Messi, Isco, Oblak : el once de ¡Furia Liga! (7e journée)

0

35 buts ont été inscrits lors de la 7e journée de Liga. Alors cette semaine, nous vous proposons un 3-5-2 résolument offensif et qui a fière allure !

Oblak (Atlético de Madrid) : le gardien colchonero a sauvé l’essentiel sur la pelouse de Butarque. Le Slovène a eu fort à faire contre Leganés et le derby contre les Pepineros auraient pu très mal tourner dans ses interventions. Un métronome.

Mojica (Girona) : après Maffeo, son pendant côté droit, c’est au tour du latéral gauche de Girona d’être nommé. Le transfuge du Rayo Vallecano réalise une entame de saison des plus encourageantes, couronnée vendredi soir d’un centre parfait pour Stuani.

Siovas (Leganés) : le défenseur grec pepinero a rendu une copie quasi-parfaite contre l’Atleti. Pourtant, la défense des banlieusards madrilènes avait des adversaires de choix. Portería a cero qui confirme une chose : la défense du Lega a tout d’une forteresse.

Odriozola (Real Sociedad) : si vous vous demandez pourquoi le latéral droit txuri-urdin a été sélectionné avec la Roja, le match contre le Betis devrait définitivement vous convaincre. Des aller-retours incessants, du feu dans les pieds et même après avoir percuté un panneau de publicité et fait poser quelques agrafes sur l’arcade, il est reparti à l’assaut. Impressionnant.

Illaramendi (Real Sociedad) : plus que jamais, le régulateur de la Real confirme qu’il ne sent jamais aussi bien que dans son club formateur. Récupère, relance, aboie, fait la bonne faute. Si seulement sa défense centrale pouvait avoir la même régularité…

Wass (Celta de Vigo) : l’ex d’Evian Thonon Gaillard a livré sa meilleure prestation de la saison contre Girona, avec notamment un coup franc à la trajectoire bizarroïde qui a surpris Iraizoz.

Joaquín (Betis) : plus que son but (Rulli se demande encore où est passé le ballon), retenons sa joie de jouer pour son club formateur. Le vétéran a encore des cannes, profitons de ses dernières années, son bonheur est communicatif !

Isco (Real Madrid) : un beau pointu des familles de l’Andalou a libéré le Real Madrid, enfin vainqueur à Santiago-Bernabéu. Un 2e but pour enfoncer le clou face à l’Espanyol qui n’était pas spécialement venu pour faire un résultat. La très forme et la très grande confiance pour celui qui n’est plus El Culón.

Messi (FC Barcelona) : dans un stade transformé en cimetière, La Pulga y est encore allé de son doublé et sa relation avec Denis Suárez s’affine de minute en minute. La routine en somme.

Munir (Alavés) : un match plein pour le Marocain avec un but et deux grosses occasions miraculeusement détournées par le gardien de Levante. Alavés lance sa saison et lui avec.

Bakambu (Villarreal) : un triplé pour l’ex-Sochalien qui inaugure de la meilleure des manières le mandat de Calleja, le nouvel entraîneur du Sous-marin jaune. Alors que son association avec Bacca laissait à désirer, son duo avec Sanson est peut-être la clef pour Villarreal.

 

François Miguel Boudet
@fmboudet

Commentaires