Málaga : Recio, capitaine à l’abandon ?

0
28

C’est avec un compteur vierge que la formation andalouse se déplace sur la pelouse du nouveau stade Wanda de l’Atlético de Madrid. Si Míchel espère “entrer dans l’Histoire” pour cette première, l’ancien coach marseillais compte ses maigres certitudes. Parmi elles, le capitaine Recio.

Crédit : Marathonbet.es

C’est l’histoire d’un joueur qui a vécu de l’intérieur l’espoir mort-né d’un nouveau Málaga. Sous l’impulsion de la reprise par le cheick Al-Thani en 2010, le club andalous s’était attaché les services de quelques joueurs aux CV bien remplis ou prometteurs. Ruud Van Nistelrooy, Julio Baptista, Joaquín et un certain Isco étaient les porte-drapeaux d’une nouvelle ère. La suite, on la connait, et dans ce ballon de baudruche, le jeune Recio n’est pas resté sans rien faire. Le milieu récupérateur de 26 ans, passé par la Rojita de Julen Lopetegui, a participé à l’épopée européenne de 2013, s’est ensuite battu pour le maintien et a largement contribué à la bonne saison du club l’an passé. Il s’avance aujourd’hui comme l’un des membres les plus sûr de l’effectif. Passé le départ de l’exemplaire milieu de terrain Nacho Camacho mais encore de Welligton, Kameni et Duda, Recio a même récupéré le brassard.

“J’espère que le club sera patient avec Míchel. Le pire qui puisse arriver est qu’il ne soit plus là”

Défait face à Éibar (0-1), à Girona (1-0), et sur sa pelouse face à Las Palmas (1-3) la semaine passée, Málaga souffre dans tous les compartiments du jeu, avec plusieurs joueurs-clés loin de leur meilleur niveau (Juanpi, Rosales, Keko). Il faut dire que la colère du coach Míchel concernant le mercato peut être légitime tant les départs de Pablo Fornals, Sandro, Camacho et Kameni ont été difficiles à remplacer. Résultat : l’équipe défend mal, souvent peu en bloc et inquiète rarement l’adversaire (la pointe Borja Bastón n’a tiré que 5 fois au but). Souvent placée en 4-2-3-1, les idées de Míchel n’ont pas encore redonné à l’équipe la vitalité qu’elle avait en fin de parcours 2016-2017. Aujourd’hui, seul le portier Roberto (ex-Benfica) et le jeune ailier Mula (21 ans) donnent satisfaction.

Un milieu à trois avec Rolon face à l’ATM ?

Au milieu, Recio, passeur décisif face à Las Palmas, s’est surtout tenu aux côtés de Kuzmanovic, de retour cet été. Si les profils sont différents, l’entente entre les joueurs est largement perfectible et le duo peine à construire le jeu en compagnie d’Adrián. Même si Míchel a l’ambition de gagner à Madrid, il ne s’interdit pas l’idée d’un milieu à trois. Non seulement pour protéger une charnière Paul Baysse-L.Hernández particulièrement lente et fébrile (5 buts encaissés), mais aussi pour donner le change à Thomas Partey, Gabi et Saùl Ñiguez. Dans cette optique, la recrue argentine Esteban Rolon (21 ans) pourrait apporter des jambes, de la mobilité et de l’agressivité dans l’entre-jeu à la place du Serbo-suisse. Un équilibre qui pourrait donc rendre cette équipe de Málaga moins poreuse et plus vaillante à défaut d’être géniale. Ce serait déjà une bataille de gagnée pour Míchel, surtout quand les prochains test se nomment l’Atlético de Madrid et le Valencia CF.

Bruno de la Cruz
@carahierra

Commentaires