Atlético de Madrid : Diego Costa, pour le meilleur ou pour le pire ?

0
28

Voilà c’est -presque- fait : Diego Costa est de retour à l’Atlético de Madrid ! En froid avec Antonio Conte à Chelsea, “La Bestia” a réalisé son souhait de redevenir Colchonero. Mais pour lui comme pour les Rojiblancos, ce rapatriement n’est-il pas un beau cadeau empoisonné ?

Diego Costa a finalement eu gain de cause. Après des semaines de forcing plus ou moins fin et des vacances XXL au Brésil, le buteur est à un pas d’un retour à l’Atlético de Madrid. Le club colchonero l’a officialisé ce jeudi 21 septembre : Chelsea a accepté de laisser partir l’international espagnol. Les rumeurs font état d’une indemnité de 55M€ et 10M€ de variables. Une très bonne affaire pour les Blues qui, en plus d’un chèque conséquent, se débarrassent d’un élément perturbateur notoire. Les relations entre l’attaquant et Antonio Conte ont atteint le point de non-retour depuis bien longtemps et un transfert était devenu inéluctable. Contrairement à différentes rumeurs qui assuraient que Costa irait en Chine, c’est bien l’Atlético qui a emporté le morceau. Une évidence car, d’une part, Costa aime l’Atleti et, d’autre part, il veut participer au Mondial, d’autant qu’il a enfin trouvé ses repères avec Julen Lopetegui. Aussitôt la nouvelle propagée, Antoine Griezmann s’est fendu d’un tweet de bienvenue.

Janvier sera agité

Fatalement, la signature de Diego Costa va provoquer des changements notoires au sein de la formation du Cholo Simeone. Actuellement dans le 4-4-2 de l’Argentin, Antoine Griezmann et Ángel Correa sont titulaires. Si contre Málaga, la copie n’a pas été au niveau des espérances, le duo a brillé à San Mamés contre l’Athletic. Il est hautement improbable que Grizi saute du XI, même si cette saison devrait être sa dernière à l’Atlético, ce que tendrait à confirmer le recrutement de Costa. Comment réagira Correa, auteur de bonnes prestations quand on fait appel à lui ? Le mercato hivernal devrait être singulièrement agité.

Crédits : zimbio.com

En effet, on voit mal Kevin Gameiro et Luciano Vietto rester, contrairement à Fernando Torres, bon complément en fin de match et qui semble se contenter de ce rôle. Vietto n’a pas su saisir sa chance et un nouveau départ semble inéluctable. Quant à l’ancien Lorientais qui n’a joué que 18 minutes en Liga, l’équation est identique. Même loin dans la hiérarchie actuelle, il ne devrait pas avoir de mal à trouver un club en Espagne ou en France. A 30 ans, il a encore de belles années devant lui.

L’abondance de biens pourrait vite devenir un problème. Car outre Diego Costa, Vitolo Machín arrivera lui aussi en janvier 2018. Le milieu à plat Koke-Saúl-Gabi-Thomas prend ses marques et le quatuor carbure déjà. Capitaine et relais de Simeone sur le terrain, Gabi ne jouera pas tous les matches et sera certainement économisé. Mais entre Augusto Fernández, Yannick Carrasco, Nico Gaitán et Vitolo, il y aura forcément des déçus. Proposé en Premier League dans les dernières heures du mercato cet été, Gaitán pourrait chercher fortune ailleurs. Remis de sa rupture des ligaments du genou, Augusto pourrait lui aussi trouver un club où il pourrait briller comme ce fut le cas au Celta de Vigo. En définitive, le retour de La Bestia risque de causer quelques migraines à Simeone et son staff dans trois mois. En misant sur une valeur sûre, les dirigeants de l’Atleti vont peut-être provoquer une tempête dans le vestiaire.

 

François Miguel Boudet
@fmboudet

Commentaires