re partie)

0
28

Comme tous les ans, la Liga nous régale avec ses stars. Alors que les Messi, Cristiano Ronaldo ou encore Griezmann font toujours les gros titres, des jeunes moins connus du grand public profitent de différentes circonstances pour pointer le bout de leurs pieds.

Certains sont là depuis quelques temps, d’autres débarquent à peine. Des départs, les mauvaises prestations des concurrents ou encore la simple confiance de l’entraîneur ont permis à ces minots du centre de formation d’avoir une chance. Les joueurs cités dans les deux parties de cet article en ont profité pour briller et répondre présent au milieu de joueurs plus confirmés. De Zubieta à Séville en passant par le fameux centre de formation bilbaíno de Lezama, les jeunes talentueux ne cessent d’inonder les terrains professionnels espagnols. Sur deux volets, ¡FuriaLiga! a choisi pour vous 6 jeunes rebelles du championnat espagnol.

1 . Fabián Ruiz Peña (21 ans, Betis) 

C’est l’un des joueurs dont on a le plus parlé en Espagne dernièrement. Depuis quelques semaines, le longiligne milieu du Betis est devenu intouchable dans le schéma de Quique Setién qui n’a pas hésité à le lancer quelques minutes face au Barça dès le premier match. Il a ensuite dû attendre un nouveau choc, celui face au Real Madrid, pour officiellement déposer sa candidature au sein du système de Setién avec une très belle prestation. Quelques jours plus tard il confirme contre Levante avec un superbe but à la clé (voir ci-dessous) avant de vivre également le match fou contre la Real Sociedad sur la pelouse d’Anoeta (4-4). Peu à son aise sous Poyet ou encore lors de son prêt à Elche lors des 6 derniers mois de la saison 2016/17, le natif de Los Palacios a enfin trouvé sa place, plus proche de la surface adverse. Avec Javi García derrière lui et Guardado ou Joaquín à ses côtés, il peut étaler ses talents de dernier passeur et même de buteur. Fabián fait également sa première apparition dans les 21 d’Albert Celades avec les moins de 21 espagnols pour affronter la Slovaquie ce soir.

Même s’il devra répondre au retour de blessure de Camarasa, Fabián s’érige déjà comme la nouvelle perle de la cantera verdiblanca. Le centre de formation andalou est reconnu pour ses milieux de terrain comme Beñat, parti à l’Athletic avant la chute andalouse en D2, Pozuelo auteur de 22 passes décisives avec Genk la saison dernière ou encore un certain Dani Ceballos le grand pote de Fabián qui fait, parfois, les beaux jours de Zizou. En tous cas, les dirigeants du club bético ont bien compris et discutent déjà pour une prolongation de contrat sachant que sa clause aujourd’hui est de 15 millions, comme c’était le cas pour Ceballos. La suite on la connaît…

2. Alejandro Mula (21, ans Málaga)

Crédit : Zimbio.com

En plein naufrage malagueño, il est l’un des seuls à sortir du lot. Après avoir vécu le premier revers de la saison contre Éibar depuis le banc de touche, Álex Mula n’est plus sorti du onze de Míchel ensuite. Alors que le club andalou compte sur plusieurs joueurs confirmés en Liga pour les postes d’ailiers comme Jony, Koke, Juanpi ou encore Chory Castro, c’est bien le Catalan qui est sorti vainqueur lors de ces 7 premières journées de Liga. C’est en fait lors de la préparation pour la nouvelle saison que le jeune joueur s’est gagné le droit de faire partie du groupe professionnel de Málaga aux yeux de l’ancien entraîneur de l’OM. Il faut dire que Míchel, qui ne vit pas les meilleurs moments de sa carrière en Andalousie non plus, voit en le jeune Mula plusieurs détails qui rappellent le membre de la fameuse Quinta del Buitre. Son élégance balle au pied, ses qualités de dribbles et de centres font de lui l’arme la plus dangereuse des Boquerones en partant depuis le côté gauche, même si son poste de prédilection est celui d’ailier droit.

Avec Rolán et Borja Bastón, Mula est passé devant la concurrence pour s’assurer une place dans un trio de qualité même si aujourd’hui on peine à le voir lors des matches. 6 ans après son arrivée au sein de l’académie andalouse, le natif de Barcelone parait lancé pour devenir un élément très important du futur du club. Actuellement, le numéro 28 est le salaire le plus bas de l‘effectif mais la direction réfléchit déjà à prolonger le joueur de 21 ans pour lui donner un statut plus important. L’idée du club est d’éviter un nouveau cas Fornals qui est parti à Villarreal cet été contre seulement 11 millions ce qui n’a pas du tout plu aux supporters qui voient maintenant en Mula le futur boquerón.

3. Unai Nuñez (20 ans, Athletic Bilbao)

Crédit : Unai Nuñez (@unaiN5)

On va finir cette première partie avec un défenseur central du fameux centre de formation basque de Lezama. Unai Nuñez est LA révélation de ce début de saison en Liga. Le défenseur a disputé les 630 minutes de l’Athletic Bilbao en championnat jusqu’à présent et s’est mué en élément parfait pour compléter la paire avec Aymeric Laporte dans l’axe de la défense bilbaína. Nuñez a profité de la malheureuse absence de Yeray pour réaliser le rêve que son père Abel et son frère Asier n’ont jamais pu atteindre : jouer en Primera. Déjà clé pour le Kuko Ziganda la saison dernière avec le Bilbao Athletic (2 804 minutes disputées, ndlr), le Portugulejo rend la confiance de son entraîneur à base de prestations de belle facture. Après sept journées, le défenseur central est le joueur de Liga qui a réalisé le plus d’interceptions (22) et seul Muniain (63%) a un meilleur ratio de duels remportés que Nuñez (55%) parmi les joueurs de champ de l’Athletic avec plus de deux matches. Son début de saison lui a également permis d’entrer dans les plans de Celades avec les moins de 21 espagnols en remplacement du Merengue Jesús Vallejo de retour dans le groupe depuis.

Le défenseur est un pur produit de Lezama qu’il a rejoint comme benjamin avant de passer toutes les étapes du centre de formation basque en sautant parfois les classes. « Il est rapide malgré son envergure. Il est puissant dans les airs et bon dans la conduction de balle, il sait quoi faire avec le ballon » disait de lui son coach de la Youth League 2014/15 Aitor Larrazabal. Justement, presque 25% des passes de l’Athletic Bilbao cette saison sont sorties des pieds de Nuñez et Laporte dont 384 pour le premier. Comme Mula, le jeune de Lezama a balayé la concurrence d’Etxeita, Eneko Bóveda ou Mikel San José pour s’installer dans l’axe de la zaga basque.

Nicolas Faure
@Nicomentator

Commentaires